Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 09:38

Le Myosotis du Dauphiné-Savoie, à tort ou à raison, n’a jamais focalisé sur l’aspect financier de la crise, se contentant de faire part des informations ayant trait à ce volet, sans trop les développer, sauf lorsqu’il y a avait des énormités qui ne pouvaient pas ne pas être portées à la connaissance de nos Frères.

En effet, il m’a toujours semblé que ce qui était fondamental, était bien la profonde crise morale et éthique dans laquelle nous étions plongés, cet aspect étant celui qui primait sur toute autre considération.

Or, nous en sommes à un point, déterminant où nous pouvons, par le vote des délégués de nos loges autorisées à voter (quel scandale que cette restriction !), remettre en cause l’arbitraire dans lequel nous surnageons, et il importe de ne pas entériner les fautes du passé.

Le 23 juin 2012, dans quatre jours, il faudra voter contre la ratification d’un profane, Monsieur Stifani, qui, après avoir décrédibilisé notre obédience aux yeux de toutes les puissances maçonniques de France et du monde, l’a méthodiquement ridiculisée et détruite, en en faisant un organe plus habitué aux prétoires (une quinzaine de procédures importantes) qu’aux exercices de la spiritualité. Cela restera à jamais l’une des marques de fabrique de l’ancien Grand Maître, mais, souvenons de l’adage : « La plus belle fille ne peut donner que ce qu’elle a » !...

Mais il sera aussi important de ne pas donner quitus de tout ce qui s’est fait sur le plan comptable à notre corps défendant, sans que nous ayons été consultés, et sans que le Grand Livre des Comptes nous ait jamais été présenté…

Car approuver ces comptes pourrait avoir des conséquences incalculables, et il faut préparer l’avenir pour le cas fort probables où Mr. Stifani serait rejeté une quatrième ou une cinquième fois encore (pardon, j’ai perdu le compte).

Un de nos Frères, Claude, s’est livré à une analyse qui clarifie parfaitement la situation, et qui devrait éclairer le vote de nos délégués, qui vous est livrée ici :

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE GLNF DU 23 JUIN 2012 PARIS

Depuis plusieurs jours, sont disponibles sur le site de la GLNF, les documents comptables et budgétaires qui seront présentés à vos suffrages pour obtenir quitus de la gestion.

Toutes les attentions sont aujourd'hui focalisées sur le dernier point à l'ordre du jour, à savoir la Résolution n° 5, qui permettrait ou non la ratification par l'assemblée générale, du candidat STIFANI désigné dans les conditions que l'on sait à la Grande Maîtrise par le Souverain Grand Comité du 30 mars 2012… sous réserve des décisions de justice attendues entre-temps et dont l'issue est incertaine.

Il reste cependant qu'avant de se prononcer sur ce point polémique, il faut aussi approuver ou rejeter les autres résolutions qui traitent respectivement :

·        De la présentation du rapport d'activités de la GLNF (Résolution n°1)

·        De l'approbation des comptes au 31 août 2011 (Résolution n°2)

·        De l'approbation du budget du Siège pour la période 01/09/2012 au 31/08/2013 (Résolution n°3)

·        De l'approbation des cotisations, droits et contributions pour 2012/2013 (Résolution n°4)

Faute de quoi, les résolutions votées le seront sans réserves ni exception, donnant ainsi quitus définitif à l'administrateur et au Conseil d'administration de la GLNF, chacun pour la période dont il serait responsable en raison de sa gestion. Car ce sont les membres qui ensuite,  subiront les conséquences économiques et financières d'une situation très dégradée… qu'ils auront approuvée en Assemblée Générale.

En voici les raisons objectives :

Voici un an, j'avais largement diffusé sur les blogs l'analyse des budgets et comptes 2009/2010 GLNF et consolidés, avec des commentaires qui mettaient en évidence les manipulations et prises de décisions régaliennes d'un Conseil d'administration habilité à décider seul de tout, sans le recours ni le soutien de l'assemblée générale, et surtout sans lui en rendre compte…

Cette fois-ci, la situation s'est sensiblement aggravée, comme l'hémorragie prévisible des membres pouvait le laisser supposer.

RAPPORT D'ACTIVITES 2010/2011 (Résolution n°1) :

Tout au long des développements nous constatons qu'il est fréquemment mélangé 2010/2011 et 2011/2012 exercice pour lequel il n'existe aucun arrêté, mais seulement un prévisionnel… pour le Siège seulement, non soumis au vote de l'A.G du 23 juin 2012.

Au chapitre de l'évolution des effectifs, ce rapport indique qu'au 30 mai 2012, l'obédience comptait 1636 loges et 41881 membres.

Or, il ne vous aura pas échappé que la liste des loges habilitées communiquée par la société CECURITY, et arrêtée à cette même date, liste 1047 loges (dont certaines en sommeil) sur un total de 1933 à la matricule.

Il est donc aisé de constater que la perte d'effectif au 31/05/2012 correspond à 46% des effectifs soit 887 loges.  En rapprochant ces 1047 loges des 1636 indiquées, la chute d'effectif reste encore de 36%.

Nous croiserons ces éléments avec ceux du budget prévisionnel 2012/2013 plus loin, mais nous pouvons déjà retenir pour objectif, le fait que la GLNF a perdu plus de 10 000 membres par rapport à son plus haut revendiqué de 43000 avant les événements de 2009, et ce malgré des adhésions nouvelles…

On ne peut pas en effet radier de la matricule des Loges et des Frères qui ne sont pas à jour de leurs cotisations, les empêcher ainsi de voter en Assemblée générale, et les considérer dans le même temps comme membres dépourvus de droits, maintenus à l'effectif sans motifs autre qu'artificiel.

Enfin, il est indiqué que l'appartement de Wagram a été vendu le 24 novembre 2011 pour un montant de 2817 K€ ; nous constatons donc que de la même façon que le Conseil d'administration n'avait pas sollicité votre aval pour son acquisition, l'administrateur judiciaire n'a pas davantage demandé votre avis pour s'en débarrasser dans le seul but de faire rentrer de la trésorerie, sans laquelle l'exercice aurait été lourdement déficitaire… (produits exceptionnels : 939 K€)

IMPACT SUR LES COMPTES :

Cette manipulation des effectifs se retrouve lorsque nous reprenons les cotisations des derniers exercices :

Exercice

Cotisations nationales

Provision pour non paiement au 31/08

Reste à encaisser en fin d'exercice

2007/2008

15554

 

1404

2008/2009

16981

 

1457

2009/2010

18040

1461

1550

2010/2011

17370

5721

4930

COMPTES 2010/2011 (Résolution n°2) :

S'agissant de l'exercice 2010/2011 soumis à l'approbation et au vote de l'Assemblée Générale, vous constatez aisément que si le montant "global" des cotisations a été sans doute assez artificiellement "maintenu", c'est en contrepartie de l'inscription au bilan de 4 930 000 € de cotisations impayées en fin d'exercice et dont le recouvrement est tellement improbable qu'une provision de     5 721 000 € pour créances irrécouvrables et actions judiciaires a été passée au bilan 2010/2011.

Grâce à cet artifice, le résultat de l'exercice est présenté comme étant "à l'équilibre"… alors qu'il présente une probabilité de perte de près de 5 millions d'euros.

Vous aurez compris que l'on se paie votre tête et que ces pertes latentes devront être supportées par les exercices suivants, aggravés parallèlement par une nouvelle réduction drastique des effectifs cotisants… comme nous l'avons vu. La résolution n°2 doit donc être rejetée également.

S'agissant des exercices suivants (2011/2012 en cours de réalisation) et 2012/2013 présenté pour valider des cotisations sans hausse, vous noterez que comme à l'accoutumée, il n'est pas possible de consolider le Siège et les Provinces, et que les chiffres présentés ne concernent donc que le Siège de la GLNF.

MÉTHODOLOGIE :

On relèvera cependant que l'on n'y évoque que les parts de cotisations "Siège", lesquelles ont de tous temps représenté environ 50% des cotisations totales.

Par exemple pour l'année 2010/2011, on observe que les cotisations Siège sont de 8 581 K€ (7500+1081=8581) soit X 2 ≈ 17 000 000 € au niveau national.

EXERCICE EN COURS 2011/2012 :

Pour 2011/2012, la prévision en cours non actualisée donne (8063 + 577 = 8640 K€ part du Siège), soit X2 = 17 300 K€ au niveau national et donc inchangées par rapport à l'exercice précédent, ce qui présente une erreur grave de correction compte tenu de la chute des effectifs observée.

La plus value de cession de l'appartement Wagram est inscrite pour 939 K€ de recettes exceptionnelles, ce qui, compte tenu des honoraires d'administration judiciaire par exemple, permet de présenter un budget miraculeusement équilibré, dont on sait pertinemment qu'il sera en fait lourdement déficitaire…

PRÉVISIONNEL 2012/2013 - COTISATIONS

Quant au prévisionnel 2012/2013, il n'est là que pour tenter de justifier des cotisations sans augmentation ce qui est tout à fait impossible, puisque la baisse des recettes prise en compte (5150+348 = 5 498 K€ pour le siège) X2 = 11 000 000 Euros au plan national, malgré une augmentation attendue et chiffrée des effectifs de 1200 membres.

Le miracle de l'équilibre provient de l'arrêt des coûts d'administration et de justice ? et d'une absence totale de provisions pour risques irréaliste ?

Si l'on considère qu'un Frère "F" contribue à hauteur de 200 à 250 € selon son niveau d'implication, la perte de 10 000 membres correspond à une chute de recettes de l'ordre de 2 000 K€ à 2 500 K€, mal compensée par l'entrée de 1200 nouveaux membres payant en 1èreannée 290 € soit une recette nette de 350 K€ seulement…

C'est donc plus de 20 000 membres que la direction de la GLNF envisage de "perdre" au cours de l'exercice 2012/2013 par rapport au "statu quo" précédent, ce qui légitime les évaluations et prévisions que nous vous soumettons ici.

En conclusion,

Sans s'étendre davantage, la GLNF ne peut faire face à son train de vie sans relever considérablement les cotisations, ou en réduisant son périmètre immobilier dans des conditions d'urgence non propices à la réalisation de plus-values de cessions, voire les deux à la fois.

L'exercice 2010/2011 présente tous les signes d'un résultat artificiellement contenu dans des limites de pertes "présentables" que l'on imputera à Mme LEGRAND par commodité ; il ne faut pas en donner quitus.

L'exercice 2011/2012 en cours de réalisation sera "catastrophique" et très éloigné des chiffres présentés et non corrigés. La perte réelle devrait être abyssale. L'Assemblée Générale doit mettre en demeure l'administrateur de s'expliquer sur les points ci-dessus.

L'exercice 2012/2013 qui débute en septembre pourrait ainsi voir la GLNF en cessation de paiement et dépôt de bilan, avec risque majeur de mise en liquidation judiciaire pour réaliser son patrimoine de manière à désintéresser les créanciers (essentiellement les prêteurs de deniers).

L'approbation des cotisations et du budget prévisionnel 2012/2013 n'a pas lieu d'être dans ces conditions non plus (Résolutions n°3 et 4).

Ainsi l'œuvre de François STIFANI sera parachevée ; Lui ou le déluge, c'était inscrit dès l'origine du conflit… Tout cela justifie le rejet de la candidature de François STIFANI, et l'élection d'un autre Grand Maître entouré d'une autre équipe de gestion.

Le nouveau Grand Maître dit recevoir mandat d'émettre toutes réserves quant à la gestion passées et actuelle de la GLNF. Par ailleurs, d'autres opérations financières entre sociétés du périmètre de consolidation GLNF sont également douteuses, et doivent tout au moins faire l'objet d'une information détaillée avant approbation par l'AG.

CPG

 

 

 

 

SOYEZ DONC SAMEDI 23JUIN 2012 A 13H30

AUX DOCKS DE PARIS

A LA PLAINE ST DENIS (93)

50, AVENUE DU PRESIDENT WILSON

 

IL EST PRIMORDIAL QUE CHAQUE DELEGUE DE CHAQUE LOGE OPPOSANTS A LA GOUVERNANCE ET A FRANCOIS STIFANI SE RENDE A PARIS POUR VOTER.

DANS LE CAS OU ON LES EMPECHERAIT D’ACCEDER AU VOTE, IL EST TOUT AUSSI IMPORTANT QU’ILS SE SIGNALENT AUX HUISSIERS DE JUSTICE QUI SERONT PRESENTS POUR ENREGISTRER LEURS DOLEANCES.

 

NON A LA RATIFICATION DE MONSIEUR STIFANI

NON AU QUITUS FINANCIER  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Pyramide 19/06/2012 09:08

Quant à l'inneffable S.T (dit "Toffa pour les intimes...), en bon apparatchick, il appelle à voter les comptes !!!

Ce soi disant candidat d'opposition est décidément d'une vacuité insondable !

le voyageur 18/06/2012 11:59

TC Emmanuel,
n'hésitons pas à écrire que madame LEGRAND a prévu un remboursement des frais de transport (suivre le lien adressé aux délégués).
Certains d'entre nous hésitent à remonter à Paris...les loges ayant perdu toutes disponibiltés financières.
Les grandes batailles se perdent quelques fois pour des détails (:-))
Très fraternellement.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche