Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 12:29

Dans le cadre des Tribunes Libres que le Myosotis du Dauphiné-Savoie offre aux Frères désirant s’exprimer librement, voici une Tribune Libre du fameux Semper Fi, celui-là même qui dans plusieurs Myosotis aujourd’hui reflets de la GLAMF, avait apporté plusieurs dossiers et fait des révélations sur l’ancienne gouvernance mises fièrement en exergue par ces médias. Aujourd’hui, il nous livre son analyse particulièrement fine et ciselée sur les manœuvres* des obédiences françaises et européennes qui prétendent « remodeler le paysage maçonnique français »…

Naturellement, je laisse à l’auteur la responsabilité de ses propos.

 

Mes Très Chers Frères,

Je me suis interrogé pour savoir quel titre donner à cette communication…  J’ai hésité entre « Tweet Mac FM » ou la « Maçonnerie Mac Donald », et « Club 53 FM » ou le « club des Rémi ».  L’un comme l’autre valent une explication après la conférence de presse de la « Confédération » intervenue ce 15 janvier et le communiqué qui s’en suivit dont il faut auparavant prendre connaissance.

Depuis le temps que certains s‘évertuent à vouloir exister en modifiant la Règle, récusant l’Autorité de celle qu’ils appellent la perfide Albion, inventant de nouvelles modalités de Régularité Reconnue au gré de leurs besoins, ils se sont réfugiés derrière la déclaration de Bâle, saumâtre « Bis repetita placent» des accords de Munich à la mode maçonnique. Je laisse à chacun le soin de reconnaitre les signataires comparés à ceux historique de l’époque.

Depuis des mois, ils communiquent de tous crins sur les blogs, dans la presse, et veulent forcer à croire, principalement dans leurs rangs, qu’ils ont enfin rejoint le club des Grands. L’ultime étape : la conférence de presse commune… le « Radio pari maçonnique »par les mêmes qui décriaient les interventions dans la presse, l’engagement politique de certains… Enfin, bref, tout ce qui fut si gentiment répété, décrié, appelé « Traîtrise » au son de grands cris d’orfraie et de pleines pages de propos dont la violence n’avait d’égale que l’insipide et la haine.

Alors, les nouveaux dirigeants (GLAMF et GLIF) ont voulu vendre leur Maçonnerie Maison comme on vend un menu Mac-Do. Il ne s’agissait plus de prix et de menus, mais de rites et d’effectifs… « Venez chez moi, j’ai du Français, du Rectifié, de l’Arche, de l’Ancien et Accepté », tout ceci dans une malsaine émulation.  Puis nous eûmes droit à la version réactualisée du : « Nous partîmes deux mille ; mais par un prompt renfort Nous nous vîmes douze mille en arrivant au port ». Les effectifs augmentaient à la vitesse de la lumière. Les communiqués permanents allaient aussi vite que des « Tweets » incessants… Regardez la GLIF ! Samedi ils étaient 120, trois jours après ils sont déjà 200.

Ainsi, en lisant le bref passage sur les effectifs, je n’ai pu m’empêcher de sourire, car les mêmes n’ont toujours pas pu ni su se séparer de ces vieux réflexes quant à la course aux effectifs, renouvelant les erreurs du passé mais cette fois en conférence de presse. Le manque d’habitude sans doute, à moins qu’ils n’aient pas eu le temps de prévenir le petit dernier, qu’il s’agissait d’une conférence de presse et non d’une réunion de blogueurs, à défaut de blagueurs.  

Ayons un regard plus impartial sur l’évènement.  La photo du « Club des cinq » fait apparaitre en bouts de table ceux là mêmes qui n’apparaissent pas dans le communiqué final. Pour ceux qui pratiquent la morphopsychologie et l’analyse gestuelle, je leur laisse le soin de la seconde lecture qui ressemble plus à « Mais que sommes nous venus faire dans cette galère ? ». Heureusement l’honneur est sauf, le journaliste a tout de même mis les noms (ouf –on existe quand même !!!)… Alors me direz-vous, quel intérêt d’apparaitre dans une telle réunion si « rien d’essentiel n’a été dit sur le projet de confédération » (sic M. KOCH) ? Ils ne veulent pas être reconnus. Ils souhaitent déjà être connus.

En réalité, le but final n’était pas la création d’une pseudo-confédération d’obédiences maçonniques françaises, dont nous savons maintenant qu’elle ne verra pas le jour dans la Régularité reconnue. Cela met aussi un terme au projet d’Anschluss maçonnique qui était en gestation. Il s’agissait avant tout, à l’image du communiqué final, d’annoncer la tenue d’un « grand colloque public européen » ayant pour thème : « L’Europe ! Et demain ? »,  Colloque placé sous la Présidence d’un Ministre de la république en exercice.  Après l’UMP, le Parti Socialiste ! Question de choix… Il est vrai qu’il ne s’agit que d’un sujet d’Ethique et non politique !!! Doux euphémisme !

Et là j’éclate de rire ! Car on ne peut que rire d’une telle situation devenue ubuesque à plusieurs titres. Les puristes apprécieront.

Rappelons nous le battage médiatique fait sur de soi-disant correspondances somme toute maladroites et parfois inopportunes  du passé Grand Maitre immédiat de la GLNF. Souvenons-nous des leçons de morale données à tous, à grands renforts de battage médiatique. De quel droit engager une obédience dans un positionnement politique ? A quel titre traiter des sujets de sociétés qui ne relèvent pas de notre Maçonnerie séculaire ? Puis, toute cette communication sur le refus d’ouverture de la GLNF au monde profane, pour finir par : « Camarades Franc-maçons, unissons-nous ! ». Certains ont donc choisi la faucille et le marteau, plus que maillet et ciseau, derrière l’inénarrable « nos sommes libres, libres, libres, libres….. ».

Plus sérieusement se posent alors quelques questions.

Comment va réagir le club de Bâle après une telle annonce ? S’agissait-il d’un bal Maçonnique ou d’un Bâle financier et politique ? Car au final, ce sont bien les cinq petites grandes loges européennes qui ont coopté la Grande Loge de France… La Suisse, leader de la réforme, cautionnant un débat politique (pardon éthique) sur l’Europe, à laquelle elle refuse résolument d’appartenir ; qui plus est organisé par la nouvelle Grande Loge française pour laquelle elle se porte caution et garante de régularité et reconnaissance… c’est le nouvel album « les Helvètes au pays d’Astérix » !!! Gageons que « Mac DO. », dont tout le monde sait qu’il était Ecossais, fera un menu spécial pour l’occasion !!! 

Assiste-t-on à une nouvelle fragmentation de la Maçonnerie française faite entre hommes et femmes telle que décrite dans l’article de M. KOCH ? Etait-ce le but de la confédération ? Certains dont les tendres moitiés portent parfois Tabliers et souvent culottes ne se préparent-ils pas quelques lendemains difficiles dans les prochaines semaines ? On peut le penser ! On pourrait même l’espérer afin de faire taire les ondes trop publiques de la discorde…

Les inter-visites là aussi de la discorde ? Au point où ils en sont, et tant qu’à remettre en cause l’autorité de Londres quant à la Régularité Reconnue dans le cadre d’une maçonnerie dite continentale, après s’être faits manipuler comme ce fut le cas dans cette opération que je qualifierai d’exceptionnelle, existe-t-il une sortie « honorable correspondante » pour nos deux anciens GLNF ?

Personnellement je ne le pense pas. Hier, par les hasards du calendrier, était la Saint Rémi. Et le Rémi chez les ados  qualifie le pauvre gamin qui reste toujours seul et dont tout le monde se moque … Alors comme ils ont du se sentir seuls nos Rémi dans un exercice pour lequel ils n’étaient nullement préparés.  D’autant que, toujours selon l’article de M. KOCH, ils ne semblent pas invités au déjeuner des 9 grands maitres qui a lieu aujourd’hui. A moins qu’on ne leur trouve deux places, en bouts de table là aussi… !!!

Au bout du compte, quelles leçons en tirer ?

De toute évidence, dans les Cinq petites grandes loges, certains vont avoir un réveil difficile. Et je compte bien que nous leur fassions parvenir la copie de l’article de l’Express, et celle du communiqué de presse afin qu’ils mesurent les conséquences de leur inconsistance. Nos Frères Londoniens apprécieront l’évènement à sa juste mesure…

Les masques sont tombés et les réactions des Frères de la GLAMF et de la GLIF auxquels il a été vendu un « menu enfant » en lieu et place d’une « Super Big Mac FM » risquent d’être assez violentes pour certains. On peut s’interroger sur le plat que va leur servir le communicant JC TRIB.  Je vous rassure il n’est pas taillé pour l’exercice pour ce qui le concerne face à une telle situation. La gestion de communication de crise, c’est un métier, pas une occupation. Quant aux deux Grands maitres de la GLAMF et la GLIF, je ne pense pas que leurs égos leurs permettent d’envisager une démission pure et simple, seule sortie honorable possible selon moi après un tel fiasco. Ils ont trop attendu ce poste, et se sont trop battus pour l’obtenir et l’abandonner ainsi.

Ils ne pourront donc pas sortir du processus de la confédération, sauf à se discréditer plus encore aux yeux de tous… A moins qu’ils ne se parent d’une virginité outragée, et quittent l’ensemble prétextant qu’ils sont les nouveaux sauveurs de la Régularité reconnue et les garants des fondamentaux, les inter-visites étant le dernier obstacle de la confédération contre lequel ils s’élèveront dans un ultime sacrifice. L’un peut le faire à la rigueur, l’autre non ! Il vient juste d’avoir son beau tablier, et il n’a pas l’expérience du premier en termes de manipulation.

D’ailleurs mieux vaut pour lui rester encore quelques temps  pour prendre les leçons du Grand Maitre de la Grande Loge de France qui, rappelons le, fut exceptionnel… Il sera assurément à meilleure école, et cela lui permettra d’amortir le prix des décors nouvellement acquis ! Quant au Grand Maitre de la GLDF, il mérite assurément sa place à la tête d’une officine d’Etat. Il finit d’essayer de discréditer la GLNF par ceux qui l’ont quittée et met le GODF hors jeu. Battre A2BJ (Alain BAUER et JUILLET) en trois coups déclaratifs, sans qu’aucun des deux ne s’aperçoive de rien … Chapeau bas ! Ce n’est assurément pas sur le pavé mosaïque d’un jeu de dames qu’il a appris mais plutôt sur un échiquier. Les REAA ex-glnf et du renseignement  ont des leçons d’échecs à prendre.

Au final, le spectacle valait bien le déplacement. Mais je pense aussi que Jean-Pierre SERVEL pourra difficilement les réintégrer si l’idée lui et leur venait à l’esprit, car nous serions obligés de lui demander quelques nouveaux procès en sorcellerie en plus au vu de ce qui vient de se passer.  Tout ceci fut donc très maladroit tout autant que critiquable, mais sans animosité aucune.

 Je terminerai donc par une pointe d’humour si vous le permettez…  Jusque là je parlais du club 55 en pensant cinq grandes loges européennes et confédération de cinq grandes loges françaises. Une lueur d’émotion, doublée d’une larme d’espoir me parvinrent quand je vis dans le communiqué final de la GLDF que Guetta rejoignait le club pour animer le Grand Colloque. Je me suis dit que David allait animer tout ceci en se mettant aux platines, sur les mélodies dont il a le secret ; ce qui assurément donnerait du rythme aux débats et rendrait les déjeuners plus joyeux. Mais point de David, seulement son demi frère Bernard (authentique). Son demi-frère seulement, et pas sur le même registre. Non pas qu’il démérite, mais la géopolitique n’a pas le même son, souvent source de conflits, elle finit par rendre les diners ennuyeux, sauf à la qualifier d’Ethique pour la rendre plus attractive. Mais même dans ce cas, nos agapes sont assurément plus joyeuses.

Nous sommes donc passés du club 55 au club 53 (les trois signataires du communiqué final sous un seul logo) qui a toute les chances de devenir le « club Mickeys » sur la plage People de Pampelonne, là où les enfants ne sont jamais frères, ni même demi-frères, car chacun y défend son espace vital, son gouter et son château de sable.

Ultime remarque pour les spécialistes de la haute finance internationale. La conférence eut lieu au « Press Club de Paris », et ce fut selon moi un fiasco maçonnique mais une parfaite réussite de manipulation profane. J’eus préféré et de loin qu’elle eut lieu au « Press club de Londres ». Chacun ne le sait pas forcément, mais le « Club de Paris » traite des dettes privées et gouvernementales, alors que le « Club de Londres » ne traite que celles des Etats Souverains.

Prémonitoire ou non… Laissons le « Bâle des Egos » gérer au mieux son devenir !!!  Mais souhaitons que cette fois-ci le secret des correspondances ministérielles et des échanges sur « l’Ethique » avec la rue de Solférino soient mieux préservé que ce ne fut le cas précédemment avec la correspondance des vœux du Palais de l’Elysée. Sinon je crains le pire pour les Grands Maitres en question, sauf à satisfaire le blog de l’Express qui a réussi là et lui aussi un coup de Maitre.

Confidentiellement, Antarès a de beaux jours devant elle et la GLNF peut-être aussi, si tant est qu’elle veuille s’en donner les moyens. Dans l’immédiat, pour vivre heureux, vivons cachés !

Avec mon Affection toute Fraternelle à tous,

Semper-Fi.

* Lire aussi l'article édifiant du journaliste de l'hebdomadaire l'Express, François Koch, sur son blog.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Expat 21/01/2013 12:36

Merci de ta réponse F. d'A, qui me conforte 1/ dans mon idée que la fraternité des francs-maçons en France n'est qu'un sujet de planche. En effet, la fraternité ce sont des actes, pas de paroles.
2/ dans le bien fondée de mon départ de la FM française pour une GL étrangère régulière et reconnue.

Vieux Julien 17/01/2013 20:43

Mon très cher Frère Emmanuel,
Je vois qu'un dialogue sain s'instaure et cela me fait plaisir car cela rappelle le bon vieux temps (dans le sens où ces épreuves nous permettaient de connaître des frangins qui en valent la
peine).
Certes certes les dictateurs ont certainement offert des montres à d'autres, mais est-ce une bonne raison d'oublier que nous avons été (et continuerons à être, mais plus discrètement, je pense) aux
premières loges en ce qui concerne ces relations?
Je maintiens enfin que le vocable de petites Grandes Loges est vraiment méprisant, quand bien même cela est dans les faits (comme si le nombre importait) réel. C'est la volonté de dénigrement, un
peu facile, qui est derrière qui m'attriste.
Il faut se rappeler que du temps des retraits de Reconnaissances, les résistants à Stifani étaient heureux car ils voyaient cela comme une confirmation de leurs griefs (le camouflet au Grand
Maître!)! Joie très malsaine mais je vais avouer que j'étais en partie heureux de cela, car je voyais mes vieilles prédictions réalisées. C'est très arrogant je sais. Il faut dire aussi que je
pensais voir ensuite débarquer un Jean Murat qui aurait recollé les morceaux très vite.

Toujours, toujours je serai partisan d'une réunion des Frères Réguliers et toujours je serai désolé des postures de division ou des mentalités d'assiégés. On trouvera toujours des arguments
cyniques ou politiques pour nous faire croire que le Maçon voisin n'est pas un vrai etc. Pourtant il est temps de réunir ce qui est épars!

Pour ce qui est de te défendre Emmanuel, il y a plusieurs choses.
Tout d'abord je ne lis plus les autres Myosotis, sauf à de très rares occasions (Sully, ou PACA pour maintenir la diversité des sources, et cela très ponctuellement);cela c'est un compliment...
J'ai donc peu d'occasions de découvrir les attaques dont tu es la cible!
Et aussi, j'ai toujours considéré qu'il ne fallait pas entretenir ces guerres entre Frères. Si certains s'abaissent à t'attaquer personnellement, tu te grandiras toujours à laisser dire. On en
avait déjà parlé jadis, je n'ai pas changé d'opinion sur le sujet.

Enfin, je suis heureux là où je suis, même si mes Frères me manquent!
En attendant de visiter la RL 526...

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 17/01/2013 23:18



Mon Bien Aimé Frère Vieux
Julien,


Bien sûr qu’un dialogue doit s’instaurer,
c’est même l’un des buts du Myosotis du Dauphiné-Savoie.


Le malheur, c’est que certains, généralement
ceux que j’appelle les « militants de la GLAMF », ne savent qu’injurier ceux qui ne partagent pas leurs options, rendant ce dialogue impossible. C’est regrettable, et je suis heureux de
pouvoir échanger des arguments avec des Frères dignes de ce nom, je te remercie de cela.


Il me semble normal qu’entre Frères on puisse
se dire ce que l’on pense et aussi que l’on puisse ne pas être d’accord tout en s’estimant.


Merci aussi pour ton compliment concernant la
ligne du Myosotis du Dauphiné-Savoie, je m’efforce constamment de le mériter. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je te réserve la primeur d’une information concernant mon précédent article,
et qui éclairera sur qui dit la vérité : un Frère supplémentaire à rejoint aujourd’hui Menorah n°526 à la GLNF…


Je reviens sur le vocable de « petites
Grandes Loges » qui semble bien te poser souci. Sois certain que sous ma plume – je devrais plutôt écrire clavier – il ne désigne aucun sentiment de mépris. Loin de là. Par contre, il se
veut désigner une réalité, avec précision. En effet, j’ai du mal à accepter qu’une Grande Loge à la fois étrangère et forte d’a peine 250 membres puisse prétendre dicter sa volonté ou son schéma
à quelques 75.000 Frères français…(je compte les 50.000 FF.’, revendiqués par la « confédération », auxquels j’ajoute les 25.000FF de la GLNF qui sont aussi indirectement
concernés).


S’agissant des retraits de reconnaissance.
Tout d’abord, il faut rappeler, car on a tendance à l’oublier, que la GLNF est toujours reconnue par plusieurs dizaines – je crois que cela approche la centaine – de Grandes Loges à travers le
monde…Certes ils manque les prestigieuses Grandes Loges des Iles britanniques, et d’autres, mais il y a quand-même de nombreuses Grandes Loges qui n’ont pas cédées à la
pression.


Je ne cache pas que j’ai été parmi ceux qui se
réjouissaient des retraits de reconnaissance, car je les prenaient pour ce qu’elles devaient être : une condamnation claire des agissements antimaçonniques de Monsieur Stifani…Celui-ci étant
neutralisé, il me semble paradoxale de pénaliser les Frères plutôt que ce profane…Je garde l’espoir cependant que Jean Murat, d’où il est pourra plaider pour nous.


Pour ce qui est de rassembler les Frères
réguliers, sois certain que je n’y suis pas hostile, au contraire.


Reste cependant à définir les critères de
régularité. Tu sais que parmi ceux-ci je considère la croyance en D-ieu G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. fondamentale, et que d’autres, dans différentes obédiences ne partage pas mon approche. Il faut donc
préalablement un débat qui n’est pas forcément notre priorité, notre reconstruction primant tout.


Enfin, pour ce qui concerne les attaques dont
je fais l’objet, tu peux constater que nous sommes en tous points d’accord, puisque je n’y ai pas répondu par blogs, mais par Grands Maîtres interposés.


Je laisse donc ces individus montrer leur
visage et leur nature.


…Et préfère me réjouir en me préparant à
t’accueillir à Menorah !


Très fraternellement à
toi.



bailly yannick 17/01/2013 17:00

Dieu que la politique me fait chi..!!!

Si nous le voulons tout peut être simple,appliquons nous le rituel et rassemblons ce qui est épars!

Tournons nos regards vers la lumiére et rapportons au GADLU ce que nous avons fait de juste et bon hier et aujourd'hui.

Que veut dire notre chaine d'union? Ou est passé notre fraternité légendaire?

Yannick BAILLY

Alfred de Talebonjour 17/01/2013 16:06

Mes chers FRères,
Finalement Juillet est moins malin qu'il n'en a l'air. (Les intervisites avec le GO ne sont pas interdites par les landmarks disait-il, et puis quoi encore). Il lui a fallu un moment pour
comprendre. Genre : "bon sang mais c'est bien sûr !"
Ou le coup réussit sans la GL ou avec une scission de la GL (les anti visites au Go restant seuls dans l'affaire). Ou les Européens puis les britiches ferment les yeux sur la philosophie à moitié
cuite de la GL (le GADLU c'est pas Dieu, xétéra) et son besoin frénétique de fréquenter le GO et autres DH, ou le coup foire complètement.
Nos amis européens ont mis la GL dans le coup parce qu'ile veulent les gros bataillons, le nombre, alors que justement le nombre est à la base de la catastrophe de la GLNF.
C'était du temps de Charb puis de Foel, vers 30000 bonshommes d'effectifs. Ca rapportait trop de fric pour ne pas tenter les âmes simples mais expertes en montages financiers.
La future Grande Loge Unie de France ne devrait pas échapper à ça. Il est vrai que si le désaccord persiste, sans la GL ça ne fera "que" 18000 bonshommes.
C'est curieux cette manie de ne jamais tirer la leçon des conneries que l'on a faites.
Bien à tous,
Alfred

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 17/01/2013 16:11



Il faut
reconnaître…



Expat 17/01/2013 14:54

Tout cela est désespérant : personne n'est satisfait de ce que devient la GLNF ni de ce que font les 3 à 5 obédiences françaises régulières, tout le monde spécule sur la reconnaissance à venir (ou
pas), tout le monde pense la récupérer (ou pas), tout le monde (évidemment) se tire dans les pattes, les informations des uns sont démenties par les autres (preuves à l'appuie, ou pas), etc... la
fraternité n'est décidément qu'un sujet de planche en France, et pas plus. J'ai vraiment bien fait de m'expatrier en dehors de l'hexagone.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 17/01/2013 16:12



Bonjour Mon
Frère,


La Fraternité se
construit chaque jour…C’est ce que s’emploient à faire bien des Frères restés à la GLNF, et je veux le croire, partis sous d’autres auspices…Nul besoin d’émigrer pour
cela…


Fraternellement.



marco73h 16/01/2013 23:03

Mes bien chers frères,
Les tentatives de certaines Grandes Loges pour récupérer la « reconnaissance » sont pour moi anecdotiques, car le plus important pour une Respectable Loge, c’est de vivre la maçonnerie dans la «
régularité », le respect des Landmarks et des Constitutions d’Anderson. La « reconnaissance » est bien sûr importante pour nos frères qui visitent à l’étranger. Mais pour 90 % des frères, ce qui
compte le plus (à mon sens) c’est le respect des Règles.
Certes certaines dissidences de la GLNF ont bâti leur « fond de commerce » sur cette fameuse « reconnaissance ». Alors les grands messes médiatiques n’y changeront rien, la UGLE fera comme toujours
ce que bon lui semble !
Nous verrons bien, mes chers frères quels seront les « élus » ! Il ne suffit pas, de dire « je la veux, je la veux » pour qu’elle soit octroyé à celle qui criera le plus fort.
Maintenant, si le « paysage maçonnique français » profite de ce que nous avons vécus (douloureusement) pour se recomposer, pourquoi pas, mais j’espère que les « guerres de religion anti GLNF » vont
cesser, car aujourd’hui, ce que nous voulons par-dessus tout, nous qui avons combattu pour nous libérer du joug de l’ex gouvernance, c’est retrouver la sérénité, la tolérance, la confiance et
par-dessous tout avoir le bonheur de recevoir de nouveaux initiés qui, eux n’ont pas à souffrir du passé.
Gardons donc notre sang-froid, attendons avec confiance la remise en route de la GLNF, selon les propos de notre nouveau Grand Maître, les réformes indispensables qu’il a promises, et si par-dessus
le marché, l’UGLE, nous rend la « reconnaissance » dans deux ou trois ans, ce sera la « cerise sur le gâteau ». Le reste, les gesticulations, les imprécations et autres manifestations que je
qualifierai de « politiques », ne nous intéressent pas le moins du monde.
Fraternellement.
Marc-Henri Girollet

MATHIUS 16/01/2013 19:45

Si Semper se trompe c'est peut être sur la forme, mais sur le fond il a vu juste.
Personnellement je préfère la schysofrenie du fond que l'autisme de la forme.
Mais dans tous les cas le ridicule ne tue pas.
Stifani a réussi a faire muer des dinosaures , c'est pas rien tout de même.
Bonne semaine.
MATHIUS

TONTON BERETTA DE LA BUTTE 16/01/2013 18:29

Nous voilà encore dans le "journal"... Moi qui était venu en Maçonnerie pour y trouver la paix. Nos Freres Anglais vont tres certainement apprecier ce type d exercice . La Régularité , ce n'est pas
de main la veille.
Tribiz

Vieux Julien 16/01/2013 18:11

J'ai apprécié en leur temps les articles de Semper-Fi à l'époque où ils apportaient quelque chose à leurs lecteurs.
Ici, on est dans un dénigrement assez bas sincèrement. Tu me déçois beaucoup mon Frère. Je me pose toujours une unique question, c'est comment des Frères de la GLNF peuvent se permettre de donner
des leçons aux autres Obédiences Régulières après ce que nous avons vécu. C'est à croire que l'élection de Jean-Pierre Servel a lavé toutes nos turpitudes. On en est pourtant très loin.

Je passerai sur les références douteuses (Anschluss et accords de Munich), pourquoi rabaisser les Grandes Loges étrangères en les appelant "Petites Grandes Loges"? La GLUA qui a toléré les dérives
de Stifani est-elle plus respectable, uniquement par son âge? Et les Grandes Loges de dictateurs offrant de belles montres?

J'ai l'impression que certains s'affolent à l'idée de voir la fameuse recomposition du paysage Maçonnique se faire réellement. Au lieu de cracher dessus, il serait bon de voir ce qui pourrait être
fait pour rejoindre cette équipe dans des conditions de Régularité. (car désigner cette confédération comme diaboliquement irrégulière alors que rien n'est encore décidé chez eux... c'est aller
vite en besogne.)

Mais on retombe dans les mêmes travers: la GLNF regarde les autres de haut. Et pourquoi pas encore s'isoler un peu plus, en sachant pourtant où cela nous a mené?

Bref, j'aurais préféré que Semper-fi nous parle de la consultation des comptes limitée à trois ans et des conditions fantaisistes de contestations...

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 16/01/2013 19:21



Bonsoir Mon Frère Vieux
Julien,


Si je puis dire un mot, sur ce dialogue qui
s’installe : Ta réaction me surprend. En effet, je connais aujourd’hui d’autres obédiences qui dansent la danse du ventre pour obtenir la reconnaissance… Ensuite, je ne sais pas si la GLUA a
tolérée ou pas les dérives auxquelles tu fais allusion, mais je suis sûr d’une chose, c’est que ce sont bien les Frères restés à la GLNF qui sont venus à bout de Monsieur Stifani, et lui ont
signifiés qu’il pouvait rentrer définitivement chez lui. Avec l’aide de M° Legrand, il est vrai, mais pas celle des frères partis ailleurs. Quand aux dictateurs, Mon Frère Vieux Julien, es-tu
bien sûr qu’ils n’offraient pas de montres aux autres dirigeants d’obédiences qu’à ceux de la GLNF ??? Allons ! Ensuite, je te fais observer que, si je me suis battu depuis trois ans
pour que Monsieur Stifani cède la direction de la GLNF, et qu’en définitive c’est bien ce qui s’est passé, et que j’en ai payé le prix fort, je ne vois pas en quoi les obédiences étrangères nous
ont aidées. Elles n’ont jamais dis qu’elles ne reconnaissaient pas Mr Stifani, mais elles ont au contraire décidées de ne pas reconnaître les Frères de la GLNF ! Drôle d’appui ! Aussi,
souffres que je ne considère pas approprié que ces obédiences, qui sont effectivement de toutes petites obédience, décident du sort de la Franc-maçonnerie française...Enfin, si il y a
effectivement lieu d’avoir honte de la gouvernance déchue, je ne vois pas en quoi il faudrait discréditer les Frères de la GLNF, qui ont courageusement œuvré pour la
renvoyer…


Quand aux comptes, au regard de la qualité des Frères qui s’inscrivent
pour les consulter, ce serait leur faire injure de penser qu’ils partagent ton avis.


Enfin, tu parlais de dénigrement, et tu t’élevais contre ce principe
s’agissant de Semper Fi…Je t’aurais trouvé largement plus crédible si tu t’étais également élevé contre celui – réel celui-là – dont je fais personnellement l’objet, ainsi que les Frères de ma
loge dans les Myosotis, il est vrai coutumiers du fait…


Par ailleurs, je te souhaite le meilleur en espérant que tu es heureux où
tu es.


Très fraternellement.



le voyageur 16/01/2013 14:44

TC Emmanuel,
aucune crainte de voir l'intervention de notre Semper-fi contredite.
Elle est de bon sens.
Vu de ma petite taille, je continue à dire que la GL a b...é tout le monde.
Elle gagne à tout les coups:
- si la manoeuvre réussie,elle dirige le plus gros effectif FM en France.
- si elle échoue, elle ne perd rien, elle reste quand même l'interlocutrice privilégiée de ceux qui veulent "casser" de l'anglais en France.
Les plus attentifs de nos FF "grands REAA" de la GLNF sont partis depuis l'été dernier à la GL...
Ils ont sauté la case GLAMF.
Notre F rédacteur a eu raison de souligner que ce qui était reproché à Stifani est exactement appliqué ailleurs.
Concernant, l'action entreprise auprès des Anglais par notre nouveau GM d'honneur, il me semble que si ça continue comme ça, il aura vite une audience auprès de "sa majesté"
Très fraternellement

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche