Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 17:00

L’intervention très agressive du Très Puissant Grand Commandeur du Suprême Conseil le 2 septembre dernier suscite différentes réactions, particulièrement celle du Très Respectable Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française, qui a fait l’objet de l’article précédent.

Chacun a pu relever avec inquiétude, le ton et les termes du Souverain Grand Commandeur Jean-Luc Fauque, et l’agressivité ainsi créée.

Particulièrement le ton menaçant de sa conclusion : « Nos Inspecteurs Régionaux et nous-mêmes, nous vous tiendrons périodiquement informés des avancées significatives et des stratégies à mettre en œuvre. ». Où veut-il en venir par ces termes ?

Connaissant l’histoire récente, il faut espérer que ces « stratégies à mettre en œuvre », ne consistent pas susciter des troubles, à organiser des pétitions, à susciter des factieux, et à nous refaire le coup d’une ULRF se transformant en obédience ? Il faudrait se souvenir de ce qu’est la Franc-maçonnerie, car il suffit. Nous espérons tous que voir un ex Grand Maître Provincial syndicaliste scandant des slogans avec un porte-voix, n’est qu’un accident de l’histoire…

Dans cet esprit, dans le cadre des Tribunes Libres que le Myosotis du Dauphiné Savoie offre aux Frères qui souhaitent librement exprimer leurs opinions, notre Bien Aimé Frère Sunirve tient à nous rappeler quelques principes… 

« Dura lex…

Malgré les tirades répétitives, les emportements faussement offusqués – ou encore plus faussement  apitoyés – et les pseudos leçons de morale de commande des habituels sycophantes mensongers bien connus et de plus en plus engagés dans ce que Jean Baylot nommait la Voie substituée, le Grand Maître de la G.L.N.F., par sa décision annoncée le 29 aout, n’a fait jamais qu’exprimer ce que les règles de la régularité imposent à toute Obédience régulière et reconnue comme telle : elles interdisent à tout Frère d’une telle Obédience de frayer dans un espace maçonnique avec des Frères d’Obédiences non régulières.

Telle est la loi de la Franc-Maçonnerie de Tradition !

On peut, bien sûr, la rejeter, comme on peut prétendre réinventer la Franc-Maçonnerie, en habillant de ce nom ses rêves, ses fantasmes ou ses ambitions, comme on peut vouloir l’inscrire dans le monde et sa temporalité (« la Maçonnerie du XXIe siècle »), c’est-à-dire – au sens propre – la profaner. Oui, on peut faire tout cela, mais alors on ne peut se prétendre un Franc-Maçon régulier et de Tradition ! La loi est dure, mais c’est la loi…

Or, si nous regrettons que ces Frères, dupés par une propagande habilement orchestrés, nous aient quittés, et quelques soient les sentiments personnels qui nous unissent à eux, il n’en demeure pas moins qu’ils ressortent d’une Obédience non reconnue comme régulière par la communauté universelle de la Maçonnerie de Tradition, et, qu’à ce titre, leur participation aux travaux d’une Juridiction aux côtés de Frères de la G.L.N.F. fait peser un grave risque d’irrégularité sur celle-ci.

Si certains – dont moi – ont pu regretter que cette situation ne dure que trop, il faut reconnaître la patience et la générosité du Grand Maître dans sa volonté de « rassembler ce qui est épars » en tolérant cet état de fait.

On nous la baille belle aujourd’hui en nous expliquant benoitement que ce méchant de Jean-Pierre Servel viole ainsi la fraternité qui unit les Frères de la Juridiction du R.E.A.A., alors que celle-ci a souvent ostracisé ceux de ses membres restés fidèles à leur engagement dans la Maçonnerie régulière !

On nous la baille belle aujourd’hui en prétendant que le Grand Maître exige de ceux-ci leur démission du Suprême Conseil, alors – et sa lettre est très claire – qu’ils leur demande simplement de suspendre la fréquentation aux structures de ce dernier !

On nous la baille belle aujourd’hui en nous expliquant que « la G.L.N.F. déclare la guerre au Suprême Conseil », alors que chacun sait que c’est sur les ordres et les pressions de cette Juridiction que des Frères de qualité ont abandonné la bataille pour chasser le profane S. et pour rétablir les valeurs de la Maçonnerie de Tradition !

Chacun doit comprendre que sa re-reconnaissance par les Home Lodges confère à la G.L.N.F. une responsabilité majeure au regard de la Maçonnerie mondiale : celle de respecter et faire respecter fraternellement, mais avec intransigeance les principes et les règles de la dite régularité.

Plus largement, c’est d’ailleurs par rapport à ces principes, à ces règles et à leur mise en œuvre que la situation française devra être analysée, et non, comme le prétend le « Haut Représentant » de l’association C.M.F. sur le blog La Lumière «  sur la base des évolutions soumises en décembre prochain au vote des députés de la GLDF ». Les ambiguïtés, les demi-teintes et les clairs obscurs des propos du Grand Maître de la G.L.D.F. ne résistent que mal à la réalité et à la pratique.

Je ne reviendrais, ni sur l’approche purement « symbolique » du G.AD.L.U., ni sur les relations étroites, c’est le moins que l’on puisse dire, entre la G.L.D.F. et le Suprême Conseil de France. Relations que le G.M. de la G.L.D.F. confirme involontairement, puisqu’il apporte comme « preuve » de l’adhésion de la G.L.D.F. aux Basic Principles, la simple référence à un texte signé, non de la Grande Loge, mais du  Suprême Conseil (la Convention de Lausanne qui, rappelons-le, n’a jamais été ratifiée). Je ne parlerai pas non plus des intervisites habituelles avec les Obédiences irrégulières françaises.

Je prendrais un exemple récent passé relativement inaperçu : celui du 1er Forum européen des Obédiences Adogmatiques et Libérales qui s’est tenu à Paris en mai 2014 ; chacun sait qu’« adogmatique et libérale » est la terminologie dont se servent les Obédiences irrégulières pour se définir. Et d’ailleurs nous ne trouverons dans la liste des Obédiences participantes aucune Obédience européenne régulière et reconnue, et, pour la France, nous trouverons, entre autres,  le G.O.D.F., le Droit Humain, et… la Grande Loge de France ! Très clairement donc, dans les mêmes temps où elle est censée, via la C.M.F., rechercher à être reconnue comme régulière, cette dernière se définit ouvertement comme participant à la Maçonnerie adogmatique et libérale, dont les préoccupations – c’est son droit – sont, chacun le sait aussi, d’ordre politique, sociétal et social. Il suffit d’ailleurs de se reporter au programme de ce Forum, et à la déclaration commune signée par toutes les Obédiences présentes, pour noter la dimension proprement maçonnique de leurs travaux : les leçons à tirer du scrutin européen, le droit des femmes, l’immigration,… Nous nageons dans le flux des « mêmes principes fondamentaux de la maçonnerie traditionnelle » que, toujours selon les propos du Haut Représentant de la C.M.F., la G.L.D.F. se flatte de respecter « depuis des décennies, voire des

siècles ».

J’allais oublier, parmi les thèmes et les conclusions du Forum, de citer « la Franc-Maçonnerie européenne ». Au risque de décevoir les thuriféraires de la « Maçonnerie régulière continentale », même si certains parmi eux semblent rêver d’une Maçonnerie intervenant dans le champ de la société, il ne s’agissait pas de répondre à l’Appel de Bâle ou à celui de Berlin, il s’agissait de savoir si les Obédiences présentes devaient ouvrir un Bureau de représentation à Bruxelles ! Question importante s’il en est, mais bien éloignée des « principes fondamentaux de la maçonnerie traditionnelle », comme le sont les conclusions du Forum. Je les cite : « les obédiences se proposent de travailler, pendant l’année 2014/2015, sur des thèmes traitant de la solidarité, de la liberté d’expression et de conscience, de la démocratie, pour une Europe réellement humaniste. »

Ainsi, dans le même temps où la G.L.D.F. déclare vouloir être reconnue comme régulière, ne serait-ce que par les 5 Grandes Loges continentales, elle affirme tranquillement son adhésion aux principes mêmes de la Maçonnerie irrégulière.

Allons plus loin : qui a entendu parler de la Confédération Internationale des Grandes Loges Unies ? Pas grand monde certainement. Elle existe cependant et réunit, sous la présidence d’un ancien Grand Maître de la G.L.D.F., pléthore de Grandes Loges qui présentent toutes la caractéristiques de n’être reconnues par aucune Grande Loge régulière, dont naturellement la G.L.D.F. ! Nos Frères autrichiens seront certainement heureux d’apprendre que la Grande Loge d’Autriche du R.E.A.A. est en train d’y adhérer. De la même manière qu’ils seront, ainsi que nos Frères du Luxembourg et de Suisses, certainement heureux d’apprendre que la G.L.D.F. aurait du côtoyer, au 1er Forum européen des Obédiences Adogmatiques et Libérales, le Grand Orient d’Autriche, celui du Luxembourg, et celui de Suisse, si ces Obédiences ne s’étaient excusées. Mais peut-être ces territoires sont-ils eux aussi à partager ? Les autres Grandes Loges régulières continentales pourront également consulter avec intérêt la liste des participants, ceci leur permettra de mieux connaître les amis des amis qu’on leur propose.

Faut-il, une nouvelle fois, rappeler la règle ? Si les Frères d’une Obédience régulière ne peuvent fréquenter, ni recevoir des Frères d’une Obédience non régulière, il est également interdit à des Grandes Loges régulières d’être en relation, autre qu’administrative, avec des Obédiences irrégulières.

Attirons ici l’attention de nos Frères séparés, de la G.L.-A.M.F. ou de la G.L.I.F., sur le fait que recevoir des Frères non réguliers les rend de jure et de facto, tout autant irréguliers, d’autant plus que ces visites se font dans le cadre d’un accord entre Obédiences au sein de la C.M.F.

Ces règles et ces principes, la reconnaissance de la G.L.N.F. par les Home Lodges et leur dernière déclaration lui font obligation d’être particulièrement vigilant quant à leur respect, puisque c’est à elle, en tant que seule Obédience reconnue régulière en France, d’impulser toute possibilité d’évolution du Paysage Maçonnique français, comme le reconnait d’ailleurs le Haut Représentant de la C.M.F. en prenant acte « qu’aucune reconnaissance de la CMF ne peut être envisagée sans l’accord de la GLNF. »

Notons à cet égard que la C.M.F. n’étant pas une Obédience ne peut être reconnue, seules les Grandes Loges qui la composent le pourraient si elles respectaient les principes maçonniques traditionnels et avec l’accord de la G.L.N.F.

Mais, si les responsables de ces Obédiences veulent à ce point les respecter et rejoindre la régularité maçonnique et la communauté fraternelle de la Maçonnerie universelle, le plus simple ne serait-il pas plutôt qu’ils rejoignent la G.L.N.F., comme ce fut le cas en 1964/65 : je n’ose imaginer que des raisons d’ego ou de « pouvoir » le leur interdise, ce serait si peu maçonnique…

La loi est dure, mais c’est la loi…

Sunirve 

Compte rendu et liste des G.G. L.L. participant au 1er forum des Obédiences Adogmatiques et Libérales de l’Union européenne :

 http://data.over-blog-kiwi.com/0/93/14/92/20140804/ob_cc85f3_actus-cr-forum-280514.pdf 

Déclaration des G.G. L.L. participant au 1er forum des Obédiences Adogmatiques et Libérales (dont la G.L.D.F.) :

 http://data.over-blog-kiwi.com/0/93/14/92/20140804/ob_89a159_forum-declaration-des-obediences.pdf

Composition de la Confédération Internationale des Grandes Loges Unies:

  http://alain-graesel.fr/international/

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

le voyageur 08/09/2014 11:37

TC Emmanuel,
notre F apprenti doit (déjà) savoir les FF de la GLNF ne peuvent pas participer à des travaux ouverts de "midi à minuit" avec des FF "non reconnus"...
en ce qui concerne le reste, tout est possible...
j'ai un souvenir ému: "Le carrefour de l'Amitié" créé par la GLNF avec la participation de toutes les obédiences...
j'ai assisté à un mariage républicain au GO (en civil et sans rituel d'ouverture) j'ai serré la main à un ancien dirigeant FO (le syndicat)...bref, j'ai fréquenté le diable (:--)mais sans jamais
trahir mon serment...
très fraternellement

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 08/09/2014 12:47



Bonjour Mon Très Cher Frère Voyageur,


J’ajoute les cérémonies du centenaire de la GLNF, dans leur
partie ouverte au public, avec la présence de la Très Respectable Grande Maîtresse de la GLFF, ou des Frères comme notre Très Respectable Frère Roger Dachez, une des âmes de la Loge Nationale
Française, ou Jean-Noël Turbet, le porte-parole officieux de Marc Henry, Grand Maître de la GLDF…


Très fraternellement à toi.



Franck Bailly Mle GLNF 28670 08/09/2014 11:08

TTCC&BBAAF,

STOP A LA DESINFORMATION ET AU BOURRAGE DE CRÄNE.

"On nous la baille belle aujourd’hui en prétendant que le Grand Maître exige de ceux-ci leur démission du Suprême Conseil, alors – et sa lettre est très claire – qu’ils leur demande simplement de
suspendre la fréquentation aux structures de ce dernier !".

OU EST LA DIFFERENCE?

La GLNF a un Nouveau Grand Maître (venu de nulle part d'ailleurs) qui visiblement veut en découdre avec le SCPLF et vice versa. Cette opposition va à terme creer une nouvelle sission avec nombre de
frères de la GLNF pratiquant le REAA . Regardez ce qui s'est passé avec les frères de la GLNF pratiquantle RER!
En réalité, le GM de la GLNF souhaite un nouveau Supreme conseil "à sa botte".

Fraternellement
Franck Bailly

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 08/09/2014 12:42



Mon Très Cher Frère,


Je ne saisis pas le sens de ton intervention, mais je te
confirme et précise que le Grand Maître, est dans son rôle lorsqu’il veille à la fois à la régularité de son obédience, mais aussi à celle de ses membres. De plus, effectivement, il n’ordonne
rien, il demande, et laisse à chacun son entière liberté de choix.


Très fraternellement.



Arsène Mutin 07/09/2014 20:08

Pardon de cette deuxième incursion.
Juste le temps de vous inviter à lire une nouvelle analyse « extérieure », et très claire, publiée par notre frère du GODF Gérard C. sur son blog « La Voûte Étoilée » :
http://www.souslavouteetoilee.org/2014/09/la-cmf-le-plomb-et-l-aile.html
Arsène.

Blazing Star 07/09/2014 19:06

Mon TCF Emmanuel,

Je crois que tout est dit dans ce texte remarquablement écrit ; je me permets de signaler cependant à tes lecteurs le post limpide de Roger DACHEZ sur son blog :
http://pierresvivantes.hautetfort.com/archive/2014/09/07/c-est-la-rentree-5442330.html

Fraternellement

Arsène Mutin 07/09/2014 14:26

Bonjour Emmanuel, bonjour mon très cher frère Surnive, bonjour à tous.

J’ai bien apprécié cet exposé ainsi que celui que tu as posté en commentaire sous l’article du 4 septembre de La Lumière « GLNF-GLAMF il y a le feu au REAA » (le 4 septembre à 1 h 04 pour qui ne
l’aurait pas encore lu).
Ta conclusion, tombe sous le sens.

En 2012, le SCPLF a dit attendre la décision de la GLUA pour s’y conformer et a institué un régime de transition pour ne pas perde ses membres. La GLUA a parlé le 11 juin 2014. Donc le 12 juin 2014
le TPSGC du SCPLF avait le devoir de dire à ses membres qu’il fallait se conformer immédiatement à cette décision et avant le 1er septembre (rentrée maçonnique).
Certes, en avril 2012, le TPSGC du SCPLF avait tout misé sur la reconnaissance de la GLAMF et avait commis l’erreur de l’écrire.
Alors, tant pis. Il n’y a pas d’erreur qu’on ne puisse réparer, si on a la volonté de le faire.
Car après tout c’est l’erreur de deux personnes : le TPSGC du SCPLF et le GM de la GLAMF, pas celle des frères membres de l’un et de l’autre.

Le SCPLF ayant le devoir, institutionnel et historique, de conserver comme seuls membres ceux d’une obédience reconnue par la GLUA, après le 11 juin 2014, le seul choix possible pour les frères de
la GLAMF se trouvait être : soit de réintégrer la GLNF soit de rester à la GLAMF, partir du SCPLF et rejoindre le SCDF.
(Quand on est membre de la GLAMF, et de la CMF au côté de la GLDF, la logique veut qu’on soit membre du même suprême conseil que ses associés : il existe déjà le SCDF.)
Vous allez peut-être me dire : c’est ce que veut faire le TPSGC du SCPLF. Certes, mais ce n’est pas un simple changement d’appartenance, c’est un véritable holdup up de la juridiction avec prise
d’otages (les membres de la GLNF).

Faisons une simple hypothèse : si le 11 juin 2014 la GLUA avait reconnu la GLAMF (et donc pas la GLNF) qu’aurait fait le TPSGC ?
Il se serait empressé d’écrire, dès le 12 juin que, conformément à sa dernière déclaration du 4 avril 2012, le SCPLF ne peut admettre que des frères d’obédience reconnue par la GLUA. Puis, dans la
foulée, il aurait obligé les frères de la GLNF à passer à la GLAMF ou à partir.

Au fait, quel est le choix personnel d’appartenance de ce TPSGC ?
A-t-il, en logique avec lui-même, adhéré à la GLAMF, jugée plus régulière que la GLUA elle-même ?
Qu’il veuille bien nous le dire, pour nous prêcher l’exemple.

Dans cette histoire, ce qui fait le plus mal, c’est de savoir tous ces frères bafoués une nouvelle fois pour des questions d’ego de dirigeants en délire qui, en valeur maçonnique, ne sont pas à la
hauteur du dernier apprenti initié. Ces frères porteront leurs blessures pendant des années.

Il existe actuellement sur le web, deux superbes analyses faites d’un œil extérieur au conflit par notre sœur La Maçonne. Ne les manquez pas.
Le lien vers son blog est répertorié dans la liste (à droite au fond) du Myosotis de Dauphiné Savoie.
Les deux articles sont du 5 septembre 2014 : « CMF et GLNF : la réponse de Ser... » et « CMF et Suprêmes Conseils : bientôt un SCUMF ».
Le plus bel hommage que l’ont puisse porter est d’aller les lire (mais marquer son passage d’un mot gentil ne peut faire de mal à personne, surtout à celui qui l’écrit).

Salutations et bon dimanche à tous les frères et sœurs qui lisent ce blog.
(Et courage aux écossais du REAA ; gardez la tête froide et n’écoutez que votre bon sens.)

Arsène.

L'Historien de Villiers 06/09/2014 23:47

Mon BAF Emmanuel
Permets moi tout d'abord d'adresser toutes mes félicitations à notre Frère Sunirve pour son excellente contribution.
J'ai eu l'occasion à plusieurs reprises de m'entretenir avec des éminents et érudits de la GLDF. Il est impossible de leur faire saisir la notion de Régularité dans sa globalité. Pour eux, la GLDF
est bien une GL régulière puisqu'elle travaille avec l'invocation du Grand Architecte de l'Univers, les Trois Grandes Lumières et s'interdit lors de ses Tenues d'aborder des sujets sociétaux.
En fait, la Régularité ne se limite pas à la Loge mais concerne toutes les actions menées par l'Obédience.
* Une GL Régulière n'organise pas de conférences de rentrée où elle invite des personnalités politiques (l'an dernier, Jean-Louis Bianco; cette année, la Ministre de la Justice Christine
Taubira).
* Une GL Régulière n'encourage pas un des dignitaires (l'ancien 1er GM Adjoint Jean-Michel Dardour) à créer un Think Thank politique.
* Une GL Régulière n'intervient pas dans le domaine législatif comme le fit un des Anciens GM, Pierre Simon, avec la Loi Veil sur l'avortement en 1975.
* Une GL Régulière ne délégue pas son GM à la Tenue de clôture d'une Obédience irrégulière (Marc Henry au Droit Humain la semaine ddernière).
* Une GL Régulière ne consacre pas de nouvelles Loges dans un pays où existe déjà une GL Régulière (Londres, l'Ile Maurice où le GM Henry est allé inauguré un Temple en août).
* Une GL Régulière ne permets pas à ses Loges de recevoir des visiteurs d'Obédiences irrégulières en faisant d'eux (d'un coup de baguette magique sans doute !) des Maçons réguliers le temps de la
Tenue.
* Une GL Régulière n'invente pas un rituel spécifique pour pouvoir accueillir les Soeurs en toute quiétude.
Pour toutes ces raisons, et bien d'autres qu'il serait fastidieux d'énumérer, la Grande Loge de France ne peut, en aucun cas, considérée comme une Grande Loge Régulière !!!!

coimbra serge 06/09/2014 20:26

Tout est dit et tout est accompli !
Dans quelque temps les Grandes Loges Unies d'Allemagne sous la pression de la majorité de ses composantes conduites par le Freimaurer Orden vont rétablir leurs relations avec la GLNF se
désolidarisant des quatre autres obédiences qui vont perdre un allié de poids et du même coup voir leur politique de soutient de la Confédération se réduire chaque jour encore plus et perdre toute
signification...
Les Frères de la GLNF entendent aujourd'hui travailler dans la paix et l'harmonie et sont soucieux de poursuivre leur réalisation intérieure dans chacun des Rites pratiqués au sein de la seule
obédience régulière et reconnue pour la France.Quant aux autres souhaitons-leur de trouver cette même paix et cette même harmonie là où ils ont choisi de se retrouver mais comme l'a bien démontré
Surnive seule la la GLNF possède aujourd'hui les critères de reconnaissance et de régularité qui définissent au sens du droit maçonnique international l'authenticité des différents cursus
initiatiques proposés dans le cadre de la FM de tradition.Tout le reste n'est que vanité de la part de ceux qui s'obstinent à ne pas lever le voile qui couvre leurs yeux!
S. Coimbra

Apprenti 06/09/2014 11:56

Bonjour mes BAFF,

Juste une petite question : n'avons nous jamais, avec la GLNF, participé à un évènements qui regroupait des obédiences dites libérales ?

lefrerederecooetsesfreres 06/09/2014 08:19

bonjour mon bien aimé frere ,
je dois dire que notre frere sunrive , met le doigt sur les contradictions depuis je debut qui régne a la GLDF . JANUS
le plus délirant dans cette affaire c'est la bande des 5 , qui sont parfaitement au courant de ces informations dont la GLDF ne fait pas mystere . peut etre est il temps pour ces 5 de rejoindre ces
obediences irrégulieres .

sunirve 06/09/2014 00:07

Depuis que j'ai écrit cette Tribune libre, un évènement s'est produit qui confirme ce que j'appellerai la vocation intrinsèquement irrégulière de la G.L.D.F., au-delà des propos ambigus de son
Grand Maître à destination des "5".
En effet, pas plus tard que le 31 aout dernier, celui-ci a participé à la Tenue de Clôture, d’une Obédience irrégulière et mixte, comme le rapporte le Grand Maître du Droit Humain sur le site La
Lumière, « Lors de notre Tenue de Clôture, Marc Henry [Grand Maître de la GLDF] a évoqué la diversité de la maçonnerie française. » C’est bien évidemment son droit le plus absolu, mais ceci est
bien éloigné de ces « principes fondamentaux de la maçonnerie traditionnelle » que la G.L.D.F se flatte d’observer « depuis des décennies, voire des siècles » !

Berechit 05/09/2014 21:43

Effaré par le niveau de ce que je lis, j'ai envie d'écrire : Stifani, sors de ce corps.
Quand on constate ce qu'est devenu la Maçonnerie, on ne peut pas être étonné par la violence du Monde.
Pathétique.

Bises F.°.

Béréchit.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche