Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 18:21

L’état-major de la Grande Loge de France, sous la direction du Général Marc Henry serait en ébullition…

En effet aussitôt la nouvelle connue de l’envoi par Jacques François, Grand Maître de la Grande Loge Régulière de Belgique et agissant au nom des 5 obédiences continentales (sur les 45 existantes) d’une lettre demandant à la GLDF de clarifier et de sortir de l’ambiguïté concernant le statut des inter visites entre sa Grande Loge et les obédiences régulières, des discussions très orageuses auraient eu lieu.

Cet évènement intervenant dans un contexte d’extrême agitation au sein des Loges de la GLDF mécontentes elle aussi du double discours qu’elles perçoivent venant de leur dirigeants, plusieurs Grands Officiers proches de Marc Henry sont très inquiets des débats qui agitent actuellement leur Grande Loge, et pensent que la ligne actuelle, défendue par le Conseil Fédéral, conduit tout droit à une crise majeure, qui pourrait se traduire par une scission bien plus grave que prévu. Il est admis désormais à la GLDF que l’épisode d’Ar Vreur est bien moins marginal que ce qui a été dit.

Une chose est sûre, c’est que dorénavant, le débat n’a plus lieu seulement au sein des Loges mais au sein du Conseil Fédéral lui-même.

La lettre en question n’est pourtant pas surprenante, quant au fond de la question qu’elle pose.

Ce qui l’est, c’est que les 5 ont attendu ce moment pour la poser, faisant mine de la découvrir ce mois-ci.

Or ils sont particulièrement bien informés (ils lisent le Myosotis du Dauphiné-Savoie), et prétendent même, pour ce qui concerne les francophones avoir « une cellule » chargée d’observer les blogs maçonniques français. Par conséquent, ils ne peuvent ignorer les mises en garde sur ce sujet – comme sur d’autres plus graves – formulées par ce blog, celui de Roger Dachez, Gérard Contremoulin ou celui de la Maçonne. Et cela depuis le début de la CMF.

Ont-ils été tellement aveuglés qu’ils ne se sont pas rendu compte que le Grand Maître de la GLDF tentait d’obtenir le maximum (la reconnaissance, particulièrement anglaise), sans renoncer en rien à la culture propre à la GLDF (pas de croyance en D-ieu, inter visites avec les autres obédiences irrégulières) ?

Je ne leur ferai pas l’insulte de le croire. Au contraire, ils le savaient.

Mais ils se sont engagés dans une logique étrange pour un Franc-maçon, selon laquelle « la fin justifie les moyens ».

Leur priorité était d’effacer absolument la GLNF de la carte, car celle-ci, par sa taille et son attachement strict aux règles de la régularité, leur faisait de l’ombre…

Or, leur plan exigeait une caution morale qu’ils ont cru trouver à la GLDF, qui, outre le nombre important de ses membres, est une obédience dont les fondements – assumés – certifient l’irrégularité.

Ils demandèrent donc des gages… Et ceux-ci ne sont pas venus.

Certes, le discours public du Grand Maître Marc Henry comme les résolutions proposées au vote des délégués des loges de la GLDF, parlaient du respect des principes de la Franc-maçonnerie universelle…

Façon de contenter tout le monde, sans prendre le moindre engagement envers qui que ce soit, notamment en ce qui concerne les Basic Principles…

Les 5 demandent donc à la GLDF de sortir de ce genre d’ambiguïté, pour ne pas apparaître elles-mêmes soutenir une Grande Loge dont l’irrégularité apparaît évidente aux yeux de tous.

Il serait d’ailleurs fâcheux qu’elles se contentent de ce leurre (les inter visites).

Car bien plus grave, est la perception que la GLDF affiche concernant la définition  du G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. qui, en maçonnerie régulière est clairement D-ieu, alors que pour la GLDF ce n’est qu’« un principe et un symbole ».

A qui fera-t-on croire qu’une GLDF affranchie d’inter visites mais ne professant pas la foi en D-ieu deviendrait régulière ? Pas aux anglais en tous cas, qui ont déjà prévenu qu’ils prenaient cette affaire très au sérieux, et qu’ils n’apprécient pas les ingérences en France où ils rappellent qu’il n’y a qu’une Grande Loge régulière – centenaire – la GLNF !

 Par conséquent, qui reconnaîtrait une autre grande loge que cette dernière, jouerait donc avec sa propre reconnaissance…

Par ailleurs, une autre obédience membre de la CMF, est dans une posture très aléatoire en ce qui concerne la régularité, la GLAMF dont le Grand Maître a bel et bien signé un accord d’inter visites avec le Grand Orient de France (il est vrai à l’insu des frères de son obédience, et escamoté depuis). De plus, ses membres travaillent bel et bien « rituellement » avec des Frères irréguliers ( du Grand Orient de France par exemple) lorsqu’ils visitent les loges de la GLDF…

Le troisième partenaire de cette Confédération constituée de bric et de broc (surtout écossais), est la GLIF, qui ne ressemble pas aux deux précédentes.

Or, les dirigeants de celle-ci ont toujours affirmé qu’une seule chose leur importait : la reconnaissance anglaise, et qu’ils rejoindraient la première obédience qui l’obtiendrait. La GLNF étant logiquement bénéficiaire de celle-ci comme  de celle d’environ 145 obédiences de la planète, les chefs de la GLIF devraient donc envisager de revenir à la GLNF s’ils ne veulent pas apparaître comme des manipulateurs…ou pire !

Les 5 obédiences continentales se sont donc mises dans une fâcheuse posture, voir même dans une impasse.

Elles cherchent donc une façon de se retirer de ce guêpier (où personne ne leur a demandé d’aller), tout en sauvant la face.

Ce qui explique la lettre envoyée aux dirigeants de la GLDF.

Dans ce contexte, que peut-il arriver maintenant ?

Les frères de la GLDF savent d’emblée que s’ils acceptent de voter en faveur de la CMF, ils n’obtiendront certainement pas la reconnaissance anglaise, pas plus ce celle des principales Grandes Loges américaines, et encore moins de celles venant du reste de la planète, Europe comprise. Au mieux, obtiendraient-ils celle du Luxembourg, de la Belgique et de la Suisse. Une plaisanterie donc.

Par contre, cet état de fait plongerait cette obédience dans une crise majeure, se traduisant notamment par le départ de loges entières.

Quel intérêt pour Marc Henry d’entrer dans l’histoire ainsi ?

Il partagerait avec Monsieur Stifani la triste réputation d’avoir été le Grand Maître destructeur de son obédience…Privilège peu enviable !

A contrario, il apparaît que tous les facteurs sont désormais réunis pour que Marc Henry décide unilatéralement (mais avec l’appui de son Conseil Fédéral) de se désengager du processus de Bâle. Le calendrier plaide d’ailleurs pour cela, et je ne serais pas surpris que l’annonce en soit faite au plus tard lors de son discours au Convent du mois de décembre.

Ainsi, il sauverait la GLDF des pires dissensions et apparaitrait-il comme celui qui a préféré l’union et l’intégrité de sa Grande Loge aux chimères venues de l’étranger, qui voulaient imposer à la GLDF une culture qui n’est pas la sienne, et qui n’a fait que semer la division…

Cette option aurait le mérite d’arranger bien du monde.

En effet, cela permettrait au 5 Grands Maîtres continentaux de se retirer en prétendant que malgré leur proposition la GLDF n’a pas renoncée à sa culture ancienne(!) …Et aurait pour effet annexe, l’éclatement de la CMF qui n’aurait plus aucun sens, puisque composée d’une obédience et d’une micro obédience, toutes deux issues de scission d’avec la GLNF.

Il est d’ailleurs permis de penser que la GLAMF elle-même risque d’exploser dans pareil cas de figure…Certains de ses membres, en effet, ont pris goût aux « délices » de la maçonnerie libérale, et ne sont pas prêt à y renoncer. Or si la GLAMF ne les a jamais rappelés à l’ordre jusqu’à présent, c’était précisément pour ne pas effrayer les Frères de la GLDF. Ceux-ci exclus de la Confédération…

Car la GLDF retirée du processus, il est loin d’être improbable que ses dirigeants ne resserrent pas la vis, précisément pour se démarquer des mœurs de la GLDF. C’est d’ailleurs ce que semble indiquer la réaction si « fraternelle » d’Alain Juillet à l'égard de la GLDF, rapportées par François Koch : «normales ces demandes de précisions sur les inter-visites » « Les Belges veulent vérifier la régularité de la GLDF, il est donc naturel qu’ils demandent des engagements écrits. ».

 A l’opposé, les Frères venus à la GLAMF parce qu’il leur avait été promis qu’« ils seraient rapidement reconnus dans le cadre d’une large Confédération de plus de 50.000 Frères » vont une fois encore se rendre compte de combien ils ont été abusé, baladés et trompés. Du début à la fin. En tireront ils les conclusions ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

greenwarior 24/11/2014 22:17

Frère de la GLNF d'une loge de Province, je discutais dernièrement avec un cousin de la GLDF, et il m'a dit qu'il redoutait par dessus tout de revivre à la GLDF ce qu'a connu la Glnf de Stifani.
Souhaitons que les etats majors parisiens arrêtent ce billard à 10 bandes qui ne peut que faire perdre les joueurs.

Arsène Mutin 24/11/2014 17:46

Bonjour à tous.

Ah la rupture avec les obédiences « irrégulières » !
Un serpent de mer dans le « paysage maçonnique français ».
Personne n’y croit mais tout le monde en parle.

D’aussi longtemps que je me souvienne, nos frères de la GLDF - ceux qui travaillent en loge - se sont toujours désintéressés de la reconnaissance de la GLUA pour la simple raison qu’ils n’en ont
pas besoin pour pratiquer la maçonnerie qui est la leur depuis des lustres et qu’ils n’ont pas envie de changer en quoi que ce soit.
Leur GM, monsieur Marc H., et quelques autres prétendent savoir mieux qu’eux-mêmes ce qui est bon pour eux. C’est un classique chez les manipulateurs politiques.

Dès l’émergence des premières contestations dans les loges GLDF, en avril - mai 2014, une interprétation singulière en a été faite dans les loges de la GLAMF : en cas de scission à la GLDF, les
loges qui veulent le maintien du statut quo resteront à la GLDF et celles qui opteront pour la reconnaissance de la régularité rejoindront la GLAMF parce que celle-ci est régulière.
Monsieur Alain J. a bien le droit de rêver lui-aussi !
Pendant que monsieur Marc H. fait des rêves d’empereur et monsieur Alain J. des rêves d’épicier, les frères des loges de la GLDF ont un rêve de maçon : qu’on leur fiche la paix.
Reste à leurs délégués au prochain convent à savoir faire passer fidèlement ce message, sinon, en effet, c’est la crise.

De tout temps quand des frères de la GLDF se sont sentis attirés par la maçonnerie régulière labellisée GLUA, ils ont su demander leur admission à la GLNF, sans avoir besoin de directive de
quelqu’un qui pense pour eux ou d’une usine à gaz type CMF. Et tout porte à penser qu’en 2014 et dans les années à venir cela continuera ainsi.

Le GM de la GLRB, se sent obligé de continuer à jouer son rôle de mouche du coche CMF, tout en priant maintenant pour qu’il ne sorte pas de l’ornière. Il est vrai qu’il y a peu de chances que cela
se produise.
Si le président autodésigné de la CMF dit avoir lu la fameuse lettre que personne n’a vue (et donc l’authentifie, si toutefois sa parole a encore une valeur), il n’en laisse pas moins la patate
chaude dans les mains de son camarade GM de la GLDF, ce qui tend bien à confirmer qu’il ne sert à rien dans cette fonction de président et qu’un an après la signature de ses statuts la CMF n’a pris
aucune espèce de consistance.

Restez tous devant vos écrans pour la suite et le dénouement du feuilleton. Personnellement, j’ai une curiosité particulière pour l’épisode de la Fête de l’Ordre du SCPLF le samedi 13 décembre.

Salutations fraternelles à tous les frères et soeurs qui lisent ce blog.

Arsène.

lefreredereccoetsesfreres 24/11/2014 15:37

mon BAF Emmanuel ,
Il y a quand même une chose qui n'est pas normal et qui j'espère sera sanctionné par l'ensemble des GGLL régulières , c'est l'action des 5 qui n'est pas admissible , il serait bon afin que cela ne
se reproduise plus de les sanctionner en décidant les GGLL régulières de suspendre leurs relations pour une durée d'un an.
Le trouble et la paix ont été perturbé par l'ingérence et le dysfonctionnement de ces obédiences .
J'espère que la question va se poser

le voyageur 23/11/2014 16:49

à l'intention de Desap dont je lis le combat ailleurs
(avec l'autorisation de notre TC Emmanuel.
Au fond, tu viens de comprendre que les arguments que "nous autres GLNF" avançons, sont extrêmement simples:
- les FF reconnus comme "réguliers" par la GLUA d'un côté et, de l'autre, les autres FF qui ont toutes latitudes pour exercer la FM de leur choix.
Point d'exclusion, juste un choix mais clair.
Exemple: Les Grands Ecossais du SCPLF vont réaliser très vite qui fixe les conditions de "la reconnaissance" (régulaité pour la GLUA).
Très fraternellement.

William Wallace 23/11/2014 13:16

Mon cher F Emannuel,

J'aimerais foncer le clou encore une fois sur la question de l'Ecosse et la Maçonnerie parce qu'il me semble qu'il y a pas mal de FF, soit de la GLNF soit d'ailleurs en France qui croient que le
rite REAA vient de l'Ecosse. C'est faux! Il faut arrêter de parler du rite Ecossais mais plutôt du rite "Ecossiste"; Le REAA n'a rien à voir avec l'Ecosse. Aucune Loge Ecossaise ne travail en quoi
qui ce soit de ce rite et les degrés de perfection ne se trouvent que dans les "Side Degrees" ou certains ateliers travaillent depuis le 18° au 33°. La Grande Loge d'Ecosse n'a rien à voir avec ces
ateliers qui sont gérés par un Suprême Conseil. Le rite REAA était inventé par les Américans en 1801. C'est un mélange d'influences judéo-protestantes et franco - catholiquo - coloniales teinté des
legendes prussiennes et jacobites. Elle ne resemble en rien avec la maçonnerie la plus ancienne au monde de laquelle le Rite Standard d'Ecosse de la GLNF est assez proche.

Le Rite Ecossais Rectifié non plus. Il est d'origine française et date depuis 1772 et 1782, constitué par des FF Strasbourgois et Lyonnais parmi lesquel était les FF Salzmann, Willermoz et de
Turkheim. Le seul lien dans ce rite avec l'Ecosse est l'histoire du Saint Patron de l'Ecosse, St Andrew (Saint André)- mais il faut pas oublier qu'Andrew n'était pas Ecossais! c'était un disciple
du J.C.




(je te prie de bien vouloir corriger ma grammaire si ce n'est pas à l'hauteur - bises)

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2014 14:17



Mon Très Cher Frère William,


Je te dois des excuses ainsi qu’à nos lecteurs :
j’ai, comme c’est l’habitude, utilisé le terme générique d’écossais, pour désigner les Frères pratiquant le R.’.E.’.A.’.A.’….Et c’est un tort, car en l’espèce, c’est d’Ecossistes qu’il s’agit.
Mea Culpa…


Avec ma fraternelle affection.




Hiram 23/11/2014 10:01

Je suis un F de la GLDF. Lorsque j'y suis entré on m'a indiqué qu'au sein de cette obédience c'était la liberté de conscience absolue avec des ff qui croyaient au ciel et d'autres qui n'y croyaient
pas, mais tous croyaient en l'homme et en sa perfectibilité, et pour moi c'était déjà énorme il y a tant à faire sur ce chantier.
Nous recevions des FF du DH, du GO, de la GLNF (même si ces derniers ne signaient pas le registre des ff visiteurs). Nous étions heureux de travailler sur le rituel, les symboles, l'histoire de la
maçonnerie, quelques planches sociétales et d'informations avec des FF compétents sur des problèmes comme les tenants et les aboutissants de la bioéthique et autres sujets sociétaux. La recherche,
l'écoute de l'autre, l'effort de compréhension qui impose un effort sur soi, et le travail étaient le lot de chaque tenue. Heureusement c'est toujours le cas dans ma loge mais pour combien de
temps.

Voilà que ce bel édifice est aujourd'hui menacé par la création de la CMF et les réformes voulues par le GM Marc Henry.

D'un côté le F Alain Juillet qui déclare que le GADLU c'est Dieu et non le symbole d'un principe créateur, que les inter-visites ne pourront se faire qu'avec les FF réguliers, que les planches
sociétales seront interdites; et de l'autre Marc Henry qui déclare que rien ne change mais veut faire modifier les textes dans le sens d'Alain Juillet.La formule employée au Conseil Fédéral de la
porte qui se ferme brusquement ou de celle qui se ferme lentement mais que le résultat sera le même est dans toutes les mémoires.
Voilà où en est la GLDF aujourd'hui dans une quête de régularité voulue par les GM Graësel, Dubart et Henry en oubliant comment s'est créée la GLDF à la fin du XIXème siècle, et non au XVIIIème
comme ces trois GM tentent de nous le faire croire, et surtout sur quels critères de liberté au regard et au delà des croyances ou des non croyances individuelles.
La Grande Loge de France a été créée par la fusion de quelques loges bleues du suprême conseil de France, qui en avaient assez de la mainmise de ce suprême conseil autocratique, et des loges de la
grande loge écossaise qui venaient du Grand Orient et travaillaient au rite écossais ancien et accepté. La liberté de conscience était la règle sans obligation de croire à une divinité quelconque
même si cela n'était pas interdit. Telle était la GLDF des origines...Que deviendra-t'elle? Résistera t'elle au choc qui se profile?
Bien triste époque, au moment ou les intégrismes prospèrent, que de constater que l'un des piliers de la démocratie est également malade et sur le point d'imploser.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2014 11:54



Bonjour Mon Très Cher Frère Hiram,


Même si cette vision-là n’est pas la mienne, tu
expliques parfaitement les raisons pour laquelle je considère l’approche maçonnique de la GLDF tout à fait respectable, et la raison pour laquelle je reconnais comme Frère ses membres. Et que
j’ai d’ailleurs grand plaisir à les retrouver dans le cadre de déjeuner fraternels auxquels je suis d’ailleurs trop souvent absent. J’ajoute que ces liens entre Frères perdureront quelle que soit
l’issue de la situation actuelle.


Je te remercie aussi par ailleurs, de rappeler les
fondements historiques de la GLDF, alors qu’une nouvelle « vérité historique » semble voulue par les derniers Grands Maîtres…


La crise que nous avons traversés (à la GLNF) et ses
soubresauts (CMF, GLDF) a ceci de positif( !) qu’elle met en relief à quel point des Grands Maîtres ambitieux peuvent prendre en otage les Frères de leur obédiences…


Je crois d’ailleurs que l’un des facteurs fondamentaux
de la guérison de la GLNF, c’est que le nouveau Grand Maître a mis fin à cette dérive inacceptable, et que cela explique pourquoi d’une part il a été ratifié par 92% des suffrages et que le
projet de nouveaux statuts a été adopté à 98% des votes, scores inhabituels à la GLNF…


Par contre, je suis plus optimiste que toi : plus
que les obédiences, ce sont les Frères qui par leur travail sur eux-mêmes, peuvent être les plus solides piliers de la démocratie…Et je suis persuadé que tous, quelles que soient nos obédiences
respectives, par nos comportements et par nos actions, nous y œuvrons ardemment.


Avec ma fraternelle affection.



Roger-Albert Mages 23/11/2014 09:52

M.B.C.Fr.,
En tant que Maçon de la GLSA, je suis avec attention les événements se déroulant en France, particulièrement les problèmes au sein de la GLNF avec pour conséquence la rupture des relations. Ce sont
les FF des deux obédiences qui subissent les conséquences des décisions plus que maladroites des instances dirigeantes. Des FF qui ont été initiés en Suisse, puis ont déménagé en France et se sont
affiliés dans une Loge de la GLNF ne peuvent même plus visiter leur Loge-mère.A mon avis la GLSA n'aurait jamais dû se mêler des affaires de la GLNF, encore moins de la Maçonnerie française en
général.Une suspension des relations jusqu'à ce que la GLNF règlent ses problèmes internes aurait été largement suffisante. Je pense personnellement que, dès lors que la GLUA a repris ses relations
avec la GLNF, la GLSA devrait faire de même. Je ne sais pas comment la GLSA va se sortir de cet embrouillamini dans lequel elle s'est mise. J'ai l'espoir que tout revienne dans l'ordre rapidement
afin que les relations étroites entre les Loges de la GLNF et de la GLSA, particulièrement celles proches de la frontière, puissent reprendre. N'oublions pas que nombre de FF français travaillent
en Suisse et que des FF Suisse habitent en France. Ces FF qui se visitaient régulièrement depuis des décennies ne peuvent plus le faire et se sentent pris en otage par les décisions des instances
supérieures.Gardons espoir que la raison va enfin triompher!
Avec mes chaleureuses salutations fraternelles
Roger-Albert

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2014 11:38



Bonjour Mon Très Cher Frère Roger-Albert,


Merci beaucoup pour ton commentaire qui me semble particulièrement
bien refléter l’opinion de nombre de Frères suisses, en tous cas ceux avec lesquels j’ai des contacts.


De plus, je suis d’accord avec ta vision de la situation : ce
sont bien les Frères des deux obédiences qui subissent cette situation qu’ils n’ont pas voulu, mais qu’a voulu en suisse un seul homme : Jean-Michel Mascherpa. Je suis d’ailleurs tenté de
dire qu’il la souhaite toujours, aux dires de différents contacts que j’ai au sein de la Grande Loge Alpina.


Certes, comme tu le mentionnes, il était normal que la GLSA suspende
ses relations avec la GLNF au plus fort de la crise, mais pourquoi pénaliser une obédience entière et particulièrement les Frères qui entretenaient des liens fraternels, de loges à loges de part
et d’autre de la frontière, à cause des dérives d’un petit clan rassemblé autour de Monsieur Stifani à Paris ?


Et surtout pourquoi faire perdurer cette situation, Monsieur Stifani
ayant été radié de la GLNF depuis belle lurette, maintenant ?


Cela dit, quels sont les effets de l’action de Jean-Michel
Mascherpa ? Au-delà des turpitudes que tu soulignes, il y a différentes conséquences. Car les ingérences graves de cet ex Grand Maître dans les affaires de la maçonnerie française (qui ne
lui a rien demandé), ne sont pas sans conséquences…


Tout d’abord, il est clair que cet ancien Grand Maître qui a
particulièrement échoué dans sa mission, n’est pas suivi par les frères suisses. Le nombre d’entre eux qui continuent de visiter les loges de la GLNF (ou d’en faire partie) en témoigne, et je ne
cache pas ma satisfaction quant à cela.


Par ailleurs, j’ai grâce à ce blog des contacts avec des Frères
vaudois, qui sont prêts à faire scission de la GLSA, et se disent prêts à créer une maçonnerie « vraiment » régulière en suisse…


Ce serait une scission de plus…Merci beaucoup, il n’y en avait pas
assez. Comme j’ai l’habitude de l’écrire, les 5 et la CMF, plutôt que de rassembler ce qui est épars, n’ont fait que semer les divisions…A dessein ?


Pire…Si la GLSA se lançait dans une fuite en avant et reconnaissait la
CMF ou l’une de ses composantes, dans la logique de la déclaration des Grands Maîtres britanniques, il est à prévoir qu’à ce moment, la GLNF retire elle-même sa reconnaissance à Alpina (elle
serait suivie par la plupart des obédiences de la planète), et, selon le principe affirmé par les 5, considère la suisse comme « territoire à partager »…Cela permettrait donc à la GLNF
d’établir des loges en suisse, et notamment à Genève, ce qui nous permettrait d’ailleurs de nous retrouver avec nos frères suisses et du monde entier…


Heureusement, nous n’en sommes pas – encore – là, et nous gardons
l’espoir que votre nouveau Très Respectable Grand Maître, saura revenir à la sagesse et rétablir la situation ante la crise.


Je forme des vœux pour cela, ainsi que celui de partager sur les
colonnes une Tenue avec toi.


Très fraternellement à toi.



pierredulot 22/11/2014 22:04

Encore une fois, je rends hommage à la clairvoyance d'Emmanuel. Cependant, il le dit lui-même, et il sait que je l'aime bien,tout ceci était depuis longtemps écrit et à la portée d'un maçon
connaissant l'histoire de la Maçonnerie Française, les règles de fonctionnement de la Maçonnerie Régulière, et la nature sociologique du recrutement des Frères de la GLDF.
La GLDF est depuis toujours, une GL attrappe tout. On peut y rentrer en parfait athée, en simple agnostique, en déiste panthéiste et en croyant . Ce n'est pas génant dans la mesure où, pour la
GLDF, la Maçonnerie n'a pas vocation à mettre en accord et à faire progresser la spiritualité du frère dans le plan d'un Etre Supreme, au nom duquel les travaux seraient menés.
Le résultat est que si 20% de leurs frères sont très intéressés par NOTRE vision de la régularité, les autres ne tiennent pas à en payer le prix en cessant les intervisites.
Le bilan prévisionnel est donc, comme en 64, que les tenants de la régularité risquent de loucher vers une GL reconnue....devinez laquelle. De même, à la GLAMF, comme dit plus haut, les frères ont
découvert les délices de l'élargissement de leurs relations et de leur carnet d'adresse...et n'ont pas envie d'y renoncer, alors que bcp de frères GLAMF y sont partis pour récupérer une
reconnaissance perdue par la GLNF... On voit tout de suite le panorama qui s'annonce...
L'erreur à ne pas faire, pour la GLNF dans un futur indéterminé, serait d'envisager une reconnaissance de la GLAMF. Les frères restés à la GLNF ont accumulé tant de rancoeurs devant le cynisme du
SCPLF, le pillage de leurs troncs, de leurs décors, des cotisations encaissées et non reversées etc, qu'ils sont capables d'en partir écoeurés. La parabole de l'enfant prodigue ne sera pas de leur
goût...Par contre, refuser énergiquement et l'annoncer, de reconnaître la Glamf, c'est la condamner à sécher sur pied en punition de sa faute. Les frères qui n'ont rien à se reprocher pourront
toujours, individuellement revenir au bercail...Ce n'est peut etre pas fraternel, mais ce qu'on a fait à la GLNF est inqualifiable, et du jamais vu dans l'histoire Maçonnique Mondiale.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 22/11/2014 22:18



Bonsoir Mon Très Cher Frère Pierredulot,


La GLDF a une culture qui est ce qu’elle est, ce n’est pas celle que
toi et moi avons choisis, mais même si elle n’est pas régulière, elle est respectable en elle-même, et je comprends parfaitement les Frères qui la choisissent. Dès lors, il est choquant que les
dirigeants de cette obédience, tout en annonçant officiellement vouloir la changer, prétendent officieusement que rien ne changera…C’est se moquer du monde et tromper tout le monde…Inadmissible
en maçonnerie, particulièrement dans une obédience mono rite pratiquant le R.’.E.’.A.’.A.’. et qui se prétend d’inspiration chevaleresque. En pareil cas, on assume ce que l’on est, et surtout, on
assume ses choix, quels qu’ils soient. Assez de tromper les Frères !!!


Pour ce qui concerne les Frères partis à la GLAMF en quête de
reconnaissance, beaucoup reviennent individuellement, quand ce n’est pas par loges entières.


Je partage ton avis, il s’agit d’accueillir fraternellement et
chaleureusement tous les Frères qui nous ont honorablement quitté, et de refuser définitivement le retour des personnes qui ont eu un comportement anti maçonnique, et qui se sont rendus coupables
tant de voies de fait, de vols, ou d’injures et de calomnies…


Pour ce qui concerne la GLAMF, je crois que tu ne dois avoir aucune
inquiétude : quiconque la reconnaitra, perdra sa propre reconnaissance ! Jamais la GLNF ne reconnaîtra cette obédience, sois en certain…Ou alors, je mange mon
chapeau !


Je t’embrasse fraternellement.


 



Lefreredereccoetsesfreres 22/11/2014 20:29

Attendez on ne vous dit pas tout , il paraît que ça va péter au SCPLF
Tu m'étonnes

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 22/11/2014 21:00



Je vois que tu as entendu parler de cette
histoire…Attention Mon Frère, soyons prudents et attendons la confirmation, car si c’est vrai, c’est effectivement énorme !


Très fraternellement à toi.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche