Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 14:46

Intense émotion ce vendredi 25 avril 2014, lorsque le Grand Maître de la GLNF Jean-Pierre Servel, accompagné de quelques dignitaires de la Province d’Austrasie (Le Grand Maître Provincial Alain Brau et son prédécesseur immédiat Serge Coïmbra) se sont rendu au terrible camp de concentration du Struthof en Alsace, accompagnés par Achim Strassner, et Philippe Laventure, Grand Maître et Visiteur Général du Freimaurerorden, l’une des obédiences composant la Grande Loge Unie d’Allemagne.    

copie-0 L1020203

La directrice du musée du camp servit de guide à la délégation, et donna toutes les explications sur les sévices abominables infligés aux déportés tout comme sur les cadences épouvantables de travail qui leur furent infligés et qui causèrent la mort de tant d’entre eux.

Flou 2

Ces frères unis dans cet acte à la portée symbolique très forte, après avoir déposé une gerbe au pied du mémorial du camp, se sont recueillis à la mémoire des nombreux francs-maçons qui ont été déportés par les nazis dans les camps de concentration, tout comme à la mémoire des déportés assassinés au Struthof dans d’inhumaines conditions.

Flou-1.jpg

(Le Grand Maître de la GLNF Jean-Pierre Servel et le représentant du Freimaurerorden déposent ensemble une gerbe à la mémoire des Francs-maçons déportés assassinés par les nazis. En second plan, les TT.’.RR.’.FF.’. Alain Brau et Serge Coïmbra)

Flou.jpg

Les représentants du Freimaurerorden restèrent dîner le soir avec le Grand Maître et plusieurs Frères représentant la Province d’Austrasie, accompagnés de leurs épouses.

L1020281.jpg

Le lendemain samedi 26 avril, le Grand Maître put constater que la reconstruction de cette province se poursuit. Invité par Alain Brau le Grand Maître Provincial, et par Serge Coïmbra, ancien Grand Maître Provincial et Vénérable Maître de la Loge de recherche Johan Knauth, le Grand Maître Jean-Pierre Servel a donné une conférence tout public qui a réuni quelques 110 personnes sur le thème : «la Franc-maçonnerie de tradition a-t-elle encore un sens au XXIème siècle ? ».

L1020286.jpg

Retraçant rapidement l’historique de la Franc-maçonnerie et rappelant les racines chrétiennes de celle-ci, il a constaté que son approche métaphysique du V.’.L.’.S.’. et de la révélation, l'a rapidement ouverte à toutes les religions.

Répondant à une question, il énonce l’idée qu’indépendamment de tout parti prit religieux, dès lors que l’homme veut s’élever, «vers quoi peut-il s’élever, sinon vers le divin » ?

Voici un extrait de la relation faite sur ce sujet par le site GLNF :

« En substance, il précise qu’Il n’y a ni à juger, ni à opposer le courant sociétal et le courant spiritualiste de la Maçonnerie, mais que pour la Maçonnerie de Tradition, sans le divin, l’élévation n’aurait pas le même sens.

Le Grand Maître dira notamment : « Il y a des différences. Faut-il insister ? Oui ! Faut-il s’opposer ? Non ! La GLNF ne dit pas qu’il n’y a qu’une seule voie. Il y a certes des différences, mais il y a aussi des points communs puisque toutes recherchent le perfectionnement de l’Homme. Elles sont dès lors toutes respectables ».

Non dépourvu d’humour, le propos sera riche et intense, suivi  de nombreuses questions qui permettront au Grand Maître d’insister par exemple sur le rôle central de la Loge : « la Loge, c’est la Maçonnerie ! », Il parle aussi de l’idéologie contemporaine du progrès, pour dire que « celle-ci n’a jamais sauvé l’Humanité, ni dans les faits, ni dans ses valeurs et que le rejet de la tradition au nom du progrès à montré ses limites ». Tandis qu’il lui était demandé si la GLNF était un ersatz d’église, voire une secte, le Grand Maître se bornera à rappeler que la GLNF ne se mêle pas du fait religieux et qu’on n’y enseigne aucun dogme, chacun en son sein étant libre de son chemin spirituel et de son vécu. Concluant son propos comme il l’avait introduit, il insiste : « l’élévation spirituelle passe par une étincelle du divin ». Forte de cette conviction, la GLNF occupe une place particulière dans le paysage maçonnique français, elle reste pour autant respectueuse des convictions prônées par les autres obédiences et fraternelle à l’endroit de leurs membres ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

David Beurdouche 09/05/2014 22:59

Mes TCF.

Merci pour ce moment, de souvenirs, mais aussi d'amour.

A.F

D.H

HAS 29/04/2014 21:37

Cher Emmanuel et vous tous mes TCF,
C'est avec une forte émotion que j'ai lu l'article au sujet de la visite de notre GM au camp de concentration, à un des pires lieux de la barbarie des hommes à travers des siècles et des
siècles.
Bravo à notre GM de rendre hommage à ceux qui ont été torturés et massacrés dans ces lieux d'abomination.
Bravo à celui qui sait se souvenir des crimes de l'humanité commis contre des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards qui n'avaient commis d'autre faute que vouloir vivre. Ces victimes de
la barbarie doivent nous rappeler en permanence toutes les victimes des génocides de tous les temps et de tous les continents.
Merci à notre GM pour son humanisme, pour sa sensibilité, sa droiture et son engagement de maçon régulier. Merci pour les fleurs déposées sur la tombe de ceux qui ont été humiliés.
HAS

Artistesata 29/04/2014 19:37

BAF
Twachkawaiertart mes BAF de la P d Australie

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche