Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 20:19

Alors que le GMP (d’opérette, c’est maintenant bien établi, preuve photo à l’appui) illégitime de la Province de Paris-Grande-Arche avait fait irruption de force dans les locaux de l’Aphec, qui hébergeait ladite Province, et en avait fait sortir manu-militari le Grand Secrétaire, Frère d’un âge respectable, alors qu’il en a fait de même pour le Frère en charge du restaurant se trouvant dans ces locaux, et qui organise entre autres les agapes de cette Province, alors que le même revendique par écrit avoir « sucré » leurs trésor a différentes loges de cette province, ce qui lui vaut une citation directe à comparaître devant le Tribunal de Police pour diffamation non publique, après avoir suspendu tant de Frères et de RR.’.LL.’., bref après avoir bafoué ( à son âge !!!) tant de nos valeurs, nous apprenons, grâce au Myosotis de Paris-Grande-Arche, que ce perturbateur  s’est fait tirer le portrait, par le célèbre studio d’Harcourt !

Ceci ne constituerait pas une information digne d’intérêt pour nous, si elle était du domaine privé. En effet, si cet individu estime son physique suffisamment digne d’un tel investissement, cela le regarde et n’intéresse en rien les maçons que nous sommes.

Là ou cela devient extraordinaire, et pour tout dire scandaleux, c’est lorsque l’on constate que ce malheureux s’est fait photographier en Grande Tenue,  avec son tablier tout neuf, avec gants frappés de l’équerre et du compas, grand collier et médaille du Souverain Grand Comité, non pas suspendu au ruban, mais à une chaîne. Mes Frères, expliquez-lui, il ne sait même pas encore comment faire, et il est du style à ne pas découdre l’étiquette comportant la marque de son costume sur la manche de sa veste, de peur que vous ne la voyiez pas !...

Ainsi s’explique la raison pour laquelle ce personnage faisait tant de zèle depuis quelques mois : il vient de concrétiser son fantasme, son rêve le plus intime : se voire se pavaner avec les attributs de GMP. Pour ma part, je reste convaincu que ses attributs ne lui servent à rien, et que son plumage est à l’image de son ramage : pathétique et insignifiant…

« L’ignorance est toujours prête à s’admirer » Boileau, Art poétique

 

P.S. : Pauvre obédience que celle qui a de tels officiers, fussent-t-ils illégitimes.

Et vous François Stifani, Grands Maîtres Provinciaux en activité, illégitimes ou non, regardez bien cette photo du triste Ze., c’est la vôtre, il est votre miroir…Méditez-bien sur cela…Vous connaissez, pour certains d’entre vous la puissance des symboles. Vous savez qu’il n’y a plus aujourd’hui que de tels personnages pour accepter une charge de votre gouvernance. Tirez-en les conclusions que vous estimez devoir prendre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Rothalbert 17/11/2011 00:45


trop rigolo, quand vous essayer d'enregistrer sa photo, elle se nomme "unknow" ou inconnu....comme quoi


L'antoine 17/11/2011 00:23


Bonjour Fidèle,
Il faut immédiatement et sans délai prévenir notre François qu'un de ses acolytes dont le sautoir est monté à la tête se prend pour lui. Il est donc temps qu'il le remplace dans sa musique des
chaires musicales.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 17/11/2011 00:40



Bonsoir Mon Bien Aimé
Frère,


Effectivement, avec ce genre de personnage que
rien arrête, il risque fort d’avoir des surprises !…En tous cas, son député n’est pas « sorti de l’auberge »…


Fraternellement.



QOHELET 16/11/2011 22:29


Ce portrait est d'une vraie Vanité...En toute humilité si le mot vanité a plutôt tendance aujourd'hui à se rapprocher de la notion d'orgueil et désigne plus souvent le caractère d'une personne
faisant preuve d'autosatisfaction et qui se plaît à manifester ouvertement son goût du paraître.

Ceci n'est pas le sens qu'il convient de retenir dans "cette icône" contemporaine c'est celle de l'Ecclésiaste où le mot vanité est utilisé dans son acception plus ancienne et plus littéraire de
"ce qui est vain", c'est-à-dire futile, illusoire, vide, de peu d'impact, voire sans aucune réalité, comme le personnage en illustration...: "Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, vanité des
vanités, tout est vanité."


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 16/11/2011 22:47






Mon Très Cher
Frère,


Tu as un bien beau pseudo, qui m’inspire
beaucoup…


Cette photo résume a elle seule ce qu’est
cette gouvernance : l’apanage des vaniteux, pas exclusivement, certes, je connais de notables exceptions, mais, de façon générale, elle illustre bien ceux qui se sont pressés pour obtenir ce
qu’en temps normal ils n’auraient jamais pu obtenir…


Sur le mot vanité dans Quohélet, je te propose
à ce mot comme traduction, non pas ce mot vanité généralement retenu, mais un autre mot : buée. Qu’en penses-tu ?


Vanitas vanitatum et omnia
vanitas …



franck Bailly Mle 28670 16/11/2011 21:42


Très Chers et Bien aimés Frères,

http://www.franckbailly.fr/barbie.jpg

fraternellement
Franck


Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche