Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 23:00
BONNE ANNEE 2016 !

A l’occasion de la nouvelle année 2016 qui s’ouvre à cet instant,

le Myosotis du Dauphiné-Savoie présente ses meilleurs vœux à tous ses lecteurs,

ainsi qu’à tous les Frères de la GLNF, sans oublier le personnel profane et dévoué de Pisan.

Que chacun soit, demeure ou retrouve bonne santé, ainsi que sa famille.

Paix, joies, bonheur amour(s) et prospérité à chacun et à tous !

Formons ensemble un vœu fort et puissant, pour que tous les Frères demeurent dans un sentiment de fraternité renouvelée, seul ciment et garant de notre avenir.

Pour cette année qui commence, tous nos vœux de paix, de bonne santé, de prospérité et de succès accompagnent notre Grand Maître, afin que lui et son collège continuent de ré enchanter notre maçonnerie en développant ses vraies valeurs, celles profondes de l’Initiation, qui rejette tout esprit profane et matériel.

A tous les VV.’.MM.’. de la GLNF, avec les mêmes vœux, celui que vous réussissiez à aider chaque Frère de votre Loge à être un véritable Initié pétri de nos valeurs, de celles de notre Règle en 12 Points, un vrai Frère, dans le sens initiatique du terme.

*

**

A n’en pas douter, l’année 2015 aura été une année charnière sur tous les plans, passant d’un temps d’insouciance et de désinvolture à un monde parsemé de périls. Les évènements vécus durant l’année qui s’achève, nous obligent à réfléchir et à agir…

I. Sur le plan maçonnique.

L'année 2015 est celle qui aura vu la fin définitive de la crise qu’a traversée la GLNF, parachevant magistralement son retour à la place qui était la sienne avant son début. Toutes les obédiences régulières qui étaient en amitié avec elle avant 2009 le sont aujourd’hui, et cinq de plus ont demandé à établir de tels liens.

De même, la GLNF est très appréciés dans le concert des obédiences régulières lesquelles lui demandent de participer activement aux travaux des bureaux des différentes conférences européennes ou américaines.

Cette année, la réinstallation du Grand Maître Jean-Pierre Servel a donné lieu à plusieurs évènements historiques : outre la présence de quelques soixante-dix délégations étrangères, cette installation dirigée par le Pro-Grand Maître anglais, le T.’.R.’.F.’. Peter Lowndes, avec pour 1er Grand Surveillant Installateur le Grand Maître de la Grande Loge d’Ecosse, Brother Charles Ian R. Wolrige Gordon Grand Master Mason et au plateau de 2ème Surveillant le Grand Maître de la Grande Loge d’Israël remplaçant le Grand Maître de la Grande Loge d’Irlande (retenu au dernier moment par l’état de santé de sa femme), reliée au fait que pour la deuxième année consécutive, les Grands Maîtres des Mother Home Grand Lodges avaient répondues présent – ce qui historiquement est sans précédent - démontre quelle est l’estime et l’affection dans laquelle la GLNF actuelle est tenue.

Mais, évènement non moins important, c’est le résultat du scrutin qui donne sa légitimité à notre Grand Maître que l’on retiendra aussi comme un évènement dans l’histoire de la GLNF : 98,52% des voix.

Jamais un Grand Maître de la GLNF n’avait suscité un tel engouement, une telle affection et une telle confiance. Il est vrai que le bilan que présentent Jean-Pierre Servel et son équipe parle de lui-même.

Cette unité (retrouvée) derrière le Grand Maître et son équipe est garante de l’avenir, lequel restera radieux tant qu’elle demeurera.

En corolaire, la GLNF a durant cette année affermie ses positions, et les 5 Grandes Loges continentales signataires de l’Appel de Bâle sont une à une venue à résipiscence renouant leurs liens d’amitié avec la seule obédience régulière de France, la GLNF.

Parallèlement, la Confédération Maçonnique Française, a perdu un à un ses membres et n’est plus constituée – formellement – que de deux obédiences, la Grande Loge de France et la GLAMF. Si réduite à sa plus simple expression, elle existe encore sur le papier, dans les faits, elle n’est plus qu’un rêve réduit à un simple accord d’inter-visites, malgré les promesses constantes de ses supposés dirigeants de la relancer.

Il n’y a pas lieu d’épiloguer, il y a juste à souhaiter bon vent à ceux qui souhaitent encore s’engager dans cette direction.

On ne peut donc que constater la déroute de toutes les forces qui s’étaient « combinées » pour faire disparaître la GLNF du paysage maçonnique français.

S’en féliciter aussi, sans toutefois verser dans le triomphalisme revanchard qui n’est pas de mise, puisque désormais s’écrit une nouvelle page marquée par le désir d’aller de l’avant. Sans toutefois rien oublier de ce qui s’est passé.

Par ailleurs, cette année, la GLNF a continué de nouer des relations fraternelles normales avec les principales obédiences françaises et notamment avec « l’Obédience historique », le Grand Orient de France, avec la volonté de réfléchir et de travailler sur des sujets non rituels, chacun avec sa sensibilité, en dehors de toute Tenue rituelle commune.

La situation est donc apaisée avec toutes les obédiences qui comptent en France. Il n’est donc pas exagéré de dire que la GLNF sort de sa crise renforcée, purgée de bien des éléments de nature à hypothéquer son avenir, construisant patiemment les piliers d’une maçonnerie sereine dans notre pays.

Ainsi que le Grand Maître l’a dit à ses Grands Officiers, l’heure est au travail, dans la compétence et l’humilité. Chacun doit accomplir son Œuvre, et notamment vis-à-vis de la Fondation de la GLNF qui reprend son activité bienfaitrice avec force et vigueur.

Du reste, Jean-Pierre Servel qui investissait ses Grand Officiers Nationaux dès le vendredi 18 décembre dernier à Paris, se trouvait le lendemain dans le midi pour participer à l’Installation d’un Grand Maître Provincial et à l’investiture des Grands Officiers Provinciaux de celui-ci. Il est d’ailleurs de l’intention du Grand Maître de participer au maximum des Installations des GG.’.MM.’.PP.’. et de Collèges provinciaux.

La GLNF est donc au travail, du sommet jusque dans les Loges, et maintenant que le rétablissement de la GLNF à l’extérieur est assuré, l’effort est maintenant porté sur la formation des Frères, quel que soit leur niveau et fonction.

C’est donc sur des bases saines qu’il nous est permis de regarder l’avenir, tout en étant conscient que les mauvais penchants nous guettent, et que les mêmes causes produisant les mêmes effets, nous ne sommes aucunement à l’abri d’une « rechute ».

De grâce, que chacun retienne la leçon de la crise !

II. Sur le plan profane.

2015, dans la logique de 2012 aura été une année épouvantable, marquée par la violence. En 2012, en France, un nazislamiste assassinait dans la rue des parachutistes français, pour porter atteinte au prestige des armées françaises. Pire, le même assassinait devant une école juive trois enfants en bas âge (et en blessait d’autres) et un jeune enseignant au seul motif qu’ils étaient juifs.

Cela ne déclenchait aucune réaction de la part de l’opinion et de la population française.

En 2015, d’autres nazislamistes massacraient la rédaction et les dessinateurs d’un célèbre hebdomadaire satirique d’opinion, Charlie Hebdo, provoquant un vif émoi, et conduisant des millions de français à manifester leur solidarité dans des défilés de rue dans toute la France. Dans l’intervalle, un autre de ces barbares assassins avait attaqué un hypercasher, et assassiné plusieurs civils en train de faire leurs courses, au seul motif là encore, qu’ils étaient juifs…

On veut espérer que les milliers de gens qui ont défilé dans les rues sont un signe du réveil et de la mobilisation citoyenne.

Puis ce fut un chef d’entreprise qui fut décapité par un de ses employés gagné par la folie meurtrière islamiste à Saint-Quentin-Fallavier.

Enfin, nous avons été frappé par les lâches attaques sanguinaires du 13 novembre à Paris qui ont fait 130 victimes innocentes, tuées uniquement parce qu’elles vivaient et aimaient la vie.

Ailleurs, tout au long de l’année, cette même idéologie a frappé dans les rues de Bruxelles, de Londres, de Tunis, des États Unis et Israël.

Nous pensions que les camps de d’extermination nazis et staliniens, les massacres d’innocents en Israël, en Algérie, au Cambodge et dans tant d’autres pays, constituaient les sommets de l’abjection. Depuis quelques années, les nazislamistes, sous nos yeux, établissent des chefs d’œuvres d’ignominie rappelant qu’ils n’ont perdu ni la main, ni les méthodes.

Nous sommes donc entré de plein pied dans une ère terroriste, laquelle a encore de beaux jours devant elle. Il nous faudra donc apprendre à vivre avec, à être solidaires les uns des autres, mais aussi de tous les peuples qui sont confrontés à cette plaie.

Dans ce déchaînement abominable, on retrouve donc les mêmes ingrédients - si caractéristiques de notre époque - que sous l’ère nazi : politique et banditisme.

Un idéal (?!) religieux cette fois, guide les assassins, qui se revendiquent d’un prophète qui parlait pour son temps et non pour le leur - c’est du moins ce que m’expliquent des proches, musulmans pratiquants – et de toutes façons, je suis loin d’être convaincu qu’il aurait admis que les siens pratiquent le meurtre aveugle, les massacres d’innocents, la torture, le vol, le viol, l’esclavage sexuel, la profanation des cadavres et des sépultures, et j’en passe parmi les actes de bravoure et de philanthropie religieuse…

Ils se prétendent croyants ? Sont-ils dupes ? En tout cas, qui d’autres que des pervers peuvent les croire ?

Cependant, quelles que soient l’émotion, la stupeur, l’indignation ressenties, il faut regarder en face les motifs, la signification et les leçons de ces crime.

Il faut aussi nous interroger sur les responsabilités qui ont conduites à une telle situation, par bien des aspects prévisible. Car les dirigeants français de ces 40 dernières années portent effectivement une très lourde responsabilité dans les causes – nombreuses – qui nous ont mené à ces abominations.

Les médias aussi portent une responsabilité écrasante, car au-delà de leur devoir d’information qui ne se discute pas, ils se sont évertués à faire le jeu des terroristes de tous poils en donnant un éclat particulier à la violence sauvage des nazislamistes tant en France qu’à l’étranger, leur trouvant même parfois des justifications ! Car les terroristes nazislamistes – avec lesquels je le rappelle, nous sommes en guerre - savent exploiter chacune de nos faiblesses, comme chacun des éléments qui peuvent servir leur cause infâme. Ainsi, connaissant la cupidité des journalistes toujours à l’affut d’un scoop ou de toute information de nature à faire augmenter les ventes de leurs médias, ils exploitent avec une habileté diabolique leur faiblesse morale afin que leurs exactions et propagandes soient diffusées le plus largement possible. Cela leur fait autant de publicité. Gratuite.

Ainsi, on trouve exprimé de part et d’autre le plus absolu mépris de l’homme et des vérités qu’il porte. A quoi sert l’indignation – réelle ou feinte – de médias qui se drapent des bannières de la vertu et de la morale (avec des floutages par exemple), alors qu’ils contribuent notablement a les assassiner avec constante depuis des décennies. Il est bien loin le temps de « L’Aurore » de Georges Clemenceau.

N’oublions pas que nos ennemis vivent souvent parmi nous – tous les assassins nazislamistes depuis deux décennies sont français – et connaissent nos faiblesses largement illustrées par la carence des politiques : ils plongent naturellement dans la démoralisation, consciemment provoquée, de la France.

Je le répète, la responsabilité de beaucoup est engagée. Il n’y a plus, en France, et depuis trop longtemps, de sens civique ni de morale publique. Les apprentis sorciers ont fait le reste. De ce fait, le fanatisme progresse, l’extrémisme aussi, qui font le lit du populisme.

Aussi, se pose d’urgence la question : jusqu’à quand ? Jusqu’à quand se contentera-t-on, au terme de promesses non tenues, de politiques toutes plus désastreuses les unes que les autres sur tous les sujets et de constats d’échec fatalistes, de rameuter les troupes pour éviter la débâcle au lieu de se mettre au travail pour aider la France et les Français à sortir de l’impasse ?

Car le nerf de la guerre est toujours le même : c’est sur la misère, sur le désespoir et la colère que fermentent les haines. Faut-il rappeler une évidence : Si le patriotisme n’est ni l’apanage ni le monopole de partis extrémistes ou populistes, il est un domaine qui l’est encore moins: l’engagement républicain. Un élu est élu pour être au service du peuple, pour mener une politique, pour aller dans le sens du bien commun. Et jusqu’à présent, l’électeur n’y trouve pas son compte et n’y croit plus. Il a montré au monde qui s’inquiète de voir notre France laisser ses vieux démons ressurgir qu’il n’entendait pas se voir confisquer son sens patriotique. Mais pourra-t-on compter sur son bon vouloir indéfiniment ? Pourra-t-on toujours, ad vitam aeternam, lui faire de fausses promesses et le laisser patauger dans la misère ou la désillusion puis lui demander d’être au rendez-vous des urnes pour lutter contre les promoteurs de la haine? Il est un fait certain : chômage, exclusion, sécurité, immigration et montée du communautarisme sont des thèmes qui préoccupent les Français et nos politiques, nos élus, qu’ils soient de gauche ou de droite, devront, en 2016, s’en saisir et proposer des solutions, s’ils veulent écarter le danger des extrêmes.

A moins que les français prenant acte de l’incurie des politiques décident de sauver le pays sans eux, et prennent directement en charge l’art de faire de la politique, c’est-à-dire de résoudre les problèmes que rencontrent les citoyens…L’écrivain Alexandre Jardin a déjà lancé un mouvement dans ce sens, appelé « Les Zèbres »…

Ainsi, malgré le tableau peu réjouissant du bilan de l’année 2015, il demeure des éléments qui peuvent et doivent annoncer une année 2016 sous de bons augures malgré la menace terroriste qui demeurera, je le répète, pour des années encore.

En effet, dans l’adversité, sous la pression des attaques sanguinaires, on voit que des millions de français se sont mobilisé pour dire non à la terreur, soutenir la liberté d’expression, soutenir le sentiment fraternel qui unit tous les français, et refuser le racisme.

S’il apparait que les français sont unis derrière le Président de la République et le Premier Ministre quand ceux-ci prennent des mesures il est vrai énergiques pour protéger le peuple français, pour autant, ceux-ci – a part des actes isolés et condamnables – ont su faire preuve de discernement et n’ont pas cédé à la tentation de s’en prendre à des innocents en raison de leurs origines. Bravo !

La France a été un grand pays, elle l’est moins, mais demeurent en son sein des ressources inestimables. L’histoire a montré que dans l’adversité, ses valeurs sont exaltées. Le tout reste d’être attaché à ces qualités. Nul besoin de renoncer - plus de renoncements - ni d’en emprunter ailleurs.

«Vieille France accablée d’Histoire, meurtrie de guerres et de révolutions, allant et venant sans relâche de la grandeur au déclin, mais redressée, de siècle en siècle, par le génie du renouveau ! Vieil homme, recru d’épreuves, détaché des entreprises, sentant venir le froid éternel, mais jamais las de guetter dans l’ombre la lueur de l’espérance ! » Charles de Gaulle

Au seuil de l’année 2016, souhaitons à l’ensemble de la planète, la paix, plus de sagesse, d’humanité, de fraternité, de force et de courage !

Que la joie soit dans les cœurs !

Bonne année à tous !

Fidèle d'Amour 
 

BONNE ANNEE 2016 !

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

lefreredereccoetsesfreres 04/01/2016 16:55

bonne année mon BAF Emmanuel .
que cette année soit celle des rencontres , de l'amour et de de la paix pour toutes celles et ceux qui aspirent a vivre en harmonie dans ce monde si compliqué .
merci pour ton blog , qui permet a tous d’échanger dans la sincérité .
merci pour ton engagement au service des FF de notre GLNF .
et a bientôt j’espère .

François 01/01/2016 14:49

Mon TCF FdA, mes TCF et S,
Bonne et heureuse année 2016 pleine de joies et de bonheur.
L'année écoulée a été une excellente année pour la GLNF:
Bravo au GM qui a pu restaurer notre Honorable Institution.
Bravo à tous les FF de la GLNF qui ont su redresser la barre et soutenir notre GM.
Bravo au blog Dauphiné-Savoie qui porte haut et fort la voix des FF de la GLNF.
Merci aux Grandes Loges Régulières (les vraies, pas celles autoproclamées) qui ont soutenu la GLNF, en particulier celles de l'Angleterre, de l'Irelande et de l'Ecosse à qui nous resterons redevables pour toujours.
Par contre, dans un commentaire du mois de décembre, j'ai posé quelques questions, mais aucun Frère n'a eu la gentillesse d'éclairer ma lanterne! Comme notre GM a été Installé par le Pro GM de la GLUA, je posais la question sur l'identité de celui qui a installé le 007 dans la chaire du président de l'obédience qui a créé la 3ème, la 4ème et la 5ème voies de la FM, ainsi que celui qui a installé son successeur le judoka?☺
Je vous embrasse et vous souhaite beaucoup de bonheur.
François

MONKA Jean Marie 01/01/2016 04:01

Merci pour vos Voeux.
Idem...Je vous souhaites les meilleures choses de la Terre pour l'année 2016 en souhaitant qu'elle vous offre un pont Arc en Ciel vers toutes les autres.
Jean Marie. .*.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche