Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 07:37

 

On s’explique mieux la raison pour laquelle des loges de la Province de Rouvray ont décidées de ne pas procéder à l’installation de nouveaux Vénérables jusqu’à nouvel ordre. Du reste, déjà hier des Installation ont été annullées à Pisan, au dernier moment.

A la lecture de ce courrier en Recommandé avec Accusé de Réception,envoyé hier par celui qui se prétend GMP (illégitime), on comprend bien que nos Frères ne veuillent pas avoir affaire avec pareil personnage, dont la fraternité rayonnante transpire.

On voit bien la manière dont les valeurs sont renversées : La province supposée au service des loges, bafoue celles-ci, et même pire, les soumets…

Lisez plutôt :

 

 

A LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS

Sous les auspices de la Grande Loge Nationale Française Grand Maître François STIFANI PROVINCE DE ROUVRAY

Grand Maître Provincial: T.’. R.’.F.’. Paul CU.

 

Paris le 1 septembre 2011

L.R.A.R.

Vénérable Maître,

Je constate qu’à ce jour, les formalités préalables à l’installation de votre successeur n’ont pas été remplies.

En effet, à ce jour, notre Province n’a pas reçu l’état des comptes de votre Respectable Loge, ni l’état nominatif des cotisations versées par chacun des frères de votre Atelier.

En conséquence, la cérémonie d’installation ne pourra avoir lieu à la date prévue.

Celle-ci est reportée au 13 octobre 2011 sous réserve d’une réception des documents énumérés ci-dessus avant le 29 septembre 2011.

Bien évidemment, je vous fais défense de tenir une cérémonie d’installation hors ma présence ou celle de mon représentant dûment mandaté.

En tant que de besoin, je vous rappelle que toute installation irrégulière est sans valeur et qu’un Maître irrégulièrement installé n’a aucune qualité pour être « Chef de l’Ordre », ni pour représenter la Loge, en Tenue de Grande Loge ou aux Assemblées Générales civiles.

Au surplus, ceux qui favoriseraient une telle installation irrégulière ou qui y participeraient en qualité de célébrants feront l’objet de poursuite disciplinaires.

Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire, Vénérable Maître, en mes sentiments les plus fraternels.

                                                                                                                Le Grand Maître Provincial

                                                             Paul CU.

Qu’il me soit permis d’ajouter qu’invoquer le G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. sur pareille missive est un authentique blasphème, et que  ce Cu. serait bien inspiré de ne pas prétendre travailler à Sa gloire, car il est bien clair à la gloire de qui il œuvre, le pauvre…

Qu’il consulte le V.’.L.’.S.’. pour voire ce qui est promis à ceux qui invoquent en vain son Nom…

                  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche