Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 21:37

Dans le cadre des Tribunes Libres que le Myosotis du Dauphiné-Savoie offre à tous les Frères qui désirent s’exprimer librement, voici un édito que nous propose sous sa responsabilité exclusive notre Très Cher Frère Semper Fi voulant compléter et répondre à un commentaire récent de notre Bien Aimé Frère Mathius.

 

« @notre Frère Mathius,
Mon Très Cher Frère Mathius,

 Je n'interviens que très rarement sur les blogs pour faire des commentaires, mais ton interprétation des faits me semble trop catégorique et incomplète pour la laisser paraitre en l'état sans y apporter quelques corrections. Il me parait plus que fallacieux d'impliquer toutes les juridictions dans un processus de manipulation des loges bleues car tel n'est pas le cas.

Si la GLNF a été confrontée depuis de nombreuses années à une volonté d'hégémonie d'un rite et par voie de conséquence de la juridiction qui s'y rattache, il n'en va pas de même pour les autres. Les membres du SCPLF-REAA ont  souvent revendiqué une supériorité numérique en nombre (46% des Frères, X% des Loges, Y% des GMP) au point de vouloir en faire un élément de négociation permanente lors de chaque élection de Grand Maitre. Si nous ramenons les choses à leur juste mesure, le SCPLF-REAA représentait au bas mot à peine 10% des effectifs de la GLNF. Et dans ces à peine 10%, seule une poignée de meneurs ont eu la prétention de faire la pluie et le beau temps au sein même de la GLNF, alors que le reste des Frères travaillaient paisiblement dans leurs Loges de Perfection.

De même, lorsque l'actuel GM de la GLAMF vint demander son poste de Député Grand Maitre à François STIFANI, celui-ci n'y fut pas opposé puisque le poste était vacant. Nous étions la veille du 21 janvier 2011, date de la démission du Conseil d'Administration de la GLNF. François STIFANI lui expliquât qu'il était prêt à lui confier le poste s'il l'aidait à régler ses problèmes de dissension avec justement le SCPLF-REAA auquel il appartenait, et dans la négative il n'en voyait pas l'intérêt. François STIFANI a cette caractéristique aussi, il ne donne rien sans rien, mais peut-être ne faisait-il là usage que du principe de précaution. En attendant, il lui proposa de le nommer GMP d'une des plus importantes provinces parisienne, le temps de régler ce dossier épineux des relations du SCPLF-REAA/GLNF, en lui conformant qu'il le nommerait alors DGM dès le dossier résolu. Mais notre Frère refusa ce poste de GMP.
Entendons nous bien, je ne défends nullement François STIFANI. Il fut ce qu'il est, et si la mémoire collective a totalement obéré le fait que les Trois derniers Grands Maitres ont été élus non pas seulement par les différents Souverains Grands Comités de chaque époque considérée, ils furent aussi validés par les votes de tous les représentants de Loges réunis en assemblée générale annuelle. N'oublions pas non plus qu'en décembre 2009, lorsque la réforme des statuts fut votée, faisant passer le mandat du GM de 3 à 5 ans, il y avait en tout et pour tout de mémoire 242 délégués de Loges présents (cf. pv d'huissier déjà diffusé sur les blogs).

Cette responsabilité collective n’exonère aucun de nous de sa responsabilité individuelle dans ce qui nous est arrivé. Ce sont bien les Loges bleues qui ont voté et validé toutes les motions soumises à leur approbation de la façon statutaire la plus régulière qui soit et non les Juridictions.  
Mais revenons-en aux Juridictions !!!

La crise que nous avons traversée a au moins eu le mérite de faire mettre bas les masques à bon nombres d'intervenants, et l'histoire nous a prouvé par la suite que la volonté d'engager les Juridictions (autres que le SCPLF-REAA) dans des démarches communes n'avait pour autre but que de servir de faire valoir et justifier ce qui allait devenir la démarche juridictionnelle du REAA : la GLAMF. Les autres juridictions ne s'y sont pas trompées, qui ont préféré continuer à travailler ensemble dans un climat d'harmonie, de concertation, de soutien mutuel, qui se poursuit aujourd'hui, mais dont on entend peu sinon pas parler directement. La discrétion en est la règle. Elles ont ainsi constitué leur propre organe de régulation, s'interdisant toute immixtion dans la vie des Loges Bleues, les frères des Juridictions en question n'apportant en partage des travaux symboliques que leurs connaissances approfondies des rites, conformément à la Règle.  

Il n'est pas anodin de constater que la GLAMF, par voie de conséquence, a tout fait pour avoir ses propres juridictions qu'elle essaye de monter de toutes pièces, parfois même pour ne pas dire systématiquement en agissant contre les Juridictions existantes qui sont seules régulières et reconnues. C'est un point à ne pas négliger mon cher Frère Mathius, car aujourd'hui, nous ne savons ce qu'il advenu de la Régularité reconnue du SCPLF-REAA, mais les juridictions comme le GCF, le GPRF, et celles des autres rites sont encore les seules détentrices de la Régularité Reconnue sur le sol Français. Et si bon nombre de commentaires ont afflué sur les blogs après la réunion de Kansas City, ce n'est pas la reconnaissance que la GLAMF est allée chercher aux États Unis, mais bien le soutien des Suprêmes Conseils américains. C'est un peu le côté VRP du Rite !!! Mais c'est une fausse polyvalence.

Dans ce problème posé aujourd'hui par un homme, le GMP de Corse, qui ne fait que reprendre un sempiternel leitmotiv déjà développé à l'époque où les trublions de la GLNF souhaitaient eux aussi avoir leurs propres juridictions, il ne s'agit que du problème d'un seul. Je ne le connais pas personnellement, mais il fait sans doute partie de ces individus auxquels on a fait croire que la Franc-maçonnerie pouvait s'apparenter à un concours d'opportunités. Ses déclarations se suffisent à elles seules pour le discréditer, et nos Frères Corses ne s'y sont pas trompés, conscients qu'il en va « des actions de remerciements pour services rendus comme des regrets ». Rien n'est éternel !!! Alors laissons-le diffuser ses mots d'ordre, en sa façon accoutumée qui n'est certes pas celle des Maitres Maçons des Loges Symboliques.

Laissons-le annoncer à qui veut l'entendre qu'il cherche une patente pour monter son propre GCF et constituer des Chapitres en Corse. Et s'il précise enfin qu'il ne cherche pas de patente pour un GPRF au prétexte d'un accord existant entre le siège de la GLNF et l'actuel GPRF, laissons lui la responsabilité de ses maux (non il n'y a pas de faute !). Laissons le parvenir jusqu'au moment où il aura enfin été pesé, mesuré, et jugé insuffisant. Ce n'est pas le Maillet qui fait le maçon, mais bien la façon dont il s'en sert, et la force qu'il met dans son poignet à cet effet... Le pouvoir non pour ce qu’il est mais pour ce que l’on peut en faire !  
Juste une question : il est censé travailler à quel rite ce Monsieur de Corse ? Et à quelle juridiction appartient-il ou a-t-il appartenu ? Comportement symptomatique d'un rite par un dévoiement de la finalité du rite qui se voulait un rite de libération que certains profanes en tablier auraient transformé en rite de soumission ? Pourquoi pas ! Le sujet mérite réflexion...

Dans tous les cas, ce n'est pas le rite que j'ai connu et pratiqué pendant  de nombreuses années avec mes Anciens. Il est vrai qu'à l'époque, un 4°, un 12° ou un 18° pouvaient encore s'exprimer librement en Loge bleue sans craindre qu'un grincheux de 30° ou plus vienne « semer la zone » en Loge ou lui présente la facture en Perfection... A l'époque, les degrés n'étaient pas des sucettes !!! Et heureusement pour nous, ce n'est pas le cas pour la majorité des Frères en Perfection ou de nos Frères en Loges bleues du REAA. Je pense qu’il fallait que cela soit dit ! Alors leurs dirigeants ont-ils perdu l'Humilité en cours de route durant ces dernières années ? A n'en pas douter si je me fie à ce que mes anciens qui ont quitté le SCPLF me disent aujourd'hui ! Certains ont dénoncé un modèle qu’ils ont reproduit ailleurs, que d’autres encore continuent d’entretenir… Singulier comme exemple !

Nos Frères des Loges bleues involontairement égarés ont toujours été, et seront effectivement les bienvenus, dès lors qu’ils sont reconnus libres et de bonnes mœurs. Qu’ils se rassurent nous ferons aussi le tri de l’intérieur, là où les profanes en tablier n’ont pas leur place. La conscience a remplacé le doute, la conviction s’est empreinte de fermeté. L’Egrégore ne vaut et ne se peut que par la volonté participative de chacun.

Les Frères doivent maintenant comprendre aussi qu’il n’est plus temps d’attendre que la Reconnaissance arrive de Londres pour rejoindre leur Obédience d’origine. Je pense plutôt que c’est leur retour lui-même qui activera le processus du retour de la Reconnaissance, si tant est qu’ils continuent de considérer la Grande Loge Unie d’Angleterre comme leur Grande Loge Mère et qu’ils s’engagent eux aussi dans cette reconstruction. Les confédérés convaincus demeureront dans le déséquilibre de la raison et de l’imagination, au gré des chimères et des fausses promesses. Je parle bien des Loges Bleues, pas de celles de Perfection. Restons dans le sujet qui nous préoccupe ! Tout a un prix, pour le moins celui de l’exigence à laquelle nous n’avons jamais renoncé de l’intérieur comme pour l’extérieur !

Une dernière précision peut-être : tous ceux qui travaillent avec moi au retour des Frères sur le chantier n’ont en rien délivré de blanc seing à quiconque, et n’ont rien demandé ni ne veulent rien, si ce n’est retrouver le plaisir et la joie du partage sur les colonnes, une fois ce chantier de reconstruction terminé. Mais le temps nous est compté. Et si nous n’y parvenons pas, alors il sera toujours temps d’aviser.

Ce n’est que cela la pratique de l’Art Royal, mais pas avec n’importe qui, ni n’importe comment ! Il n’a jamais été dit qu’un Maçon devait confondre Tolérance et Faiblesse.   

Bien Fraternellement,

Semper-Fi  

Président de l’Association Antarès*

*Association régie par la loi de 1901 ayant pour objet : « Promouvoir, Maintenir et Défendre la Maçonnerie Régulière et Reconnue en France ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Ether 21/03/2013 11:13

Mon BAF Emmanuel,
l'un des problèmes récurrents que l'on trouve sur les blogs c'est que certains lecteurs se font une spécialité de poster des messages appelés "trolls" dans le seul but d'alimenter la polémique ou
de se mêler de sujets qu'ils ne connaissent pas ou ne les regardent pas ... par désoeuvrement ou tout autre motif.
Les blogs maçonniques et le tien en particulier n'échappent pas à ce phénomène et il est assez effarant de voir que l'un des participants les plus fertiles, qui donne son avis sur tout ou presque,
n'est pas plus franc-maçon que mon boucher ou ma voisine!
Il a été initié un jour mais il n'a pas persévéré longtemps, incapable de tailler sa pierre. Il a suivi des sirènes dans d'autres voies (non maçonniques) puis s'est brouillé également avec. Alors,
par désoeuvrement, il veut faire partie de notre famille qu'il a critiquée, vilipendée et reniée sans se "mettre à l'ordre".
Il serait bon que nous débattions de nos problèmes obédienciels entre nous et que nos échanges ne soient pas pollués par ces profanes qui veulent se donner de l'importance.
Aussi, sauf si tu penses que la parole doit être donnée à tout le monde, ne te serais-il pas possible de "tuiler" et de séparer les FF:. des "curieux"?

Frat:.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/03/2013 21:17



Mon Très Cher Frère
Ether,


Toute chose et toute personnes sont a priori
perfectibles, ce blog et moi-même n’échappons pas à cette règle, de toute évidence. A la réflexion, peut-être que toi aussi…


Quand à tuiler, je crains que beaucoup
puissent ne pas supporter favorablement cette épreuve… (je me souviens d’une délégation d’Inspecteurs provinciaux, il y a 20 ans qui prétendaient inspecter la loge dont j’étais V.’.M.’.. Lorsque
je leur ai fais savoir qu’ils seraient tuilés préalablement en A.’. puis en C.’. puis en M.’. et enfin en M.’.I.’. par moi-même, ils se sont défilés et ont disparus dans la nature. Pour
l’anecdote, le G.’.I.’.P.’. qui la dirigeait, avait par la suite été radié à la suite de déboires judiciaires, et a été réintégré par l’ex en même temps que son « célèbre » affidé
suspendu….)


Très
fraternellement.



Acta non verba 20/03/2013 00:12

Et ce furent les ff des loges qui mirent fin à cette kitshichissime pièce de théâtre et non le souverain grand comité si plein de sages qui lui proposait systematiquement " François".Pour ce qui
est de la gestion transparente du SGCPF :ça fait toujours rire mon chien

Le Patagon 19/03/2013 09:22

Emmanuel; Semper Fi, c'est Pierre et le loup: il a dit, on a cru, on n'a rien vu. Maintenant il dit ce qu'il veut, on s'en fiche: on n'y croit plus. Ça m'ennuie quand même un peu qu'il soutienne le
nouveau GM, qui a assez d'ennuis à gérer comme ça... Manquerait plus que SebDul revienne! Mais causons serieusement: à quand la vodka? Je t'embrasse, homme (parfois) aveuglé par la foi.

CD 18/03/2013 19:52

@pierredulot je vous cites :
« L'ingérence des Systêmes de Perfection dans les Loges Symboliques est une tentation qui ne date pas d'hier... Déjà au XVIIIeme siècle, la fabrication de grades, qui sont actuellement intégrés au
REAA au RF ou au RER, n'avaient pour but que de distinguer les gens "biens" de la piétaille maçonnique »
En ce qui concerne la RER cela est faux, et vos propos sont du révisionnisme pur jus, attention l'histoire vous regarde. Le RER (bleu, vert ou Rose) voit sa création en réaction à cette FM
d’apparat. Le reforme RER fut faites pour avoir une maçonnerie de tradition et initiatique. Un rite dépouillé ou l’on va à l’essentiel, SOI ! rite continental qui n’a rien à voir avec la lutte
entre les anciens et les modernes anglais.
Et au XVIIIème siècle le RER fut donc, créé pour faire renaitre la FM initiatique loin des Coqs et des chercheurs de grades d'or, cordons, medailles du merite bidule ou miraculeuse machin, de
tablier bleu, rose ou à plumes, de ces titres roflants que l'on rencontre si souvant en FM bleu aussi bien que plus haut.le RER est un systeme entier, un regime (voir definition au XVIIIeme siecle)
il y a pas le RER Bleu, le RER Vert et ... il y a le RER
Pour le REAA, je crois que le XVIIIème n’en connaissait pas les degrés 1 à 3.
En un mot, il ne faut pas réécrire l’histoire avec des lieux communs ecoutés au bar des agapes, cela me fais penser à cette expression avoir un appétit d’oiseau … sachant qu’un oiseau mange son
poids de nourriture par jour, mis à l’échelle de l’homme cela fait UN BEL APPETIT.
La vrai question est : que vient-on chercher en FM voilà le vrai problème quand on a répondu Personnellement à cette question il n’y a plus de problème et quelques soit la réponse l’important est
de savoir pourquoi on est là personnellement. Alors on arrête d’obliger les autres à être ce qu’ils ne sont pas pour cacher a nous même ne savons pas qui nous sommes.
"et tenebrae eam non comprehenderunt" comme disait l'autre

Christophe 15/03/2013 09:36

Bonjour,
De décembre 1999 à début 2001, la juridiction sud (SC) a suspendu ses relations avec les SC de France et de Belgique concernant un problème roumain.
Mais je ne sais pas quel était le problème lié au SC roumain. Forcément un problème de "régularité", mais lequel? Un éclairage serait le bienvenu !
Merci.

Pierredulot 14/03/2013 18:18

L'ingérence des Systêmes de Perfection dans les Loges Symboliques est une tentation qui ne date pas d'hier... Déjà au XVIIIeme siècle, la fabrication de grades, qui sont actuellement intégrés au
REAA au RF ou au RER, n'avaient pour but que de distinguer les gens "biens" de la piétaille maçonnique, car comme disait la Princesse de Lamballe avant de se faire décoller,"tout le monde en
est...". C'était aussi l'occasion de soulager les détenteurs de ces titres ronflants, qui existent toujours, de quelque menue monnaie. A croire que la Maçonnerie des HG a été inventée par des
fabricants de décors...

En contre partie de ces efforts pécuniaires et méritoires, il fallait bien quelques compensations : elles consistaient généralement en le droit de porter en loge symbolique les décors de Chevaliers
du Soleil ou autres Chevalier de Royal Arche, et de s'y faire recevoir avec force déférence. La Grande Loge de Londres, puis Unie d'Angleterre a affirmé qu'elle ne reconnaissait que les trois
premiers degrés qu'elle avait apporté au monde, et donc, l'indépendance et la souveraineté des Loges symboliques 1/2/3. Ces pratiques ont donc cessé, mais la tentation est toujours là : en 2002, le
GPDG a voulu imposer à la GLNF que tous le VM soient membres des HG, puis de porter leur ruban vert dans les loges bleues... d'où un clash...et départ de 450 frères. Le SCPLF a parrainé un rituel
REAA que la GLNF a déclaré officiel, le 1802 Anciens rituel considéré comme batard... Dans certains Orients colonisés par le REAA, il est impossible de créer une loge à un autre rite, les frères
pétitionnaires étant ostracisés immédiatement... Quand un frère VM d'une loge REAA et membre du SCPLF ne se conduit pas docilement à la GLNF, il est retardé ou placardisé pour son avancement au
SCPLF... les exemples ne manquent pas. Toutefois, travailler sur les rituels des ateliers de perfection est intéressant et formateur, à condition que ceux qui sont chargés de les gérer, c'est à
dire de faciliter l'Initiation à leurs frères, ne confondent pas leur tâche d'éveil en un office de garde-chiourme.Le déballage d'une diarrhée verbale sortie tout droit de wikipédia ne confère
aucunement le droit de se livrer à de la manipulation mentale sur autrui : et pourtant çà marche, on vient de le vivre en grandeur réelle...

MATHIUS 14/03/2013 17:24

Bonsoir mon très chèr frère Philippe
Si tu reprends nos fondamentaux dis nous dans quel rituel nous trouvons trace des hauts grandes?
Maintenant si tu connais vraiment la maçonnerie américaine, tu sais très bien que j'ai raison et cela pour moi s'explique par le besoin d'argent pour leur œuvres sociales avec un système fiscale le
permettant. Alors attention, aux manipulateurs venus d'ailleurs des USA.
Exemple. La pseudo grande loge de Tahiti , se disant reconnue par les américains ont rien fais dans les règles, alors expliqué moi comment une grande loge américaine peut les reconnaître?
Merci de ta réponse pour émergence de la vérité.
Pour moi certains hauts grades sont entrains de vouloir transformer les loges bleus en des machines a fric pour leurs besoin... Cela s'appelle de la manipulation mentale.
Au moins je remercie la folie de sieur Stifani de par frasques de permettre aujourd'hui de mettre en évidence cette volonté de certains hauts grades de faire de la maçonnerie leur chose.
Bien fraternellement a toi
MATHIUS,

le voyageur 14/03/2013 08:40

TC Emmanuel,
quand j'évoque le besoin de reconnaissance par les Anglais pour le SCPLF je parle (bien sûr) de leur GL (GLAMF).
Kansas semblant être du billard à trois bandes (par les USA, avoir les Anglais)
Même si les Américains (SC?) délaissent la GLNF au profit de la GlAMF ce n'est pas suffisant pour arriver au bût escompté.
Tout est dans la confusion entretenue: on veut être reconnue en tant que GL "universelle" mais on a mis en place un système du 1 au 33.
Les autres rites présents sont très utiles pour un camouflage de bon aloi.
Si je m'égare qu'on me redresse.....
Très fraternellement.

philippe 14/03/2013 01:01

Mon TCF Mathius,
A vrai je lis tes commentaires a propos des USA avec effarement, SVP voyage!(aux USA c'est une bonne destination) reprend ton baton de compagnon tu en as bien besoin.
Comme tu dis reviens aux fondamentaux...cela fera du bien aux FF et ne te fera pas de mal
Philippe

MATHIUS 13/03/2013 17:16

Bonjour a tous tous,
Je rapelle qu'aux USA les hauts grades s'achètent et non s'obtiennent au mérite.
De l'arnaque et rien d'autre. Dur, dur pour la GLAMF
Je peux vous faire une liste de 30 eme qui ont été acheter leur grade de,pacotille et qui sont incapables de faire une planche par eu même, et cela même avec des des fautes d'orthographes.
Que personne viennent me dire que mes affirmations sont erronées car ces personnes se dévoileront comme des profanes en tablier... Éclat de rire
Moi aussi je sais jouer a brutus avant le mois de juillet. Sourire
Un peu d'honnête intellectuelle ne ferait de mal a personne.
Il est temps de revenir aux fondamentaux pour se recentrer.
MATHIUS

philippe 13/03/2013 13:15

Mon TCF Voyageur,
Je reviens sur ton post a propos du SCPLF et de sa demande de soutien ou reconnaissance par le SC Anglais, tout les SSCC du monde dependent des SC Nord et Sud des USA, les patentes sont uniquement
octroyees par les USa, a ce sujet Henri Barange a subit durant 6 mois une suspension du SCPLF rendu par le SC US pour avoir soutenu le SC Roumain contre l'avis des USA.
Donc pour eviter toute erreur ne pas se tourner vers l'Angleterre qui de plus a un mini SC absolument non representatif.
Philippe

le voyageur 13/03/2013 11:09

TC Emmanuel,
il me semble que depuis le début "notre" SCPLF REAA cherche la reconnaissance des Anglais.
La seule qui leur permette de continuer à participer au grand concert des SC.
L'os c'est l'apparition de la GLdeF et surtout de son SC à elle.
C'est une impasse pour nos REAA.
Ils désirent une GL qui remplacerait la GLNF et non un strapontin dans un regroupement qui ne vise qu'à une chose: la prédominance de la GLdeF sur les GL "traditionnelles".
Juillet a essayé son va-tout: discréditer la GLNF pour prendre sa place et comme il a été dit, en s'appuyant sur les SC américains.
De tout ça, demeure (vu de l'étranger) une guerre d'ambitieux.
Chez nous, le relai "en dessous" est pris par ceux qui ne veulent pas revenir à une seule maison de peur de perdre leurs petits privilèges.
La GLNF a pris la bonne route (cf la réunion de ce mois-ci avec de nouveaux membres au souverain grand comité et de bonnes résolutions). Espérons que cela se traduira par des faits.
Et que cela fera réfléchir les vrais sages du SCplF.
Très fraternellement.

Christophe 13/03/2013 08:47

Bonjour,
C'est avec plaisir et intérêt que je lis les interventions de Semper-fi. Ce qui me semble intéressant, c'est que partant de prémisses tout à fait différents, j'arrive à des conclusions assez
semblables. J'ai une question pour lui: Kansas-City me semble un moment de bascule, où le processus de désengagement de la maçonnerie "régulière" vis-à vis de la GLNF semble être stoppé, amorçant
une sorte de "oh temps suspend ton vol". Sur les 5 GL-régulières de Bâle, il me semble que seule la GL-Alpina serait réellement hésitante,compte tenu de ses liens avec la GLdF. Les autres devraient
rentrer "dans le rang" sauf qu'elles ne sont pas en bonne forme et que, complémentairement et notamment, la GLRB est réellement très proche de son SC. Son sentiment?

Marc Germain 11/03/2013 16:40

Cher Emmanuel,

Cela fait longtemps que je n'ai plus écrit , j'avais promis de ne plus le faire , mais je veux simplement dire que je suis effaré de voir que certains n'ont toujours pas compris les relations entre
les juridictions et les loges bleues, que certains n'ont toujours pas compris la notion de reconnaissance et régularité.

Quand à la position du SCPLF j'avoue que j'en suis un peu ignorant, étant moi même RF et ne m'étant jamais intéressé au voisin , mais je remarque quand même que tous les grands pontes sont partis à
la GLAMF , cela devrait nous questionner .....François Stifani a peu être été a le déclancheur par son autoritarisme d'une manipulation pensé bien avant son règne.
Je n'ose croire à une volonté égémonique d'un rite sur les autres , ce serait tellement anti maçonnique ......

Bises de Bastia où je regrette que les frères n'aient pas le courage de signer de leur nom leurs interventions.
Marc

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/03/2013 22:08



Mon Bien Aimé Frère Marc,


Il me fait grand plaisir de recevoir un message de toi, depuis tout ce
temps.


Concernant le départ de ceux que tu appelles les « grands
pontes » à la GLAMF, rien de surprenant à cela, ils voulaient leur nouvelle obédience, et François Stifani leur a offert sur un plateau l’occasion historique de
l’avoir !


Quand à la volonté hégémonique, je ne peux que m’interroger sur le fait
que le mandat d’Alain Juillet était annoncé à grands renforts de publicité comme étant au maximum d’un an, pour l’opposer à celui du Grand Maître de la GLNF, résultat, ils en sont actuellement à
négocier une réforme de leurs statuts pour le prolonger…


Je te laisse en conclure ce que tu veux…


J’espère avoir bientôt de tes nouvelles
directement.


Toujours aussi fraternellement avec toi.


 



ARELLANO 11/03/2013 15:35

Mon BA Frère,
Nous ne pouvons que nous féliciter de cet article du Président d'Antarès qui a le mérite de rétablir la vérité concernant ces faits, mais aussi d'appeler à l'unité de tous pour la reconstruction de
la GLNF.
Fraternellement
Guynemer

ARELLANO 11/03/2013 15:19

Rebonjour mon BA Frère,
J'ai envoyé un commentaire ce matin où je parlais de l'article pertinent et combien intéressant de Semperfi et je te demandais si tu pouvais nous en dire plus sur Antarès. A cet instant je n'ai pas
eu de réponse de ta part, mais peut-etre pourrais-tu me transmettre l'adresse de l'association Antarsè afin que je prenne attache avec son Président ? Merci.(sauf si tu décidais de ne pas valider
mon message)
Je t'embrasse fraternellement
Guynemer

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/03/2013 22:01



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Guynemer,


Pour ton information, ce commentaire est le
premier que je reçois de ta part aujourd’hui !


S’agissant d’Antarès, il s’agit d’une
association composée de Frères issus de la GLNF, qui indiquent entretenir les meilleures relations avec un certain nombre de puissances maçonniques et œuvrer pour la reconstruction de la GLNF,
expurgée de ses dérives.


Je n’ai pas leur adresse, mais si tu le
souhaites, tu peux m’écrire par le biais de la touche « contact » en haut à droite de la page d’accueil, et je transférerai ton message à son Président qui pourra ainsi te
contacter.


Très fraternellement à
toi.


 


 



NorthLight 11/03/2013 11:56

Je sais que nous avons ceci en commun : nous sommes très attachés a la tradition = transmission,ainsi que les valeurs morales de la FM de tradition.
Nous mettons la FM au dessus de notre petite personne, bref l'idéal est le plus important.

Tu me diras si je me trompe mais la devise de Genève vient de ceci : Post tenebras spero lucem.

Oui nous espérons, par 3 fois.
Quant au comité que tu cités, il se tire tout seul dans le pied par sa réponse anti-maçonnique, sans que nous n'ayons rien a faire.

Comme m'a dit un vrai Maçon pour qui j'ai le plus grand respect : " ne t'inquietes pas les mauvais maçons s'élimine d'eux même ".
Ainsi nous en avons la démonstration avec justesse et perfection.

Bien a toi

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/03/2013 21:55



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
NorthLight,


Quel chemin nous avons fait l’un vers
l’autre ! Tu as raison, les valeurs que tu cites, nous les partageons, et je trouve que la maçonnerie a fait son œuvre si, malgré nos choix et chemins différents, nous sommes tous deux
capables de reconnaître à la fois ce que nous partageons et nos mérites respectifs, plutôt que ce qui nous sépare.


Pour ce qui concerne la devise de la ville de
Genève, tu ne te trompes pas, c’est exactement ca, je salue ta vaste culture.


Enfin, s’agissant du fameux comité, qu’est-ce
que tu veux que je te dise…Qui sont leurs parrains ? D’ailleurs, ce terme me semble particulièrement adéquat, au vu du commentaire injurieux que je reçois et qu’effectivement, je n’ai aucune
intention de publier, pour cette raison.


Bien fraternellement à
toi…



NorthLight 11/03/2013 09:23

Très Cher Emmanuel, mon B.:A.:F.:

Je me permettrai, si tu le veux bien, de rappeler ici la devise de la ville de Genève.

Post tenebras lux.

J'ajouterai également a ceci une phrase bien connu des compagnon du Rite Moderne ( Français )

Persévérance dans le bien.

Je t'embrasse fraternellement par le nombre qui convient.

NorthLight, Master Mason in good standing

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/03/2013 11:33



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
NorthLight,


Je ne sais pas pourquoi tu cites la devise de
la ville de Genève, mais je suis inquiet : en citant ce mot latin « lux », le « comité Grouik-Grouik » n’en connaîtra pas la signification en français, et ne retiendra que la
consonance qui les motive : luxe !


Avec toute ma fraternelle
affection.



Philippe Thomas 10/03/2013 23:03

Bridging or Bonding. Capital et intérêt d’une réconciliation.
La Franc maçonnerie française est à un tournant. Des choix s’imposent et il est trop facile de s’en remettre aux leaders, aux Grand Maîtres des anciennes et nouvelles Obédiences, ou à je ne sais
quel petit chef. Le travail de démolition doit cesser. Chacun de nous doit exercer son autorité de bâtisseur libre, ce qui est la racine du mot Freemason. Ce qui se passe en Franc-maçonnerie est
l’image des tendances de notre société. Les liens entre les personnes, les ponts et les ouvertures vers ceux qui n’appartiennent pas à nos groupes de pensée (Bridging) s’effilochent. Qui se
ressemble s’assemble, au prix d’une solidarité plus grande dans le groupe, mais moindre envers les autres (Bonding). D’un côté nous nous tournons vers une Très Honorable Société de Personnes, de
l’autre nous créons un puzzle plus ou moins désajusté composé d’Individualités en opposition les unes aux autres. La démarche maçonnique est de rassembler ce qui est épars, et non de se grouper en
clubs fermés soudés sur le discrédit d’autrui. Comment s’ouvrir à l’international, si le regard national est divergent ?
Pour reprendre Robert Putnam, le capital social dépend de l'organisation sociale où les réseaux, les règles, et la confiance qui la structurent, « facilitent la coordination et la coopération pour
un bénéfice mutuel ». Il ne faut pas oublier pour autant ce qui a mis le feu au poudre, ni les multiples cicatrices qui en résultent. Des organisations rivales sont nées, tendant vers un désir de
renouveau et le maintien de Traditions séculaires. Il est clair pour moi, que la GLNF suit maintenant le même chemin. De facto, il y a convergence, même les esprits ne font pas à cette idée. Il ne
faut pas confondre magie et miracle. La magie, c’est de penser que brutalement tout va s’arranger grâce à l’intervention d’une puissante illumination des esprits. La magie, c’est de penser que les
petits chefs vont faire taire leurs Egos et se rangeront à l’intérêt général. Le miracle, ce sont les petits pas dans la bonne direction, le choix du Retour vers une position primordiale à la fois
désirée et crainte, et donc évitée, car elle remet en cause nos préjugés.
Je reprends ici quatre propositions d'Allport pour baliser le chemin de la « Réconciliation », qui débouche, comme chacun sait, avec l’allée de la « Fraternité » vers la place de la « Concorde » :
accepter l’égalité de statut des Frères issus de la GLNF quel que soit le havre où les ait conduit leur pérégrination dans les désordres que nous avons connus, partager le même objectif de maçonner
à nouveau tous réunis, coopérer ensemble à cette réalisation en sachant pardonner pour faire un pont de fraternité entre ce que l’un appel un choix de raison et l’autre un abandon dans les
difficultés, établir des contacts entre les chefs de l’Ordre pour soutenir cette action.
Bonding ou Bridging. Pourquoi renoncer aux intérêts pour préserver le Capital, quand on peut miser sur les deux ?
Philippe Thomas

le voyageur 10/03/2013 15:53

TC Emmanuel,
je me sent tout petit auprès de nos FF redoutables rédacteurs et combien justes!
je n'ai pas envie de témoigner de l'activité occulte de SCPLF dans l'actuelle m... et pourtant que des faits patents.
Une pression phénoménale depuis l'opportune lutte contre Stifani afin (j'insiste) de partir sans payer afin de ruiner la GLNF.
Et toujours les plus prudents partis à la GL de F durant la moitié de l'année 2012.
Bien entendu, la seule chose qui me préoccupe c'est de savoir comment résoudre le problème?
j'attends toujours une réactions de nos casquettes violettes.
Les vrais sages sont-ils tous partis vers d'autres Gl plus tranquilles?
Très fraternellement.

Serge Coimbra 10/03/2013 12:38

De temps en temps rappeler certaines vérités ne peut qu'être utiles aux esprits..... Juste une petite observation : à ce jour SEULS le GPRF et le DNLREF sont restés réguliers et RECONNUS pour la
France par les autres juridictions et puissances souveraines internationales en relation avec eux avant la tourmente !!

Serge Coimbra

Pierredulot 10/03/2013 08:57

Très Chers Frères

Je souscris pleinement au texte de Semper Fi, que je ne connais pas, mais mon expérience personnelle m'a permis d'arriver aux mêmes conclusions. J'ai vécu d'assez près les évènements qui ont vu,
voici plus de 10 ans, le GPDG prendre des positions hégémoniques et délirantes vis à vis des loges symboliques du RER, et se permettant de s'immisser dans les affaires de la GLNF. A cet époque,
j'ai compris que le prochain problème que nous aurions à la GLNF serait avec le REAA... J'ai vu l'ascension de F. Stifani, qui a été l'avocat de la GLNF dans l'affaire GPDG et prendre du poids
grâce à cela auprès de JC Foeller, dont il était aussi l'avocat. Sa promotion éclair ( G Porte Glaive dans les affaires de Nice, et nettoyeur des écuries) GMP, Assistant, DGM etc... due à sa
proximité avec le GM ne lui a pas conféré la sagesse, l'expertise, la prudence. Ce ne fut donc pas un bon GM, on l'a vu. Il n'empèche qu'il n'a été que le détonateur d'une situation qui couvait
depuis plus de 10 ans, et le SCPLF a trouvé l'occasion trop bonne pour la manquer, de prendre le contrôle de la GLNF. Tout ce qui nous est arrivé s'explique principalement par la volonté de
puissance. La meilleure preuve est que durant un an, on n'ait parlé que de F.S, de ses dérives et que ne sont venues qu'ensuite les critiques sur la structure, pour proposer un modèle alternatif.
D'où le coup d'état contre Serge Pou... et la montée en puissance des faucons du 33°. Ils ont suscité FMR, puis l'UDLR, puis la GLAMF... Ne pas effaroucher les frères en leur montrant doucement et
progressivement la porte de la sortie. Oui, il faut le dire, nous avons eu sous les yeux un COUP d ETAT,certes manqué,qui était préparé depuis très longtemps, dont le but était sans doute le rêve
ancien et inassouvi de réunification du REAA en France. Les frères des loges symboliques ont été abusés, aidés en cela par un défaut de formation ordinale au sein de la GLNF. Il ne pouvait y avoir
deux caimans dans le même marigot, et pour le SCPLF, il n'y a qu'un seul Ordre, le sien... Les frères ont suivi, non par conviction, mais pour protéger l'égrégore de leur Loge... Ils verront
bientot qu"ils seront moins libres, gouvernés par le SCPLF, qu'ils ne l'étaient sous la GLNF... Espérons qu'ils s'en apercevront..et qu'ils reviendront dans leur Loge mère, qu'ils n'auraient jamais
dû quitter...

MATHIUS 09/03/2013 23:19

Mon très cher frère Sempi-Fi,
Je te remercie de ta mise au point. mise au point qui va sans aucun doute éclairer beaucoup de nos frères victimes d'un malentendu entretenu par des profanes en tablier pendant des années.
Donc, Je n'ai aucunement a prendre acte d'une évidence qui aurait du être depuis de nombreuses années être expliqué a bon nombre de frères maltraités.
Bien fraternellement a toi et aux "autres"...
MATHIUS

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche