Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 21:38

Dans le cadre des tribunes accordées dans le Myosotis du Dauphiné-Savoie, qui permet à chacun de s’exprimer, quelles que soient ses options ou opinions dans la crise que nous traversons, pourvu que ses idées soient exprimées de manière respectueuse, nous recevons ce texte signé par le R.’.F.’. Pierre Benz.* . Qu’il soit ici remercié de ne pas se cacher derrière un anonymat qu’utilisent beaucoup. Mais il est vrai que lui, compte-tenu de sa position et du parti choisit, ne risque ni suspension, ni radiation.

 

… Faire de nouveaux progrès en franc-maçonnerie…

Par le RF Pierre Benzaquen

J’ai pris un jour la décision de « ne pas fermer ma gueule », puis de revenir sereinement « à la maison » pour participer à la construction de notre Edifice. Ce n’était pas, certes, au meilleur moment, mais une fois revenu dans mon cadre fraternel et généreusement accueilli, je souhaite user de quelques mots pour évoquer, avec vous, les problèmes qui minent notre Obédience et qui nuisent à la pratique sereine de notre travail spéculatif.

Je voudrai d’emblée vous dire qu’il ne m’appartient pas de juger les avis que vous pourriez avoir sur cette situation délétère mais de porter un regard qui me semble juste et conforme à notre éthique maçonnique. Je vous parlerai donc essentiellement de notre Institution et des risques qu’elle encourt.

Il ne s’agit pas pour moi de nier certains dysfonctionnements dont chacun a pu s’en faire l’écho, mais de préciser les règles qui régissent notre Ordre et que nous avons tous acceptées en prêtant serment. Alors certes nous sommes en droit, et parfois même en devoir, d’apporter des commentaires et même des critiques sur tel ou tel point de notre organisation, mais je veux vous rappeler que toutes les institutions, hiérarchisées ou pas, se vivent sur le mode de la règle et sont allergiques aux mutineries. Personne ne peut ignorer que les coups d’Etats n’ont fait parler que la haine pour n’aboutir, en fin de compte, au mieux à l’échec, au pire à la dictature. Le pouvoir a toujours été un fantasme aveuglant et tous ceux qui ont tenté de s’en emparer par la « force » se sont brûlé les yeux et les ailes et ont consumé nos espérances.

Car, ne nous trompons pas, si nous assistons à un véritable lynchage de la GLNF, il y a une question à se poser : A qui profite ce crime ?  Qui manipule nos opinions godiches ? Qui envoie ces fantassins au front crier haro sur toute la pyramide ? Qui se cache derrière ces grandes manœuvres irresponsables ? Peut-être devrions-nous alors chercher vers ce qui ont intérêt à ce que l’indépendance de nos « Loges bleue », celles qui a toujours prévalue dans la sérénité de nos sept ans et plus, soit mise sous tutelle. Demandons donc les « degrés » d’implication de certains « leaders » d’une opposition, certes éclatée, mais virulente. Cherchez et vous trouverez… Les chefs sont toujours sur les hauteurs, de leurs grades et de leur suffisance.

Pourtant, moi, ici devant vous, je préfère encore parler dialogue et échange fraternel. Je préfère croire encore aux vertus de la sagesse. Utopiste ? Peut-être, mais c'est ma pierre à l'édifice que je souhaite voir édifié. Je ne peux pas, je ne veux pas voir en mon vis-à-vis, en mon interlocuteur, en mon frère, un adversaire. Alors si c’est le cas pour chacun d’entre nous tous, croyez-vous vraiment possible de se prévaloir des bienfaits d’un ordonnancement serein entre midi et minuit, et se déverser dans l’opprobre à toutes heures ? Croyez-vous qu’on puisse avoir la bouche pleine des mots de tolérance et de fraternité et sacrifier en même temps tous les enseignements de nos rituels ? Prêtons ensemble attention à ceux qui créent eux-mêmes les conditions d'un naufrage qu'ils déplorent. Notre tâche à tous est délicate, elle devrait nous obliger à tout mettre en œuvre pour éviter de nous la rendre mutuellement impossible.

Nous sommes une grande majorité à ne pas comprendre les méthodes de la révolte, mais nous sommes prêts à entendre tous ceux qui ont « quelques choses à proposer dans l’intérêt de nos Loges en particulier et de la franc-maçonnerie en général ».

Alors parlons-en. Parlons de ces « ignominies » qui seraient commises en haut lieu et qui justifieraient, sans aucune nuance, une telle altération de la situation. Même si des fautes ont pu être commises, « on » veut à tout prix un responsable qui se reconnaisse coupable. Surtout quand « on » peut prendre l’apparence d’un contre-pouvoir « juridictionnel ». Pourtant en entendant et en lisant le déferlement de fausses informations, d’erreurs d’appréciation, de méconnaissances des faits réels et d’incompréhensions, parlons-nous encore la même langue, croyons-nous encore aux mêmes valeurs ? Les métaux ont envahi le temple, ils nous contraignent donc à le défendre. Alors je vais défendre nos principes.

Oui, c’est vrai, notre Institution est pyramidale et c’est le Grand Maître qui dirige, éclaire et rend nos travaux justes et parfaits, tout comme chacun des Vénérables maîtres qui officient dans leurs Loges. Nous devons cependant nous rappeler que c’est à la gloire du G.A.D.L’U que nous intervenons, pas en son Nom, ni à sa place. Les censeurs l’auraient-ils oublié ?

Je voudrais, si vous le permettez, évoquer un souvenir personnel difficile. Dans ma charge de Grand officier national, j’ai eu à « subir », en son temps et sous une autre autorité, ce que nous dénonçons tous sous le label de « lettres de cachet ». Certes, j’ai alors mal vécu des décisions qui pouvaient m’apparaître injustes, mais je n’ai pas maquillé ma déception en peinture de guerre, j’ai démissionné. A chacun son honneur et sa vision d’une maçonnerie régulière. En d’autres lieux, où la notion de discipline fait également sens, on disait aux grandes gueules : « tu la fermes ou tu démissionnes ! ». J’ai mal de voir qu’aujourd’hui ce sont les « armes », et non l’intelligence et la sagesse, qui président à la destruction de notre Edifice.

Je veux alors partager ma conviction que l’insurrection n’est pas la solution aux nécessaires réformes à mener et que l’on peut, avec nos outils et l’habilité du bon ouvrier, mettre sur le chantier une réflexion en profondeur. Nous sommes nombreux à vouloir saisir les « perches » qui sont lancées pour ramener l’honneur et la dignité dans notre Obédience. Ceux qui connaissent François Stifani, notre G.M., outre les nuances et les ombres qui caractérisent chacun d’entre-nous, nous savons l’homme attachant et le frère volontaire. N’acculons donc pas cette volonté dans l’impasse. Le « dialogue » doit gagner sur la « guerre ». Le temps viendra où chacun pourra prendre alors ses responsabilités et choisir le cap qui sera donné, mais aujourd’hui notre maison brûle et nous devons tous œuvrer sereinement dans le sens de l’apaisement et dans l’intérêt de l’Ordre.

Si donc les raisons de la lutte sont honnêtes et généreuses, j’appelle à conjuguer nos efforts pour que tous ceux qui ne connaissent les faits qu’à travers les « rumeurs », et ils sont légions, se mobilisent pour relever le défi, celui de la continuité et la pérennité de nos Institutions, même si des réformes doivent être impérativement engagées. C’est ensemble que nous mènerons ces réformes. Ne créons pas de faux boucs émissaires encore capables de coups de cornes. Si nous regardons l’histoire et si nous analysons bien les conséquences des événements récents dans l’actualité turbulente, cela devrait calmer les plus fougueuses ardeurs révolutionnaires. Le printemps, d’où qu’il vienne, peut n’être qu’une illusion trompeuse et éphémère !

La contestation peut, fraternellement, trouver une pacifique solution. Mais attention à ne pas plonger les yeux fermés et le cerveau embué dans les tréfonds des miroirs aux alouettes… Surtout quand elles ne font pas le printemps !  Quant à tous les « griefs » excessifs qui se déversent sur la toile, leur insignifiance est parfois telle que même les FF « sensibilisés », pour ne pas dire « désinformés » par le climat de révolte, ne réussissent pas à opposer d’arguments cohérents et raisonnables. Ouvrons grandes les bases d’un dialogue serein et effectivement constructif que la majorité d’entre-nous tous appellent de leurs vœux. Oui, toutes les « revendications » sont audibles, mais à la manière accoutumée des maçons, c'est-à-dire étayées et formulées dans l’esprit qui fonde nos valeurs. C’est là seulement que nous pourrons nous reconnaître pour… tels

 

*Pour ceux qui ne le connaissent pas, je présente en quelques lignes le parcours de notre Frère Pierre :

Né à la fin des années 80 dans la R.’.L.’. La vallée des Rois Silencieux, il a ensuite fait partie d’Amalia aux Trois Roses, avant que je le présente au T.’.R.’.F.’, Yves Trestournel, et que le coup de foudre entre eux soit immédiat… Il deviendra donc le député Grand Secrétaire d’Yves, avant de faire partie de la Loge Jérusalem.

Pierre a toujours été – qu’il me pardonne – selon son propre terme dans ce texte, « une grande gueule », un frère exubérant qui ne passe pas inaperçu, passionné, avec une chaleur et une verve toute méditerranéenne.

Il a eut, au milieu des années 90, un « différent » avec le Grand Maître de l’époque, Claude C. celui par lequel les dérives sont apparues dans la GLNF, qui l’ont conduit à quitter notre Obédience, pour aller chercher son bonheur maçonnique sous d’autres auspices…

Ne l’ayant visiblement pas trouvé, Pierre a décidé de revenir à la GLNF (au pire moment), et est revenu frapper à la porte de Pisan en hiver dernier.

Réintégré avec ses grades et qualités par François Stifani qui était encore Grand Maître à cette époque, Pierre, depuis, veut visiblement  lui montrer sa reconnaissance.

De la meilleure façon, celle d’un maçon digne de ce nom, c'est-à-dire en cherchant à renouer les fils d’un dialogue entre les différentes parties. C’est ainsi que nous avons été amenés à nous reparler après une interruption de plus d’une décennie.

Seulement, la vision de Pierre est faussée, car il n’était plus membre de la GLNF durant toutes les dérives de la gouvernance, pas plus que lorsque la crise à éclatée, ainsi que lors des différents épisodes qui se sont déroulés durant presque deux ans de tensions quotidiennes. Sa vision est donc naïve et unilatérale, alimentée à la fois par la méconnaissance du contexte, et par le fait qu’il soit conditionné par la posture partiale des faits qui lui est instillée à la fois par F.S., et par ses proches.

Cependant, nul doute que Pierre part d’un bon sentiment, c’est avec sa sincérité et sa passion (qu’il ne sait pas toujours vaincre), qu’il s’adresse à nous. Je sais que Pierre est vraiment désireux de trouver une solution qui permette à tous d’obtenir satisfaction.

Sauf que, le temps n’est plus à cela…

Il me faut juste, après que vous ayez lu son manifeste, lui rappeler des réalités incontournables:

1)      Qu’il aille lire à la première page de ce blog la lettre que j’ai adressée à François Stifani avant son ouverture. Il verra que son idée n’est pas nouvelle, et que le dialogue, alors était impossible, refusé qu’il était par un F.S. méprisant, et qu’il n’y avait d’autre alternative que celles utilisées par la « résistance ». Du reste, s’il avait été capable de dialoguer, nous n’en serions pas où nous en sommes.

2)      Ceux qui sont courageux, qui prennent des risques pour leurs idées et convictions, sont tous d’un camp : celui de la « Résistance ». Ce sont eux qui se font insulter, juger par des sortes de tribunaux d’exception, suspendre radier de la GLNF pour de simples délits d’opinion…

3)      Les lâches, ceux qui sont incapables d’affronter des principes moraux et y répondent en virant fraternellement de l’obédience leurs frères, sont tous d’un camp, celui de la gouvernance.

4)      Lui qui est tellement sensible et susceptible face à l’antisémitisme, aux côté de F.S. il lui faudra côtoyer l’un de ses petits télégraphistes, lequel s’est commis dans un blog surnommé « L’Acacia » dans des écrits édifiants à cet égard, et dont je garde les meilleures pages en copie d’écran à sa disposition.

 

Ne pouvant répondre à Pierre au mot à mot, je retiens donc juste 6 phrases du manifeste de Pierre, pour lui dire :

« Le pouvoir a toujours été un fantasme aveuglant et tous ceux qui ont tenté de s’en emparer par la « force » se sont brûlé les yeux et les ailes et ont consumé nos espérances.»

Pierre me connaît, il sait que lorsqu’on parle de « pouvoir » en F.’.M.’., cela m’a toujours fais sourire, et que j’ai toujours fui ce genre de hochet ; cela me donne donc une certaine crédibilité pour lui dire que l’immense majorité des Frères, particulièrement ceux de la troisième voie, qui ne sont inféodés à aucun clan, qui luttent pour mettre un terme à cette gouvernance, ne sont absolument pas motivés par ce que tu appelle le « pouvoir aveuglant »…

« Les chefs sont toujours sur les hauteurs, de leurs grades et de leur suffisance »

Cette affirmation/constatation, certes pas toujours fausse, vaut bien évidement aussi pour le camp de l’ancien Grand Maître.

« Moi, ici devant vous, je préfère parler dialogue et échange fraternel. Je ne peux pas, je ne veux pas voir en mon vis-à-vis, en mon interlocuteur, en mon frère, un adversaire. »

Bravo pour cette affirmation de maçon. Reste à la mettre concrètement en pratique. Au-delà, qu’en ressort-t-il ?

« Oui, c’est vrai, notre Institution est pyramidale et c’est le Grand Maître qui dirige, éclaire et rend nos travaux justes et parfaits, tout comme chacun des Vénérables maîtres qui officient dans leurs Loges …»

Pierre commet là la même erreur que la plupart des tenants de la gouvernance de F.S. : ils n’ont absolument pas compris où ils se trouvent. De même qu’ils ne comprennent pas la différence entre l’Ordre et l’obédience, de même ils confondent – pour certains délibérément – le Grand Maître et le G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. ! Excusez du peu… Je suggère à mon Bien Aimé Frère Pierre de consulter le rituel où il est né, il verra et se souviendra que l’invocation du V.’.M.’. est très précise : « Que le G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. Eclaire Protège et Dirige nos Travaux! ». Nulle mention de G.M.!

Faire une telle confusion, est très grave et explique bien des errements. Je sais Pierre de bonne foi, et une erreur est toujours possible, je l’accorde volontiers, mais, Pierre, toi qui est homme de foi, de grâce médite sur la signification et les implications de pareille méprise.

« La contestation peut, fraternellement, trouver une pacifique solution. »

Que proposes-tu, concrètement ?

Es-tu, dans ce cas, en mesure de faire réintégrer en leurs grades et qualités tous les Frères radiés ou suspendus, de même, es-tu en mesure de faire stopper immédiatement toutes les poursuites judiciaires contre les administrateurs de Myosotis ? Et au-delà de ton attitude, peux-tu garantir que François Stifani en fera de même ? Si tel n’est pas le cas, pas besoin d’utiliser des phrases pompeuses.

« Oui, toutes les « revendications » sont audibles, mais à la manière accoutumée des maçons, c'est-à-dire étayées et formulées dans l’esprit qui fonde nos valeurs »

Je crois avoir parlé en maçon, avec tous et particulièrement avec François Stifani. Je crois que ce dernier le reconnais, d’ailleurs. Mais au-delà, ce qui a de l’importance, c’est que nous ne sommes aboutis à rien, et que les suspensions et radiations se sont démultipliées : il y en a par centaines, voire par milliers.

Tu imagines dans ces conditions, la publicité qu’il a faite ainsi pour la GLNF dans le monde entier…

Alors, si François Stifani veut enfin partir rapidement et souhaite en discuter, je suis pour ma part, prêt à écouter…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Disco.Mohamed 25/08/2011 13:07


TCF
Je te remercie d'avoir publié mon commentaire,je te rassure une bonne fois pour toute je suis avant tout amoureux du Verbe.
Triple bise


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 25/08/2011 15:09



Dont acte !



Fraternellement



Disco.Mohamed 25/08/2011 11:45


TCF
Cette analyse se suffit à elle-même et ne doit souffrir d'un quelconque commentaire pour ma part.
J'aimerai qu'une de mes abeilles se pose sur tes lèvres.
Fraternellement


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 25/08/2011 11:59



Mon Très Cher Frère,


Ta dernière phrase demeurant sibylline, je pars de l’espoir qu’elle a une
signification mystique et aucune autre, raison pour laquelle je publie ce commentaire.


Fraternellement



benzaquen pierre 24/08/2011 12:47


Merci tout d'abord à Fidèle d'Amour d'avoir pris le temps de lire et de commenter avec rigueur et perspicacité mon propos quant à la situation actuelle. Merci également aux FF qui ont apporté leurs
commentaires et particulièrement Sibélius (avec qui j'aurais plaisir à échanger) pour la tenue de son analyse. Alors certes les positions de chacun sont difficilement conciliables, mais l'idée
d'espoir n'est-elle pas dans l'esprit du maçon ?
Je veux souligner 2 points : 1/ une erreur que j'ai commise quant à l'"utilisation" de la phrase du rituel (... Dirige et éclaire nos Travaux..." à effecteffivement reporter au GADL'U et non aux
simples mortels que nous sommes fussent-ils GM ! 2/ Concernat notre TRF et BAF Yves Trestournel. Il est dommage que son immense travail et sa contribution exceptionnelle à notre Maison ne soit pas
unanimement reconnus. Et comme nous sommes un certain nombre à nous revendiquer de ses apports, j'ai décidé, avec une centaine de FF, de créer la R:.L:. Yves Trestournel n° 1933 qui sera consacrée
jeudi 29 sept. dans le Gr Temple Jean Mons à Paris Pisan. Nous invitons tous ceux qui, comme nous ont adhéré à son action, à venir s'associer à l'hommage que nous lui rendrons. J'ai également
obtenu qu'une plaque commémorative soit placée dans le hall de la GLNF à Pisan, et que le diner qui suivra ces événements soit "ouvert" à tous, avec pour seule engagement, celui de respecter la
mémoire d'(Yves, donc la sérénité de nos Travaux et de nos cérémonies. Merci à vous.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/08/2011 13:17



Merci Mon Frère Pierre, de prendre acte de cette apport. Comme nous
prenons acte que toi-même sais reconnaître publiquement – et la rectifier –  ton erreur ce qui, malheureusement, par les temps qui courent est assez
rare, quelque soit le « camp » où l’on se trouve.


De même merci de nous tenir informés concernant les hommages à la mémoire
d’Yves Trestournel, à laquelle beaucoup demeurent attachés. J’espère qu’à cette occasion les Frères de la R.’.L.’. Les Fidèles d’Amour n° 333 seront nombreux en signe de reconnaissance à Yves
pour ce qu’il y a apporté…


Fraternellement avec toi...



STEPHANE DE LA TOUR 24/08/2011 12:09


BONJOUR MES FRERES

QU EST CE QUE C'EST ...UN ORDRE ? ... QU'EST CE QUE N'EST PAS ... UN ORDRE ? AU SEIN DU SUJET QUI NOUS INTERESSE BIEN SUR !

MERCI D'AVANCE

SDLT


Sibelius N° 75145 24/08/2011 10:22


Mon B.A.F. Fidèle d'Amour,

La contribution de notre Frère Pierre est utile et courageuse.

- Utile parce qu'elle se situe résolument dans le champ maçonnique et sa tradition humaniste, parce qu'elle prône un esprit de tolérance et s'abstient de formuler des attaques personnelles.

- Courageuse parce qu'elle tente de justifier le dispositif pyramidal tel qu'il a été mis en place et appliqué par les 3 derniers G.M., parce qu'il semble reconnaître une certaine "infaillibilité"
(au sens papal)
du Grand Maître.

Il faut reconnaître que ces positions paraissent "décalées"
au regard de la situation présente.

- Le respect, la main tendue, le pardon ; oui.
- La justification du système pyramidal actuel ; non
- l' exonération du Grand Maître des fautes commises ; non (absence de respect de la règle en 12 points par intrusion du politique, par levée du secret d'une Tenue, par outrance de langage...)

Il n'est plus possible d'ignorer les technologies nouvelles. L'information est immédiate et bouscule nos pratiques. Sans elles, les dérives centralisatrices, la perte d'autonomie financière des
loges, le déficit démocratique, seraient restés largement méconnus.

La tradition ne peut être confondue avec l'immobilisme et si les fondements éthiques, moraux, spirituels de la F.M. sont intangibles, les domaines temporels qui affectent l'organisation, la
gestion, la démocratie, ne peuvent ignorer les adaptations à notre temps.

Pour toutes ces raisons, je ne peux adhérer complètement aux propos de notre Frère Pierre vers qui vont, bien sûr, mon respect et mon affection.

Avec mon amitié fraternelle,
Sibelius N° 75145


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/08/2011 10:57



Bonjour Très Cher et Bien Aimé Frère Sibelius,


Si tu savais combien j’aime à publier des commentaires tel que le tien ou
d’autres encore, fidèles de ce blog.


Pardon ci ce propos semble candide, mais j’aime le dialogue entre
maçons.


Je ne suis pas sur d’avoir lu comme toi que Pierre considérait le G.M.
infaillible. Je crois même le contraire, J’espère qu’il s’en expliquera dans le futur.


Merci encore pour ce beau commentaire qui remet en place les
fondamentaux.


Bonne journée à toi.



l'ancien 13011 24/08/2011 08:49


Pierre se trompe aucune discussion n'est possible avec F.Stefani. Il promet mais peu après reprend sa parole.Il n'est pas fiable.Il insulte nos Frères. Ces décisions sont incompatibles et la
plupart du temps dénuées de bons sens, concernant le bon fonctionnement de notre Obédience, qui doit être dirigée avec compétence comme une société profane. Elle repose sur un vecteur juridique. Il
y a beaucoup d'argent à la GNLF mais nos Frères dans le besoin ont été totalement oubliés.La citation " tu défendras ton Frère au péril de ta vie ", n'a jamais été prise en compte par Charbonniaud,
Foellner et Stéphani.Par contre des dépenses somptuaires en agapes,gachis, voyages,spectacles au LIDO très fréquemment furent, monnaie courante.En ce qui concerne, l'ordre totalement immatériel qui
repose sur l'intelligence de nos Frères passés et présents avec pour émanation la règle en 12 points, les Landmarks et le Régius nos gouvernants l'ont saccagé,violé,déformé et aujourd'hui en voie
de destruction totale.Merci, FS, nous sommes la honte de la maçonnerie planétaire. On a laissé dans nos Loges s'instaurer un analphabétisme maçonnique innaceptable et dangereux pour la survie de
l'Ordre et son éthique.C'est ce que je repproche le plus à nos anciens dirigeants.Nos Frères, sont ils capablent de voter, ils connaissent à peine le GMP de leur Province.Alors un candidat pour la
grande maîtrise, malgré tout le respect que je leur porte, ça passe au dessus de leurs têtes.3000 Frères lisent ou commentent dans les Myosotis, sur environ 40000 Frères en étant optimiste, c'est
peu. Nos Myosotis tirent à hue et à dia, certains veulent leur indépendance d'autres on ne sait pas ce qu'ils veulent. C'est la guerre des chefs.Nous sommes des maçons indépendants mais ils
semblent ne pas se poser le question, " Quel sera notre avenir ".Puis autre courant de pensée, je suis dans une Loge qui fonctionne avec mes Frères et je ne veux pas savoir ce qui se passe
ailleurs.Cela semble aberrant mais c'est la réalité pure et dure en Ile de France.J'espère que la rentrée de septembre apportera des solutions de bon sens.J'espère que nous nous regrouperons.
J'espère que Jean Murat sera GM et sauvera notre régularité.C.Galinier.Je T'embrasse Emmanuel


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/08/2011 09:37



Merci Mon Très Cher et Bien Aimé Frère Ancien, pour cet « état des
lieux » inquiétant mais néanmoins objectif.


Oui espérons que notre prochain Grand Maître légitime, nous ramène dans la
confiance et dans l’Esprit que nous n’aurions jamais du quitter…C’est le sens de notre combat !


Avec mes pensées les plus affectueuses, et mes espoirs pour ce que tu
sais.


Très fraternellement.



ex GLNF. 24/08/2011 07:57


bonjour mes FF
c'est avec attention que j'ai lu la lettre de Pierre, je reconnais en celle-ci les paroles que l'on distribuait à cette époque aux FF, elles paraissent effectivement très naïves en ces temps.Je me
suis moi-même abreuvé de ce genre de langage, et abreuver les autres FF (en temps qu'OP à cette époque). jusqu'au jour ou des rumeurs sur Y. T. et bien d'autres sont venues à nos oreilles toujours
de façon cachotières,non officielles, car à cette époque il aurait été mal venu de la par des FF en général d'avoir une opinion contraire (reste ou démissionne).Nous avons donc il y a 10 ans
démissionnés quelques FF et moi. L'avenir nous a donné raison, je dirais hélas.
J'ai laissé des FF mais j'ai trouvé la séreinité ailleurs, il serait étonnant que je revienne un jour sur cette décision.
Mais il est dit que seules les imbéciles ne changent pas d'opinions
fraternellement EXGLNF


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/08/2011 09:33



Mon Bien Cher Frère,


Fasse le G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. que les circonstances fassent que toi et
ceux nombreux qui nous ont quittés, comme ceux qui sont sur le point de le faire puissent rapidement revenir au sein de la Maçonnerie régulière de Tradition…


Très fraternellement à toi…



ALTEC 24/08/2011 07:05


MTCF Emmanuel bonjour,

Je trouve intéressant de lire cet avis et ses arguments, cette vision des choses et un peu surréaliste mais elle ouvre le débat.J'espère que notre F Pierre lira attentivement ta réponse et aussi
qu'il prendra "la température" autour de lui car il est bien tard pour croire que F.STIFANI pourrait brusquement réaliser qu'il est celui par qui le scandale est arrivé mais qu'il pouvait aussi
accepter de se retirer honorablement.
Quoi qu'il arrive la suite de l'aventure doit se faire sans lui et ses amis.

A suivre........

Bonne journée


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/08/2011 09:29



Mon Bien Cher Frère Altec,


C’est bien là qu’est l’espoir. Et que tout le monde puisse parler à tout
le monde…


Baiser fraternel



Tsimsum 24/08/2011 06:16


Mille Mercis mon BAF Fidèle pour ton analyse... Cela m'évite de répondre sur une page !!!

Tout Simplement, je dirai que je te rejoins dans ton analyse. Pour moi, ce F:. n'a rien compris à la FM. L'autorité, si autorité il y a, n'est, que si la personne qui l'exerce est Sage, Droite et
Honnête.
Avoir pour mentor "yves tres:." n'est certainement pas ce qui abonde en ce sens quand on sait la contribution de ce personnage à l'aboutissement de la situation actuelle.

Bref, il faudrait qu'il reprenne ses fondamentaux. Il n'y a de réelle autorité que celui de la Loge. Tout ce qui est Tablier bleu (bleu, bleu et or, chamarré, avec paillettes, avec plumes, avec
couronne etc...) n'est que le signe de FF qui ne sont là que pour aider à faire vivre le collectif des Loges. Pas à se substituer à l'autorité naturelle et souveraine que chacune exerce de plein
droit. Et encore moins ne peut se prévaloir d'une quelconque supériorité de Sagesse sur les autres, les "sans tabliers bleus".
C'est là où il y a tromperie sur la marchandise. Nous ne sommes pas, et en tous cas, je ne suis pas personnellement rentré en FM pour me placer sous la tutelle d'un gourou délirant entouré d'un
cercle d'idéologues bêlant confondant autorité et Sagesse et abandonnant de fait tout libre-arbitre soit par l'aberration d'un raisonnement philosophique, soit pour d'autres intérêts ou
considérations aux antipodes de la Res Maçonnica !

Plus je lis ou entends ce genre de propos, plus je me dis qu'il faut arrêter avec ces Tablier bleus qui ne font que monter le bourrichon des uns et des autres. la véritable autorité, c'est la
Sagesse qui la désigne et le travail qui la façonne. Pas l'intrigue et la lêche honteuse que beaucoup font. Vois-ytu, je pense qu'il faudrait des tabliers bleus pour chaque F:. au bout d'un temps.
Tablier provisoire pour une fonction tenue trois ans non renouvelables. Un roulement comme dans une loge, au niveau provincial puis national.

Un GM issu de ce type de sytème ne serait que plus Sage et nous ne le subirions que 3 ans.

Pour l'heure, nous avons à subir un avocat "antibitieux" qui a bien intrigué pour être élu par un système perverti et inhibé avec un parrainage douteux et affairiste.

Tant que l'intrigue et l'ambition règneront, rien de bon ne sortira jamais de ce machin pisanien sectaire, aveugle et peut-être plus encore... Là ce sera aux enquêtes financières de le dire.

Bref... Ce pauvre F:. s'est vraiment égaré dans les méandres et arcanes sombres d'un pouvoir qu'il croit réel mais qui n'est qu'artificiel. Car nous ne venons en FM que pour nous améliorer. Pas
pour faire carrière. La FMce n'est pas un Club. C'est un Cercle. Nuance.

Et parce que nous sommes dans un état d'esprit qui fleure bon la fraternité, le partage et l'échange, Je signe de mon nom : Tsimsum.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/08/2011 09:07



Mon Très Cher et Bien Aimé Frère Tsimtsoum,


C’est bon de te retrouver ici, je vois que tu es rentré de
vacances…


Ton opinion concernant les tabliers bleus me semble intéressante.
Toutefois, je pense qu’il faut aller plus loin : à part un collège de GG.’.OO.’.PP.’. resserré et véritablement très actifs, nul besoin de tabliers bleus, qui ne correspondent strictement à
rien, et qui effectivement suscitent les penchants les plus vils.


S’agissant de Yves T., certes il a commis des erreurs graves. Mais qui
d’entre nous n’en a pas commises ? Et il en a payé le prix fort, ayant été « liquidé » de la manière la plus brutale, par ceux qu’il a mis lui-même en place. Je veux témoigner,
sans occulter sa part d’ombre, qu’Yves était – et peut-être était-t-il le seul – un vrai et grand « Initié ». En matière de spiritualité, il savait de quoi il parlait, en matière de
Rituels maçonniques aussi…C’était un authentique cherchant. Raison pour laquelle, malgré certaines de ses erreurs d’appréciation concernant l’avenir de la GLNF, nous sommes quelques uns, parmi
les « résistants » de la première heure, parmi les suspendus, à garder pour lui respect et tendresse, et à vouloir honorer son souvenir. Même en sachant l’acrimonie qu’il a
suscitée.


Quoi qu’il en soit, il est aujourd’hui dans un autre monde, et paix à sa
mémoire.



Montmorency 24/08/2011 00:24


Je reste sans voix et sans argument à la lecture du Frère Pierre....
Assurément que même le discernement est "bunkerrisé".
Frat Montmorency


Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche