Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 22:12

Un Frère a ce soir  rapporté sur ce blog ses craintes, sur la base d’un texte écrit par un des « affidés » de l’ex gouvernance. Effectivement, la lecture de ce passage pose autant de questions qu’elle fait froid dans le dos. Cela est d’ailleurs aussi à mettre en perspective avec la Charte des Loges dites d’« Excellence », publiée ici récemment…

Il est patent, que ces hommes (qu’ont-t-ils de Frères ?) clament haut et fort, qu’ils sont « légitimistes », alors que c’est parfaitement faux, puisque depuis que l’Assemblée Générale des Loges ont refusés la confiance le 25 mars 2010 à l’ex déchu, ils sont tous le contraire, et que ce sont les opposants qui incarnent la légitimité. Ils se réclament les garants de la Tradition, alors que dans les faits, il s’avère évident qu’ils sont totalement incapables de transmettre ce qu’ils ne connaissent pas. Comme si la Tradition maçonnique, Tradition de liberté et de confiance, pouvait conduire à un système autocratique, à une sorte de dictature voulant s’imposer sur tous, conduite par un potentat…

Cela m’a  fait penser à une critique très intéressante que j’ai eu l’occasion de lire dans un hebdomadaire de la presse nationale, écrite par un journaliste du nom de Laurent Binet, et qui faisait globalement l’éloge d’un livre à paraître ces jours-ci, écrit par Ian Kershaw : « la fin ».

Fruit d’années de recherches sur la capitulation allemande, il contient de nombreuses révélations sur les dix derniers mois qui aboutirent à la chute du IIIème Reich.

A retenir que Ian Kershaw pose une question : « Comment et pourquoi, vu l’ampleur et l’escalade des calamités, le régime d’Hitler a-t-il pu fonctionner si longtemps?»

Cette question, dans un autre contexte qui nous est proche, beaucoup de nous se la sont posé.

Évidemment dans d’autres proportions. Et sans comparer ce qui est incomparable.

Mais nous allons voire que les mécanismes, restent les mêmes.

On se souvient de la déclaration de celui qui a dit que la GLNF ne lui survivrait pas…

Et dans notre cas, il est bien clair que si l’ex est bien le premier responsable du désastre, sa seule volonté n’aurait pas suffi s’il n’avait pas été suivi, aidé et soutenu dans son entreprise de destruction, comme en atteste cette survivance anachronique, ce blog animé par quelques individus qui revendiquent leur état d’affidés…

Dans son livre, Kershaw, analyse le comportement de l’armée et des généraux allemands. Ce qu’il écrit est édifiant, et évoquera sans doute bien des choses pour beaucoup d’entre nous: « …Les Guderian, Model, Rundstedt et consorts n’approuvaient pas les options jusqu’au-boutistes d’Hitler, et pourtant ils n’ont jamais songé ne serais-ce qu’à démissionner… Alors pourquoi ? Kershaw parle d’un « sens dénaturé du devoir ». C’est peu dire, quand on entend les pathétiques justifications d’après-guerre : tous s’accrochent comme des enfants à leurs serments au Führer (NDLR : cela ne vous rappelle rien ?), sans vouloir comprendre que ce respect puéril de la parole donnée à un fou fut la cause de millions de morts.

Pour Kershaw, c’est clair : « Les généraux n’étaient pas de simples instruments de la volonté d’Hitler comme ils le prétendirent après la guerre…Ils agissaient par conviction…Le mélange de nationalisme extrême (de croyance en la supériorité allemande et en la glorieuse singularité du Reich) et d’anticommunisme, mais aussi l’ardente détermination à empêcher l’occupation et – croyaient-ils – la destruction de l’Allemagne étaient pour eux une motivation suffisante. »

Et la conclusion est accablante : sans leur extraordinaire engagement en faveur de la poursuite des combats au moment où un jugement rationnel de la situation aurait dû conduire à demander la fin des destructions, le régime se serait effondré. ». »…

Bien entendu, et je le répète, les deux contextes ne sont pas comparables, l’un n’est pas l’autre, et l’autre n’est pas l’un. Mais, encore une fois, les mécanismes, eux, le sont.

Et cela me renvoie à une situation très désagréable que j’ai connu l’hiver dernier, lorsque quelques Frères aujourd’hui partis à la GLAMF, m’ont demandé d’intervenir au motif qu’un personnage profondément vulgaire et inculte, revendiquant lui aussi son état d’affidé (c’est-à-dire à mes yeux d’esclave), et en retirant certains délices, se répandait sur son blog en injures obscènes et en dénonciation de Frères aux profanes…Pourquoi demandait-t-on cela à moi, précisément ? Après tout, ces Frères disposaient des dizaines de blogs attachés à FMR-GLAMF ! Ils n’en ont pas fait mystère : l’affidé en question mettait en avant son identité juive pour justifier de sa virulence indigne…Comme si l’obscène vulgarité d’un juif dépendait de son appartenance religieuse !

Voilà un exemple de ce que l’indignité d’un, peut provoquer sur les autres…

Devrait-t-on, sous prétexte que l’ex déchu se revendique Catholique Romain, réserver sa critique (ou sa défense) aux seuls pratiquants de cette religion ? La réponse, va de soit, je crois…Et j’espère que tous comprennent ce que je veux dire en revenant sur ce sujet.

Mais le problème était posé, et je ne pouvais l’éluder. La réponse, de toute manière, n’était pas très difficile.

Certes l’individu se revendique juif, et je n’ai aucune raison, ni le droit d’en douter. Certes.

Même si en l’occurrence, il s’agit d’un ignorant doublé d’un analphabète. Si quelqu’un doute de ce que j’affirme, qu’il lui mette sous le nez un texte en hébreu quel qu’il soit, à lire, et il verra…Et je ne parle pas d’un texte du Talmud, qui lui est en Araméen, langue tout aussi ignorée par lui.

Donc les juifs, sont comme tous les autres peuples, il y en a de toutes sortes. Surtout des érudits, mais aussi parfois des ignorants. Beaucoup avec une excellente éducation, et parfois des rustres…

Il y des juifs, qui rappellent Moïse (bien que la Tradition dise que jamais ne s’est levé en Israël qui que ce soit tel que Moïse), mais il y a aussi ceux qui rappellent Datan et Abiram…

Il y a 600.000 hébreux qui sortirent d’Egypte avec Moïse, et il en cinq fois plus qui choisirent de rester dans l’esclavage d’Egypte…

D’ailleurs, pourquoi D-ieu a sorti les Enfants d’Egypte ? Parmi les raisons avancées par les commentateurs, j’en retiens deux : Parce qu’ils avaient gardés leur noms, et parce qu’ils avaient gardé leur langue !

Cela ramène au Livre de l’Exode, dans le V.’.L.’.S.’., qui commence ainsi : « Et voici les noms des enfants d’Israël….. ». D’où l’importance qu’il y a pour les Hébreux à porter des prénoms hébreux. Le Zohar, le Livre de la Splendeur approfondissent d’ailleurs ce sujet.

On remarque d’ailleurs, que le V.’.L.’.S.’., puis les livres qui lui succèdent (Prophètes, etc..) prennent toujours grand soin à nommer les uns et les autres.

Par ailleurs, le même Livre rapporte l’histoire connue de Moïse tuant un égyptien en train de battre à mort un hébreu (il s’agit de Datan), et le lendemain comment il cherche à séparer deux hébreux qui se disputent.

Le premier acte de Moïse rapporté par le V.’.L.’.S.’. visait donc à punir le traitement inique infligé par l’oppresseur égyptien, le second tendait à rétablir la concorde parmi les opprimés eux-mêmes. Or, ces deux qui se bagarrent, ce sont Datan et Abiram, qui, au lieu de lui en être reconnaissants, et le traitent avec arrogance, lui demandant s’il veut les tuer comme il a tué l’Egyptien ! En entendant cela, Moïse a peur. Non pas peur pour lui, mais peur, dans un autre sens, car Rachi (commentateur français du XIIème Siècle) explique : « Il était dans l’angoisse de voir en Israël des « méchants », des délateurs. Alors, se disait-t-il, peut-être ne méritent-t-ils pas d’être délivrés…Ainsi, conformément à la conception juive qui cherche la cause de ses malheurs en lui-même et non dans les circonstances extérieures, Moïse attribue les épreuves du peuple à la corruption qui règne dans ses propres rangs. Elle se manifestait à ses yeux dans la délation qu’il venait de découvrir, autant que dans la haine gratuite et dans les discordes et les querelles dont il était témoin.

En effet, le texte du V.’.L.’.S.’. dit plus loin : « Pharaon apprit » Comment put-t-il l’apprendre puisque précédemment le texte nous dit que « Moïse regarda et qu’il vit qu’il n’y avait pas d’homme » (lorsque l’égyptien battait l’hébreu) ? Tout simplement, encore selon Rachi, parce que c’est Datan et Abiram eux-même qui le dénoncèrent. Et ce sont ces mêmes, qui plus tard, attirèrent le courroux divin parce qu’ils gardaient la Manne pour le lendemain…

Ces deux, là, comme on le voit, n’étaient mus que par de bas instincts et par les métaux…

C’est pour cela que bien que faisant partie d’Israël, ils avaient cependant  emmenés l’Egypte avec eux. Or, en hébreu, Egypte, se dit Mitsraïm, qui est de la même étymologie que Métsar, l’étroitesse, la limite.

Tout cela m’amène à penser que si l’individu en question s’était trouvé en Egypte, portant un prénom non hébraïque et n’ayant jamais apprit la langue de ses pairs, dénonçant ses Frères à tous dans l’espoir de leur porter atteinte, probablement ne serait-t-il jamais sorti de l’étroitesse…  

 

P.S.: Il n’y a pas de hazard. A peine achevé cet article, je reçois le texte suivant, émanant de ce personage. Bien entendu, il n’y a pas de petit profit,et  d’aucune sorte pour un tel individu…Il lui restait donc encore à tenter de gagner de l'argent sur notre dos et sur celui de nos malheurs.

Mes BBAAFF,

Fallait-il raconter ces événements, aussi terribles qu'exceptionnels, que nous avons traversés ?

Fallait-il les mettre en lumière et les exposer à la critique « publique » ?

Fallait-il laisser le soin à d'autres, non initiés, de prendre l'initiative de dire les faits, dans l'ignorance de notre langage et de notre sensibilité ?

Fallait-il occulter le sacré et permettre au profane de parler en notre nom ?

Autant de questions que d'angoisse à justifier ma décision d'écrire et de publier ce livre : "FRERES ? ENNEMIS !"

En 312 pages et 2 années de travail, jours et nuits, je crois avoir mis mon coeur et mes tripes dans cette "chronique d'un cauchemar annoncé". Je souhaitais que l'histoire retienne notre part de vérité, notre appréciation de maçons nourris au langage symbolique et notre sentiment sur les valeurs qui fonde notre engagement spirituel.

Chacun aura à dire, à redire et même à maudire. Mais tous auront à reconnaître mon "cri d'amour pour la franc-maçonnerie en général et pour la GLNF en particulier", sincèrement ancré dans mes convictions. Et c'est en ce sens que la conclusion de mon livre vient comme une bouffée d'espoir pour l'avenir de notre "projet" de fraternité universelle, qui reste l'une de nos plus formidables perspectives humaines.

Je vous en souhaite une bonne lecture et je reste à la disposition de tous ceux qui aimeraient que des tables rondes puissent s'organiser, sereinement, sur le sujet.

Merci à tous ceux qui m’ont aidé et soutenu dans cette traversée de nos difficultés.

 

Le livre, aux Editions La Compagnie Littéraire, sort en librairies le 20 septembre 2012. Il est en vente en ligne en partenariat avec la FNAC, et distribué par les réseaux Electre, Amazon.com, alapage.com, AligaStore.com, etc. Également par souscription avec le Bon de commande en pièce jointe.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

greenwarior 20/09/2012 16:58

En ce qui concerne le pouvoir (et surtout de nuisance) du GM de la GLNF, il suffit de consulter le site internet de cette obédience pour mesurer l'étendu de celui-ci, on est en présence d'un
pouvoir absolu, il n'y manque que le droit de vie et de mort. Ainsi j'ai appris que FS, toujours GM jusqu'au 3 décembre 2012 a démis, sans ménagement, en début de semaine un GMP qui avait pourtant
le soutien de François Servel. Il a nommé dans la foulée un nouveau GMP qui a accepté la promotion et le tablier qui va avec. Au delà de ça, on peut se poser beaucoup de questions sur l'étendu des
pouvoirs, actuels, du GM de la GLNF. Car, si celui-ci a le comportement et caractère de FS, le résultat sera forcément catastrophique.

Pyramide 19/09/2012 12:35

Coligny a bien raison de souligner l'incongruité de la présence de l'individu qui se trouve être devenu le patron de la Loge de Recherche Vilard de Honnecourt.

C'est typique de la démarche de FS. Faute de pouvoir appréhender quelque chose qui le dépasse, il cherche à le détruire de l'intérieur afin que ce qui était un des joyaux de la GLNF soit réduit au
niveau de vulgarité qui est le sien.

L'incident rapporté concernant le très jeune grand inspecteur d'un rite est similaire à ce qui s'est passé en Brie Champagne il y a environ 4 ans. Ce jour là l'ancien GMP, MD, consacrait une Loge
au Rite Français. Son VM était le futur GMP,JFO,qui l'a remplacé très peu de temps après et il s'agissait de lui consacrer au Rite Français une Loge sur mesure dont il serait VM (opération déjà
plus ou moins imposée par Pisan à l'époque).

Pendant toute la cérémonie de consécration et celle d'installation ce futur grand officier, sensé connaître les six rites pratiqués dans l'obédience, s'est mis à l'ordre à tous les degrés en
utilisant la gestuelle du REAA, alors même qu'il avait à côté de lui un autre VM qui faisait correctement la gestuelle du Rite Français et qu'il lui suffisait de copier s'il ne s'en souvenait
plus.

Mais pour cela aurait-il fallu savoir que les gestueles ne sont pas les mêmes dans les différents rites ....

Comme punition, et par multi dérogation de lui-même il a fait 4 ans de vénéralat de cette Loge remplie de courtisans à sa fondation, mais désertée depuis. Il vient de passer la maillet à un autre
ayatollah de service, car peutêtre a-t-il pressenti qu'il allait bientôt se faire débarquer ...

Dieudo 18/09/2012 15:57

Bonjour TCF
comment puis-je vous écrire directement. suis très interessé par votre commentaire des extraits du VLS. Je souhaite si vous en convenez apprendre de vous de la lecture que vous faites du VLS sous
l'angle maçonnique.
je reste dans l'espoir de votre reponse
Cordialement

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 18/09/2012 23:50



Bonsoir Mon Très Cher
Frère,


Tu peux m’écrire directement par la touche
« Contact » en haut à droite de la page d’accueil du blog.


Je te remercie beaucoup de l’honneur que tu me
fais, en voulant apprendre avec moi. Pour cela, il faudrait que tu habites à proximité de Genève, pour que tu l’on puisse lire ensemble au mot à mot et interpréter chaque lettre et chaque
mot.


En tous cas, je suis à ta
disposition…


Avec toute ma fraternelle
affection.



Coligny 18/09/2012 04:07

Je ne m'étendrai pas sur la confession du sujet car je ne vois pas bien le rapport.

En revanche, quel pieds de nez extraordinaire stifani a fait à notre maison en nommant à la tête de Villard de Honnecourt cet homme qui n'est que contradictions, Intempérance, orgueil, grossièreté
et en effet d'une inculture rare.

Il fallait donc souiller cet écrin feutré de finesse et de discrétion par la manifestation la plus éclatante de la vulgarité. Bigard reçu à l'Académie française ou Puff Daddy dans les salons de
Marie-Antoinette auraient fait meilleur genre.

Dans la même veine, je me souviens que stifani avait fait nommé un jeune frère, à qui la chose maçonnique semblait toute aussi étrangère, au poste de Grand Inspecteur du rite REAA de Lutèce. Lors
d'une Cérémonie d'installation à laquelle j'assistais, il jubilait de fierté, le pauvre, de voir tous les regards des Frères ainsi braqués sur lui. Mais là où il voyait de l'admiration dans nos
yeux, il n'y avait en réalité que dérision, car il s'obstinait à toujours saluer du bras gauche.

benzaquen 17/09/2012 09:53

Merci pour la pub que vous faites et à "l'affidé" et à l'auteur de ce livre qui dénonce le genre de propos de votre post. Certes, vous n'existait pas dans mon livre, seul les vrais "acteurs" y
figurent et donc peuvent se revendiquer d'un point de vue "lisible".

NEMO 17/09/2012 09:20

Hou la la, cela commence aller en dessous de la ceinture.

Il faut arréter ces polémiques, il est temps de calmer le jeu !

On commence à se balancer à la gueule ces appartenances religieuses, à quand ces préférences politiques ?


CALMOS !!!!!


Heureusement les échos que j'ai, à cette mi-septembre sur l'atmosphère des installations, sont bons , on va vers l'apaisement, il semble que la désignation de JPS (candidat que je qualifie de
"centriste", ni sans culotte, ni chouan) a permit de donner l'occasion aux différents protagonistes de signer l'armistice en ne perdant pas trop la face ......

Finalement comme dans toute "guerre civile", il n'y a ni perdant , ni gagnant...

Pyramide 17/09/2012 00:06

Pour en rester à la première partie de ton article, avant qu'il ne se développe sur une terra incognita pour moi, et en déplorant au passage qu'il ne puisse plus y avoir un seul article de toi sans
qu'au minimum tu égratignes l'Alliance même pour des prétextes les plus invraisemblables comme ici, je rappellerais ce que j'ai déjà écrit ailleurs concernant l'une des conclusions de la 2ème
Guerre mondiale.

Je veux parler du procès de Nuremberg. J'ai pu voir il y a plusieurs mois une émission sur ce sujet, diffusée très tard dans la nuit ou plutôt très tôt dans la matinée. J'ai été frappé par la
défense de tous les accusés. Malgré des formulations un peu diverses et surtout une attitude humaine très variée, il n'y avait q'un seul argument de défense développé par tous : "J'ai obéi aux
ordres".

Ceci est à rapprocher de l'expérience de Milgram qui a fait l'objet d'un excellent article sur un autre blog que celui-ci, ou de mes propres commentaires sur le devoir de désobéissance. C'était la
voie sur laquelle je pensais in limine que tu aboutirais, car il y avait là un mécanisme intéressant à désosser.

Pour moi le Benz. ne mérite pas l'honneur que tu lui fait en lui consacrant autant de lignes !

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 18/09/2012 23:11



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère Pyramide,


Je ne sais pas où tu as vu dans cet article que j’égratigne
l’Alliance ? En indiquant que des Frères avec qui j’étais en contact, y étaient partis ?


Ou lorsque je m’étonne qu’ils m’aient choisi plutôt que d’autres blogs
plus « offensifs », et plus proche d’eux ? Allons, allons, tu deviens trop susceptible…


Je te rappelle qu’à cette époque la GLAMF, n’existait
pas…


Cela étant, je ne crois pas qu’elle soit intouchable, et que de révéler ou
pointer telle ou telle de ses imperfections, ne relève pas du crime de lèse-majesté…


Par ailleurs, je ne vois pas au nom de quoi tu t’arrogerais le droit de
critiquer une GLNF que tu as librement – comme moi – choisi de quitter, et d’interdire à quiconque de dire son opinion au sujet de la GLAMF !


Sur Nuremberg, ton observation est pertinente, et frappante. J’ai
personnellement assisté à Cologne en 1980, aux procès des responsables allemands de la déportation en France : Ernst Heinrichsohn, Kurt Lichka et Herberts Hagen. Des trois, pas un mot de
regret n’a effleuré les lèvres, eux aussi se sont retranchés derrière ce leitmotiv. « C’était la guerre, j’ai obéi aux ordres… »


Devoir de désobéissance…Oui, mais dans l’honneur.


J’ai respect et admiration pour les deux Grands Maîtres Provinciaux, qui
chacun a un bout de la France, ont refusés de me suspendre, jusqu’à ce que l’exécutant des basses œuvres, administrateur de l’Acacia, s’en charge…Ils sont les exemples suivi par bien d’autres
GG.’.MM.’.PP.’…. Ceux-là, n’ont pas de leçons à recevoir…Car oui, il faut le dire, parmi les GG.’.MM.’.PP.’., il n’y a pas eu que des affidés, loin de là !


Quand à celui que tu cites…J’ai un espoir. Qu’un jour, u texte explicatif
comme celui-ci éveille sa conscience endormie. Sait-on jamais ? Le jour du Kippour s’approche pour lui aussi.


Très fraternellement à toi.



tyr 16/09/2012 20:21

Mon BAF Emmanuel,

Merci pour ce commentaire sur l'Exode et cette remarque qui n'interpelle l'initié que je suis peut-être ?

"Ainsi, conformément à la conception juive qui cherche la cause de ses malheurs en lui-même et non dans les circonstances extérieures"

Cette conception me parait comme par hasard être aussi celle de l'initié ne dit-on pas "quod est inferius est sicut quod est superius; et quod est superius est sicut quod est inferius" microcosme
et macrocosme? Le macrocosme est le guide dans notre microcosme et vis versa, dans mon rite des le 1er Grade il y a une étoile qui symbolise tout cela.... (dans les autre rite aussi)

les commentaires de l'éclairé Rabbi Salomon dit Rachi de Troyes sont toujours si forte. Etant que membre de la RL Etienne HARDING (Ex GLNF aujourd’hui, chassée et calomniée par un GMP et son
équipe) je me plais à supposer que ces deux hommes ai pu collaborer à la rédaction de cette première bible moderne, que les textes amputés par le dogme retrouvèrent enfin leur sens et leur esprit
par une nouvelle traduction éclairé de la sagesse de Rachi et l’ouverture d’Etienne HARDING fondateur de l’ordre cistercien et le futur précepteur de Bernard de clairveaux

quand au livre : « la fin » je ne manquerai pas de le lire avec attention.

Meilleurs ROSH HASHANNA

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 18/09/2012 22:52



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère Tyr,


Effectivement La Table d’Emeraude indique que ce qui est en en bas et
comme ce qui est en haut, et inversement, mais n’est-ce pas plus une réminiscence de la parole de l’Evangile disant que « les premiers seront les
derniers » ?


Mais comparer Rachi et Bernard de Clairvaux, me semble hasardeux, tant
leur vision – et action – dans le domaine de la spiritualité diverge. En effet, Bernard de Clairvaux, est aussi, peut-être avant tout, un homme d’action, en même temps qu’un homme d’Eglise. Et
quand il parle, c’est de manière catégorique, ses décisions, me semble-t-il sont sans appel. Ainsi, je crois me souvenir qu’il a accusé un évêque d’hérésie, et que celui-ci a eu bien de la chance
d’en réchapper. Chance que n’ont pas eue les Cathares, contre qui l’abbé de Clairvaux est intervenu. Je serais par contre injuste si je ne rappelais pas que, par contre, Bernard de Clairvaux,
dans le contexte sanguinaire des croisades, à tout fait pour protéger les juifs des massacres, car il les réservait à la conversion, arquant qu’« ils étaient les os et la chair du
Seigneur ».


Rachi, quand à lui, avait une pensée très ouverte, je serais tenté de dire
très moderne, puisqu’il enseigna son savoir à ses filles, ce qui était peu courant à cette époque. Son commentaire de la Thora et du Talmud, qui fait toujours autorité, me semble d’une finesse et
d’une intelligence qui n’a pas perdue de son acuité. Et toujours ouvert et bienveillant. Il faut s’imaginer cela, il vit au XIème siècle, il n’y a pas d’ordinateur, il écrit avec une plume à la
lueur d’une bougie, il enseigne une bonne partie de la journée, mais ne veut pas gagner sa vie grâce à cela, c’est à-dire par la Thora. Donc, il exerce le métier de vigneron, et l’on sait combien
cette activité est prenante…Cela ne l’empêche pas de commenter tout le Pentateuque, et tout le Talmud….En une vie de 65 ans…


Bref, je l’avoue je lui voue une admiration sans
borne.


Merci beaucoup, Mon Bien Aimé Frère, pour tes vœux.


Que D-ieu te garde et te protège.


Très fraternellement.



Frère Terrible 16/09/2012 15:50

Voici mon échange de mail avec ce pauvre Benz.: aujourd'hui.

Ce type me file tout simplement la nausée. Je vous laisse juge :


De : Frere Terrible
Date : 16/09/2012 14:24:08
A : pbenz@
Sujet : "FRERES ? ENNEMIS !" Le livre...

Tu as oublié une question :

Fallait- il essayer de gratter 19€ par exemplaire sur le malheur des FF ?

Il n’y a décidément pas de petits profits. Tu es pitoyable !

----------------

De : Pïerre BENZAQUEN
À : Frere Terrible
Envoyé le : Dimanche 16 septembre 2012 14h27
Objet : Réf. : "FRERES ? ENNEMIS !" Le livre...


j'attends tes 19€ pour les petits frères des pauvres, tu pourras manger à ta faim

------

Ma dernière réponse :

trouve toi vite une nouvelle obédience d'accueil...

Celui du Pont Noir 16/09/2012 11:48

Concerne: Ta situation désagréable de l'hiver dernier.

TCF.'., cher Emannuel,

Pourquoi les "videurs" des boîtes-de-nuit sont-ils majoritairement noir de peau ? Bien évidemment pour écarter d'emblée toute accusation de racisme en cas d'incident.

Toutes proportions gardées, à bien plus forte raison il en va de même lorsque quelqu'un envisage une intervention contre un juif, surtout s'il est obcène, inculte et vulgaire tel le particulier en
question.

Dès lors, ne faudrait-il pas comprendre différemment les goyim (au sens de peuple) qui à l'évidence craignent de se trouver dans une situation bien pire que ne l'était la tienne l'hiver dernier
?

Car chacun sait le tsumani qui, suivant les circonstances, pourrait le submerger, s'il se trouvait même à tort accusé publiquement d'antisémitisme !

Je te prie de croire que, en tant goy, je comprends parfaitement et j'approuve cette vigilance constante des descendants de ceux de la Shoah. Car, pour l'avoir constaté moi-même chez autrui, je
sais que les métastases de ce chancre immonde de l'antisémitisme ne sont hélas pas toutes détruites dans le corps social.

Je ne remercierai jamais assez mes Rabbins d'avoir contribué à me permettre d'en laver mon subconscient.

Chana Tova TCF.'. cher Emmanuel, je forme le voeux que le son du chofar soit une douce musique à tes oreilles.

Léitraoth

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 16/09/2012 14:01



Bonjour Mon Bien Aimé
Frère,


Je reconnais, que, ce garçon traite
systématiquement d’antisémite qui ne va pas dans son sens…


Mais bon…


Merci pour tes bons vœux, auxquels je souhaite
t’associer avec les tiens…Bien-sûr que le son du Chofar est plus que doux à mes oreilles (et pas seulement aux miennes). J’en profite, puisque tu l’évoque, pour en donner quelques
explications : Maïmonide, voit dans la sonnerie émise pas la corne de bélier un appel au repentir.


Un autre commentateur important, Saadia Gaon,
dit que cette sonnerie provoque une prise de conscience de la puissance souveraine de D-ieu et de son pouvoir de justice et de pardon.


Quand à moi, je l’espère annonciateur de la
rédemption finale…


Mon bien Aimé Frère, j’aurais une forte pensée
pour toi, en l’entendant demain matin selon les rites millénaires.


Avec mes sentiments fraternels et
affectueux.



Franck Bailly 16/09/2012 10:37

TTCCFF,
Nul n'est besoin de remonter siloin dans l'histoire de la décadence de l'homme.
Depuis une trentaines d'années nous avons assisté à la chute de systèmes paranoiaques qui ont fonctionné selon le même modèle, car les mêmes causes entrainent toujours les mêmes conséquences. Les
chutes successives des potentat du moyen Orient et de l'afrique, mais aussi de l'amérique du sud ont fonctionné de la même façon. Chaque fois qu'un groupe d'hommes se sentent investit d'un certain
pouvoir, ils sont tentés de considérér que seul leur système de référence philosophique et politique sont le seul et unique valide.
Une idéologie est un système partagé par uneminorité séduidante pour certains et qui fait du prosélytisme. C'est un ensemble d'idées logiques et cohérentes mais qui fonctionne sur des bases fausses
et qui ne peut supporter la tolérance que d'autres ne partagent pas ce point de vue.

Il y a conflit à chaque fois. Ce mode de fon,ctionnement est universel.

Pensée logique, théorèmes faux mais séduisants, irrespect et intolérance, adhérence massive aux postulats en sont les mécanismes.

De sorte que les contestataires n'ont d'autres choix que de lutter pour retourner à une idéologiqe saine et partagée par le plus grand nombre.

La Franc-maçonnerie trouve ses fondements "légitimés" dans le discernement du bien et du mal tel qu'il est exposé dès les premiers versets de la génèse.

Le mal est diabolique, ethymologiquement il "divise" a contrario du bien qui rassemble. C'est le paradigme de lutter contre le vice et pratiquer la vertu.

Fraternellement

Franck

MATHIUS 16/09/2012 01:47

Mon bien aimé frère Emanuel,
mon retrait volontaire depuis plus d'une dizaine d'années de la  GLNF pour ne pas devenir complice des actes anti maçonnique de certains dirigeant, (cela sans que j'adhère volontairement à
aucune autres Grandes Loges, mais en défendant toujours activement nos valeurs initiatiques sur le terrain maçonnique ou j'ai vu le jour), fais de moi un maçon honnête et non entaché. 
 Je pense qu'il ne sert à  rien d'essayer d'éteindre un volcan avec des seaux d'eau.
En effet, sortir de sa maison (GLNF) embrasée par des pompiers pyromanes ne signifie pas  maçonniquement que cette maison entrain de brûler  (société initiatique) n'est plus la votre.
cela signifie tout simplement qu'il faut préserver les valeurs essentielles  maçonniques du feu par l'exemple hors des ruines de sa maison (GLNF) en attendant que les pompiers pyromanes
cessent leurs actions profanes par un manque de matériaux à brûler.
Donc, Je profite de remercier publiquement sur ton blog, La Grande Loge Unie d'Angleterre qui affirme sa fraternité envers leurs frères français, en leur disant tant que votre maison ne sera
pas reconstruite nous ne pouvons plus vous reconnaître, cependant votre terrain sur laquelle vous devez la reconstruire reste régulier. Donc nous demandons à toutes les grandes loges du monde
rattachées à la GLUA (regulieres) ne pas reconnaître sur le terrain maçonnique reconnu français par nous, des obédiences issues d'un chisme de la GLNF.
Aujourd'hui il ne s'agit plus de savoir qui a eu tord ou raison, aujourd'hui il s'agit de savoir qui sont les frères de bonne volonté pour la reconstruction de notre société initiatique hors du
champ profane.
Personnellement je ne demande rien car je connais parfaitement ma fonction, d'ailleurs tout comme toi Emanuel.
Accolade fraternelle à tous mes frères et je t'embrasse mon courageux frère Emanuel.
MATHIUS
   

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche