Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 22:22

Dans notre précédent article, je vous relatais comment les partisans de François Stifani, ceux d’hier et d’aujourd’hui, s’entredéchiraient en s’excluant par dizaines, dans les provinces de Massilia et d’Aurelia…

Aujourd’hui on monte d’un cran, et on peut dire que nous atteignons presque le summum (celui ne sera atteint que lorsque Jean-Charles Fo. prendra à son tour la parole) avec l’interview exclusive que donne Claude C. ancien Grand Maître et surtout premier des Frères de la Côte, à François Koch journaliste de l’Express.

Cet entretien, malgré une intéressante analyse entre les lignes du profil psychologique de François Stifani, est symptomatique de la décomposition de notre obédience qui s'accentue, et marque probablement une étape supplémentaire annonçant la fin programmée de F.S...

En effet, sans minorer le moindre du monde l’écrasante responsabilité de F.S. dans l’actuelle désintégration de la GLNF, impossible, malgré les efforts que déploie Claude C. d’oublier que c’est par lui que les dérives ont commencées, particulièrement par la modification de nos institutions, qui ont confisquées l’autonomie des loges au seul bénéfice du Grand Maitre et de la Grande Loge. Bien en entendue, cette manœuvre s’est faite à l’époque habilement, sous le prétexte de se mettre en conformité avec la réglementation. Il n’en demeure pas moins que ce faisant, Claude C. a trahi la confiance que nous placions à cette époque dans la personne et la fonction de Grand Maître, sur la foi de l’expérience que nous avions de ses prédécesseurs.

De plus, l’ancien Grand Maitre Claude C. ne manque pas de toupet lorsqu’il laisse entendre qu’ il « ne peut garder le silence devant l’évolution de la crise », faisant référence au retrait de reconnaissance de plusieurs obédiences européennes, et particulièrement de la Grande Loge Unie d’Angleterre.

Pour lui, il n’y aurait donc que cela qui compte, les centaines – voire les milliers de frères suspendus ou radiés, les milliers de démissions, de loges qui quittent la GLNF, les journalistes avec leurs caméras dans nos Temples, tout comme ne compte pas la Règle en 12 Points constamment bafouée…

Toujours animé d’un culot étonnant, Claude C. nous révèle un scoop ! Il aurait désapprouvé la volonté de Jean-Charles Foe. de désigner François Stifani à sa succession. Ceci équivaut à révéler que Claude C. a soutenu Jean Murat contre François Stifani à la Grande Maîtrise !

Peut-être même que, fidèle a ses principes (qu’il réaffirme sans rire), interviendra-t-il au prochain Souverain Grand Comité dans le même sens ! Après tout, par les temps qui courent, tout est possible parmi les caciques de la GLNF, même l’inimaginable…

S’agissant toujours du Souverain Grand Comité, Claude C., qui ne manque décidément pas d’air, affirme que « les règles de désignation des membres du Souverain Grand Comité par le Grand Maître et de son  fonctionnement sont à revoir », oubliant de préciser que c’est justement lui qui les a fixées par son règlement intérieur, modifié pour son bénéfice personnel en tant que Grand Maître, en 1997 !

Mieux : il affirme par avance qu’il y aura un problème de confiance lors de ce prochain S.G.C. : « Qui pourrait se porter garant de la fiabilité du vote capital prévu  pour la désignation du candidat à la Grande Maîtrise ? Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y aura des doutes quant aux résultats, au moment où de nouveaux Grands Officiers Nationaux sont nommés devenant de ce fait membres du Souverain Grand Comité. »

Nous voici avertis, si nous ne nous en doutions pas !...

Après avoir éludé les relations de la GLNF – c’est-à-dire lui-même, entre autres – et des chefs d’états africains (pour être plus clair la participation des trois derniers Grands Maîtres dans le dispositif appelé France-Afrique), Claude C. appelle sans ambigüité de ses vœux le départ de François Stifani, dans un élan qui pourrait même ressembler à une tentative d’apparaître comme un recours ! Un de plus…

Tout cela démontre le processus de profonde décomposition de notre malheureuse obédience.

Accentué par la lettre ouverte que François Stifani lui a immédiatement adressée en réponse.

Il n’y a pas lieu de s’attarder sur une argumentation faible, mais qui ne s’est pas privée de relever l’ambiguïté de Claude C. qui critique les institutions qu’il a lui-même mis en place.

 

Ce qui est le plus intéressant, c’est la conclusion de F.S. :

« La cause de cette crise n'est pas une question de personne, comme certains tentent de le faire croire depuis le 4 décembre 2009, mais une remise en cause des bases mêmes qui président à la Fraternité que nous formons, à savoir la volonté d'œuvrer dans un même élan et de travailler unis à la Gloire du Grand Architecte de l'Univers. Ce n'est pas à toi qui fut initié au Grand Orient de France que je vais l'apprendre. »

N’est-ce pas un gag de voire un ancien Grand Maitre qui fût initié au Droit Humain faire une allusion malveillante à un autre ancien Grand Maître qui lui, fut initié au Grand Orient ? (Et si la solution à tous nos maux, n’était-t-elle pas d’avoir un Grand Maître initié à la G.L.N.F. ?)

Et François Stifani de poursuivre : « La campagne de déstabilisation - dirigée par les responsables du Suprême Conseil pour la France du REAA, secondés dans leurs manœuvres destructrices par deux autres responsables de Juridictions et quelques anciens dignitaires de la GLNF en quête de nouvelles positions - relève exclusivement d'une volonté de main mise sur notre Grande Loge et plus particulièrement sur ses infrastructures matérielles. »

Comment ne pas relever ce que j’ai surligné ?

François Stifani – dans le climat délétère de règlements de comptes ambiant – ne fait-il pas allusion à son prédécesseur Jean-Charles Foe. qui, comme on le sait de mieux en mieux, s’était servi de Claude Sei. le Président de FMR comme agent provocateur pour récupérer la Grande Maîtrise à son bénéfice ?

On se souvient en effet que le « coup » du 4 décembre 2009 avait été préparé chez J.C.F. au Luc, et que celui-ci, si le « puputsche » n’avait pas été éventé, aurait du se lever avec les 25 qui en fait, devaient être une centaine…

 

Tout ceci, évidement, sent le souffre, et promet encore d’autres règlements de comptes, dont en définitive, ce sont nous les frères de base qui sommes les otages souvent innocents…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

GB 19/08/2011 13:02


merci mon Frère, je n'ai pas besoin d'amener d'arguments ! au delà du problème FS, il suffit de voir et constater tout ce qui à été construit ces quelques années, m^me si cela déplait à certains
!

c'est une réalité simple et factuel, comment dire qu'il a tout détruit ?

la mere d'hitler est elle responsable...c'est un peu dur je sais, mais Jean Charles a toujours été respecté toutes ces années, et ce n'est pas les affabulations de certains qui changera cet état de
fait.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 21/08/2011 10:16



Je pensais bien qu’il
te serait effectivement difficile d’apporter des arguments objectifs plaidant en faveur de J-C.F…


Etre respecté en
qualité d’homme, c’est normal, c’est le minimum dû à chaque être humain, ce n’est pas la preuve que l’on a réussi la mission que l’on s’est vu confié, encore moins que l’on est exempt de toute
critique…


Fraternellement.



GB 19/08/2011 07:37


pour bien connaitre Jean Charles Foellner, vous pouvez écrire ce que vous voulez sur lui, je vous garantie, qu'il peut tranquillement se regarder dans la glace avec fierté, pour tout ce qu'il a
fait depuis plus de 35 ans, vos écris n'y changerons absolument rien, d'ailleurs, j'espere et je souhaite qu'il ne lise pas ces blogs,qui à part celui là, est assez objectif, ne font que imaginer
par la rumeur, des comportements imaginaires, mais il y aura toujours un frère qui dira le contraire, c'est comme ça !

ce qui est important ce sont les faits et les actes, le reste n'est que paroles !

très fraternellement


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 19/08/2011 09:04



Bonjour Mon
Frère,


Merci de t’exprimer
ici dans le sens contraire de la ligne rédactionnelle de ce blog. C’est ton droit et je t’encourage à le faire. Pour ma part, ma conviction es faite depuis longtemps, la responsabilité de
Jean-Charles Fo. est écrasante dans la désintégration de la GLNF, malgré le bouc émissaire qu’est François Stifani pour le protéger…


Si tu as des éléments
à décharge qui plaident pour Jean-Charles Fo. et réfutent ce qui a été avancé par d’autres blogs, tu peux, si tu le souhaite, les amener ici, ils seront objectivement publiés, avec tes
arguments…


Très
fraternellement.



ALTEC 17/08/2011 07:43


Bonjour Emmanuel,
J'ai l'impression que dans le bourbier ou nous nous trouvons on commence à voir le fond ,la ou la "M" est bien concentrée depuis de longues années; CC, JCF,FS et quelques autres avaient ils oubliés
ce passé qui va leur remonter à la figure comme un plat qui se mange froid?
Cette odeur nauséabonde devrait les inciter à réorienter leur carrière et que enfin après un grand ménage nous puissions reprendre le cours de nos vies qu'ils ont tant gâchés depuis trop
longtemps.
Mais je reste sceptique car à lire leur prose respective dans le dénie de toutes responsabilités de leur part, ils n'ont d'intention que de gagner du temps (pourquoi).
Faudra t'il les faire interner à la demande d'un tiers? La psychiatrie est peut être une solution (?)
Bonne journée


franck Bailly 16/08/2011 20:48


Très Cher et Bien aimé Frère,

Les langues commencent à se délier, Le TRF AGM CC le premier.
Un peu de lecture pour cette fin d'été:
http://ddata.over-blog.com/3/91/78/11/Extrait_de_Noir_Chirac.pdf

Fraternellement
Franck


L'ASTROLOGUE DE LA VALLEE DU RHONE 15/08/2011 20:39


Mon B.A.F. Emmanuel


De qui se môque t'il dans son dernier courrier notre grand manitou écrit que ce n'est pas un probléme de personne!!!!!

Et bien que cela lui déplaise il s'agit bien d'un probléme de personne car si il avait rendu son tablier nous ne serions pas dans la mouscaille dans laquelle nous sommes et qui devient de plus en
plus nauséabonde .

Il fait également allusion à ce que l'ex grand manitou C.C a été initié au Gentil Organisteur je pense que lui aussi a oublié d'où il vient et où il a été initié !
Si ma mémoire ne faillit pas ce n'est certainement pas à la gelnef qu'il a été initié


C'est bizarre cette perte de mémoire !

L'odeur qui gagne notre maison devient de plus en plus insupportable vivement que les grand ménage soit éffectué afin que l'on assainisse ce qu'il reste de notre boutique.

Nous serons dans l'obligation de traiter vraiment en profondeur pour aseptiser car la puenteur s'est incrustée.

A force de provoquer les gens il va avoir droit à l'arroseur arrosé.

L'ASTROLOGUE DE LA VALLEE DU RHONE


ardéchois coeur fidèle 15/08/2011 19:59


"triste lupus stabulis"
le loup est néfaste aux étables,la GLNF est résumée dans cet adage latin;des loups détruisent un troupeau de moutons,ventre mou formé par ces F. passifs attendant que le ciel leur tombe sur la
tête!
plus cela va,et plus je me demande ce que je fais dans cette galère!
la GLNF est-elle récupérable?
en virant la moitié des effecifs?


nomo 14/08/2011 17:49


B.A.F.
Plus personne (ou presque) ne veut encore d'un seul de la bandes des trois... On peut aussi s'interroger sur les stratégies (s'il en est ) de Tard.. et de Toffa....


franck Bailly 14/08/2011 09:56


Très Chers et Bien aimés Frères,

Je me surprends à penser qu'il serait cocasse de voir JC C demander son adhésion à un éventuel District sous la Houlette de la GLUA !

Fraternellement,

Franck


Tsimsum 14/08/2011 05:00


Mon BAF Fidèle...

Les deux dernières âneries pondues dans brêves me laissent pantois !
On sombre dans la carricature.
Tout est aberrant...
Je ne retiendrai que la lettre de FS, car celle de Cano prête plus à rire !

Une chose tout d'abord, FS souligne que CC est issu du GO... La Belle affaire ! Mais cest une petite pique vers celui qui se décrit comme un chantre de la Régularité !
PLus grave... L'ennemi honni, la gangrène de la GLNF et du monde maçonnique est désigné : Le SCPF du REAA.
Là, nous entrons dans un processus de diabolisation qui me rappelle des heures bien noires d'un pays qui a fêté hier le Retour de son unité par la destruction d'un symbole.

L'Homme a décidémment en lui ce perpétuel mauvais penchant du bouc émissaire.

Mais non Môssieur Stifani. Ce n'est pas le monde entier qui déconne... C'est vous !


franck Bailly 14/08/2011 04:22


Très Chers et bien aimés Frères,

"Tout ceci, évidement, sent le souffre, et promet encore d’autres règlements de comptes, dont en définitive, ce sont nous les frères de base qui sommes les otages souvent innocents…".

Ils n'étaient pas nombreux les Frères Innocents qui dès 1997 dénonçaient les dérives. Et ils ont été conspués ! Je pense avec Tristesse aux milliers de Frères qui depuis, écoeurés par un système
ubuesque ont du se résoudre à partir sous les Huées des Frères "politiquement corrects".et depuis bien longtemps oubliés.

Très Fraternellement


Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche