Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 11:39
DECES DE NOTRE FRERE PIERRE BENZAQUEN (ZAL)

A l’instant, un Frère m’envoie un message sur mon portable : « Pierre Benzaquen est

décédé » !

Je m’attendais à cette nouvelle, et pourtant, elle me laisse incrédule, et j’ai du mal à me l’imposer.

Et de me plonger il y a environ trente ans, lorsque jeune maçon, on m’avait parlé d’un apprenti qui serait victime d’antisémitisme dans sa loge. Je m’étais alors évidement intéressé à cela, et au milieu de cette affaire, le jeune initié m’avait confirmé ce qui m’avait été rapporté. Je m’étais alors employé à activer tous les « leviers » nécessaires, jusqu’à réussir l’ « exploit » de retirer cet apprenti de cette loge pour le parachuter dans la mienne…Vous l’avez compris, il s’agissait de notre Pierre, qui déjà foutait le b….. !

Mais pas d’hypocrisie, nos routes s’étaient séparées il y a bien longtemps, et s’étaient du reste encore plus écartées, avec son soutien fanatique, inconditionnel à François Stifani, l’ex Grand Maître radié de la GLNF.

A ce titre, nous nous étions affrontés parfois violemment, mais force est de reconnaître qu’il fallait avoir un certain courage à se faire alors l’« avocat du diable ». Il l’a été avec l’exagération qui le caractérisait – et qui lui a joué tant de tours – mais il a aussi fait partie de ceux qui n’ont pas « retourné leurs vestes » après sa défaite, et cela aussi mérite d’être salué.

J’avais tant de reproches à lui faire, de fond comme de forme, mais aujourd’hui, je ne veux que saluer la mémoire d’un homme qui avait du courage et un amour réel de la vie et de l’étude.

Pierre était épris de philosophie, de spiritualité, et s’essayait à apprendre – sur le tard – des rudiments d’études juives, cherchant à retrouver ses racines.

Il avait un autre mérite : parmi les critiques les plus virulents de la GLNF, il avait su, après sa démission tourner la page et passer à une réflexion plus profonde.

A cet égard, j’avais été amené dans le passé à écrire que Pierre n’avait jamais été aussi intéressant que depuis qu’il n’était plus membre de la GLNF.

Restera son blog, au ton devenu apaisé et intéressant, donnant – au sens du Talmud – à penser, à réfléchir.

En le parcourant, ces derniers temps, j’avais la sensation que Pierre, en publiant le maximum de ses réflexions passées ou présentes, y mettait tout ce qu’il avait : il s’agissait là d’une sorte de testament spirituel.

Nous nous étions parlé il y a environ un an, pour constater la permanence de nos divergences, mais aussi pour acter de la nécessité de conserver une relation apaisée.

Nous avions évoqué sa maladie, qu’il affrontait avec une fois de plus un grand courage.

C’est ce souvenir que je garde : celui d’un homme aux convictions fortes, un homme courageux.

Barouh Dayan haémeth.

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 19:31
LE R.’.F.’. FRANCOIS NOV. EST PASSE A L’OR.’. ETERNEL.

Le Myosotis du Dauphiné-Savoie a le regret de devoir annoncer le passage à l’Orient Eternel du R.’.F.’. François Nov.’. représentant la Province au Souverain Grand Comité.

 

Les obsèques auront lieu mardi 21 février à 11 heures, à l'église de Modane.

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 13:26
(Photo 100-cartes-anniversaire.fr)

(Photo 100-cartes-anniversaire.fr)

Voilà en effet 7 ans que le Myosotis du Dauphiné-Savoie est apparu dans la « blogosphère maçonnique » et a pris tout de suite une place prépondérante tout en gardant une tonalité différente, dans le combat mené contre celui qui a trahi toutes les valeurs maçonniques et a été en conséquence radié de la GLNF.

 

Garder son indépendance même parmi les résistants à Monsieur François Stifani, et ne pas céder à la pensée unique propagée par les plus intéressés d’entre eux, garder son discernement aura été sa marque de fabrique…

 

C’est certainement la raison pour laquelle il a été la référence de beaucoup d’entre vous.

 

Ses lecteurs restent nombreux, qu’ils soient membres de la GLNF, de la GLAMF ou de bien d’autres obédiences, françaises ou étrangères.

Chaque jour, vous êtes plusieurs centaines à le consulter, même lorsqu’aucun nouvel article est publié, et des milliers à chaque parution.

 

Une fierté : alors que la crise est surmontée depuis des années maintenant, vous continuez à vous abonner nombreux à la newsletter ! Félicitations et bienvenue à ces lecteurs qui rejoignent cette belle aventure qu’est le Myosotis du Dauphiné-Savoie.

 

Cette liberté de ton a été chèrement payée : à l’époque son prix a été les persécutions orchestrées par un « Grand Maître » de rencontre, auteur de toutes les dérives qui vont à l’encontre des valeurs maçonniques. Et des poursuites devant les tribunaux, dont une qui s’est soldée par une condamnation pour diffamation à l’encontre de ce triste sire (auquel je n’en veux pas, bien au contraire je lui dis merci : vous verrez pourquoi en conclusion), et envers son plus pitoyable valet, par cette même cour qui a relaxée de si nombreuses fois Dieudonné M’Balla M’Balla. C’est dire que je prends cela comme une réelle légion d’honneur.

Vous aussi, chers lecteurs, qui de presque toutes les obédiences êtes venu si nombreux à mon secours et m’avez réconforté par tous et tant de moyens au temps de l’adversité.

 

Je n’ai pas oublié – et n’oublierais jamais – ces témoignages, ils restent brûlants dans mon âme et dans mon cœur, m’offrant une vision de la maçonnerie réconfortante après celle qu’avait cherché à imposer ce triste Monsieur Stifani.

 

Aussi, une fois encore, et à l’occasion de cet anniversaire de 7 ans (et un peu plus), celui de la maturité, je veux vous témoigner à tous, mon infinie reconnaissance.

 

Durant ces 7 années où nous avons cheminé ensemble, vous m’avez donné tant de joies, tant de bonheur, vous m’avez si souvent réchauffé le cœur, vous m’avez montré les facettes les plus sublimes de l’humanité, vous m’avez offert votre confiance, votre amitié et votre fraternité. Vous avez fait de moi un homme riche de tant de vrais amis dans toutes les régions de France et dans bien des pays…

 

Parmi ceux-ci des amitiés étonnantes – voir improbables – avec les administrateurs d’autres blogs, chacun passionnant dans la spécificité qui est la sienne :

A vous tous, merci d’être !

 

Les derniers éditos en attestent, il reste encore quelques officines qui entendent calomnier la GLNF. Tant qu’elles s’y emploieront, le Myosotis du Dauphiné-Savoie s’attachera à démonter leur mensonges (comme précédemment) par l’exposition des faits. Les faits contre des injures et les calomnies, voici la marque du Myosotis du Dauphiné-Savoie face à ses adversaires.

Hier comme aujourd’hui et demain !

 

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 08:03
TRIBUNE LIBRE : DU DESTIN D’UN MILITAIRE DE COMMANDO.

Dans le cadre des Tribunes Libres que le Myosotis du Dauphiné-Savoie offre aux Frères qui souhaitent exprimer leurs opinions, notre Bien Aimé Frère JeReM nous propose sa vision du parcours d’un personnage qui a voulu s’imposer – avec un certain succès – comme un des acteurs majeurs de la crise qu’a connu la GLNF il y a 7 ans.

Ce personnage, connu aussi par son surnom de « négociant en vain », avait été candidat, au summum de la crise pour devenir député Grand Maître de Monsieur Stifani (le Grand Maître radié) cela afin de lui succéder, allant même jusqu’à présenter son C.V. profane pour justifier sa démarche... avant de tenter d’imposer sa candidature à la Grande Maîtrise alors que les statuts ne lui permettaient pas, allant même jusqu’à avertir qu'il deviendrait Grand Maître de la GLAMF s’il n’était pas élu à la GLNF. Et de réaliser cet menace, montrant ainsi aux yeux de tous une vision « originale » et très personnelle de l’éthique maçonnique.

(Photo La Nouvelle République)

(Photo La Nouvelle République)

« Je me posais la question de savoir où était passé Alain JUILLET ?

J’ai été rassuré de le voir récemment dans une émission de télévision politique bien connue de fin d’après-midi sur la 5. Faisant le pendant à la présence d’Alain BAUER,[i] la semaine précédente, Alain JUILLET m’est apparu heureux et satisfait. D’ailleurs en décembre 2014 il s’exprimait ainsi quant à l’aventure GL-AMF dans une interview pour l’Express : « Je suis très content de passer le maillet de Grand Maître, dont je ne voulais pas. J’ai dû agir comme un militaire de commando. » http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2014/12/19/alain-juillet-cmf-glamf-jai-du-agir-comme-un-militaire-de-commando/

Colonel de réserve, ancien directeur de la DGSE, c’est un homme qui a le goût et le talent pour l’action politique. Il est actif et reconnu comme tel.

Rappelons-nous : en 2011, la GLNF comptait 42.000 FF dont 40% au REAA. Elle avait à sa tête un certain François STIFANI qui avait rompu les relations avec la GLUA. Ce Monsieur a une ambition affichée de vouloir que la GLNF dépasse en nombre le GODF. Cette politique du chiffre était une erreur et cela n’est pas du tout du goût de ce dernier. Monsieur François STIFANI commet une deuxième erreur : vouloir inscrire notre obédience dans la maçonnerie libérale. Il écrit en novembre 2011 au candidat à la présidentielle représentant l’UMP, qu’il ne doute pas que l’obédience GLNF, dont une certaine rumeur répand qu’elle est de droite, serait toute acquise à sa cause et lui offre ses services à travers ses 50.000 frères. A moins d’un an des présidentielles de 2012, c’en est trop pour les militants politiques de gauche (en particulier au GODF).

Monsieur STIFANI, avocat d’affaire et successeur de Monsieur FOLLNER, est en difficulté avec ses troupes, en particulier les Hauts Grades du REAA. Ceux-ci n’ont pas le pouvoir qu’ils souhaiteraient avoir à la GLNF, malgré la réception de complaisance au 33e degré de Messieurs CHARBONNIAUD et FOLLNER ; Monsieur Alain JUILLET ne sera à l’époque prudemment et provisoirement reçu que 32e. ([ii])

Quelle aubaine pour tous ces férus de politique. La stratégie est simple et limpide : plus monsieur STIFANI restera en place longtemps, plus de FF quitteront la GLNF, pour aller là ou on les invite : dans cette association d’opposants proposée comme refuge (ULRF) et qui préfigure une nouvelle obédience idéale, maison de rites dans laquelle il y aura le REAA et… le REAA et dont personne ne doute qu’elle sera évidemment reconnue régulière pour alimenter le SCPLF.[iii]

Le marché passé avec Monsieur STIFANI est lui aussi simple et limpide : « nous vous débarrassons de vos opposants du REAA et vous aidons à vous maintenir en place ». Et c’est bien ce qui s’est passé en Dauphiné Savoie : 6 loges sont parties, exclusivement des loges du REAA et la plupart des autres mises en difficulté. En décembre 2011 le piège est prêt : mot d’ordre est donné de ne pas payer les cotisations ce qui enlève ainsi tout pouvoir à l’assemblée générale de 2012 de mettre Monsieur STIFANI en difficulté[iv].

Entre 15.000 et 20.000 FF quitteront notre maison :

Au GODF on respire ! Le danger que représentait la perte du leadership de la maçonnerie libérale et sociétale est écarté.

A la GLDF, exclusivement REAA, on frétille d’aise car aux 32.000 FF recensés, on à l’espoir d’ajouter quelques milliers de FF supplémentaires exfiltrés de la GLNF, c’est tout « bénef ».

Alain JUILLET peut donc être heureux et satisfait du résultat et dire : « Mission commando accomplie ». Mais, pour quoi, ou pour qui roulait-il ? (Liste non exhaustive)

Pour lui-même et être reconnu dans le sein des seins du 33e degré ?

Pour défendre des idées ou forces politiques profanes en vue des élections ?

Pour participer à une entreprise vertueuse telle que la recomposition du PMF, ou la construction du Saint Empire Germanique ?

En tout état de cause les FF embarqués dans cette aventure, et que je rencontre toujours, ont maintenant le sentiment d’avoir travaillé pour un éphémère « Roi de Prusse » ».

JeReM

 

[i] Ancien GM du GODF.

[ii] Depuis la réussite de son « opération commando », il a été reçu au 33e.

[iii] Les statuts du SCPLF prévoient que seuls des maitres maçons d’une obédience. reconnue régulière peuvent être membres de ses ateliers de perfection.

[iv] Moins de 500 Loges exerceront leur droit de vote contre lui.

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 21:51
Le Grand Maître de la Grande Loge d'Israël, le T.'.R.'.F.'. Suliman Salem. (Photo: Tous droits réservés)

Le Grand Maître de la Grande Loge d'Israël, le T.'.R.'.F.'. Suliman Salem. (Photo: Tous droits réservés)

Après deux mandats de deux ans, le Très Respectable Grand Maître de la Grande Loge d’Israël Avi Baranès a procédé ce mardi 31 janvier 2017 à l’Installation de celui qui a été son Député et son ami proche, le Très Respectable Frère Suliman Salem.

Le Grand Maître Avi Baranès laisse un bilan très positif au bénéfice de la Grande Loge d’Israël dont il a présidé aux destinées quatre années, et à laquelle il a largement contribué à donner une stature internationale.

Cette Grande Loge, petite par le nombre (50 loges actives), mais qui bénéficie symboliquement d’une place particulière puisqu’elle a ses chantiers sur les lieux mêmes où se situe la symbolique maçonnique et travaille essentiellement dans la langue du Roi Salomon, est désormais très écoutée au sein de la Conférence des Grandes Loges Régulières, dont Avi Baranès est membre du comité exécutif ( aux côtés de Jean-Pierre Servel Grand Maître de la GLNF, et des Grands Maîtres des Grandes Loges d’Espagne, d’Allemagne, de Belgique et de Serbie).

C’est l’occasion de rendre ici un hommage profond, sincère et empli du plus grand respect à ce grand ami de la France qu’est notre F.’.Avi , ce fin connaisseur des écrits de François-Marie Arouet (dit Voltaire), et pour l’amour qu’il porte pour Paris et pour le quartier latin où il a fait ses études…

Le T.’.R.’.F.’. Avi Baranes est aussi un grand frère de la GLNF, pour laquelle il n’a pas ménagé ses efforts, au point qu’il n’est pas exagéré de dire qu’il a été l’un des principaux artisans du retour de notre obédience à la place qui est la sienne dans la Grande Chaîne de la Fraternité universelle, ayant notamment courageusement plaidé sa cause au sein de la Conférence des Grands Maîtres européens, face au Pro Grand Maître de la Grande Loge Unie d’Angleterre, devant un auditoire stupéfait.

Si nous francs-maçons réguliers français nous sommes redevenus ce que nous sommes, c’est aussi grâce à lui.

C’est d’ailleurs certainement pour lui montrer sa reconnaissance que notre Grand Maître Jean-Pierre Servel a voulu que pour son Installation pour un deuxième mandat en décembre 2016 à La Défense, le Grand Maître Avi Baranès soit 2ème Surveillant Installateur aux côtés du fameux Pro Grand Maître de la Grande Loge Unie d’Angleterre Peter Lowndes, et du Grand Maître de la Grande Loge d’Ecosse, Charles Ian R. Wolrige Gordon.

De même, ce 31 janvier 2017 au cours de l’Installation du nouveau Grand Maître israélien, le Grand Maître de la GLNF a décerné au T.’.R.’.F.’. Avi Baranès la médaille d’honneur de la GLNF, privilège réservé par nos Constitutions au seuls Frères particulièrement méritants.

La cérémonie d’Installation du T.’.R.’.F.’. Suliman Salem qui a eu lieu à Nazareth (en Samarie) à quelques arpents de la basilique de l’Annonciation, a commencée avec une précision…toute orientale.

Après l’ouverture des travaux, les quelques 90 frères représentant vingt et une délégations ont été introduits dans le Temple.

Par ordre alphabétique on remarquait :

  1. La Grande Loge d’Albanie, avec une délégation de 4 Frères menés par leur Député Grand MaîtreAfrim Qen.

  2. La Grande Loge d’Autriche avec une délégation de 2 Frères, menée par le Grand Maître Georg Semler

  3. La Grande Loge de Rio Grande Sul du Brésil, forte de 6 frères, emmenés parson Grand Maître Flores Pithan, et son Grand Secrétairepour les relations étrangères, Pinto Fer.

  4. La Grande Loge Unie de Bulgarie représentés par son Député Grand Maître Yotov Isk.

  5. La Grande Loge de la République Tchèque, représenté par le délégué du Grand Maître Tewfiq Sol.

  6. La Grande Loge Unie d’Angleterre, représentée par son Premier Grand Surveillant d’Honneur.

  7. La Grande Loge du Gabon, forte d’une délégation de 4 frères, menée par son Grand Inspecteur Jean-Denis Amo.

  8. Les Grandes Loges Unies d’Allemagne représentées par leur Grand Maître Christoph Bosbach, son Passé Grand Maître Michaël Cooper et par son Passé Assistant Grand Maître John Mackinnon ces deux dernier de la Grande Loge des maçons anglais.

  9. La Grande Loge Régulière de Grèce représentée par son Passé Grand Maître George Vasilogeorgis et par son Grand Trésorier Pavlos Sar..

  10. La Grande Loge Régulière d’Italie, représentée par l’un de ses Grands Maîtres Provinciaux, Marco Seg.

  11. La Grande Loge de Côte d’Ivoire, représenté par le Grand Représentant du Grand Maître, Roger Ank.

  12. Le Grand Orient des Pays-Bas, représentés par son Grand Maître Gerrit Van Eijk et par son passé Grand Maître Diederik Van Rossum.

  13. La Grande Loge Nationale de Pologne, représentée par son Grand Maître Jacek Kloceck.

  14. La Grande Loge du Portugal, forte d’une délégation de 12 Frères, emmenés par Grand Maître Julio Meirinhos et son Assistant Grand Maître Luis Pom.

  15. La Grande Loge de Roumanie, forte d’une délégation de 19 frères, menée par Mircea Gheordunescu, le Grand Maître Honoraire, par son Grand Secrétaire, Catalin Toh. (à noter dans cette délégation, son Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil du REAA, Stelian Nis. ainsi que par son Lieutenant Grand Commandeur, Costin Cun,).

  16. La Grande Loge de Russie, représentée par un deuxième Grand Surveillant Provincial, Sergey Smu.

  17. La Grande Loge de Slovaquie, représentée par son Grand Secrétaire pour les relations étrangères.

  18. La Grande Loge Suisse Alpina, représentée par son Grand Maître, Maurice Zahnd et son Député Grand Maître Ueli Haudenschild.

  19. La Grande Loge de Turquie, représentée par son Grand Maître, Koker Omer, et son Grand Serétaire Uge Enr.

  20. Les USA, par la Grande Loge du District de Colombia, Washington D.C., forte d’une délégation de 5 frères, dirigés par son Grand Maître Roman Volsky, avec son Grand Secrétaire et Passé Grand Maître Jeffrey Russel, son Aide Grand Maître David Fil. (à noter aussi la présence dans la délégation d’un Souverai Grand Inspecteur Général du REAA).

  21. La délégation de la Grande Loge Nationale Française était constituée de notre T.’.R.’.G.’.M.’. Jean-Pierre Servel, du T.’.R.’.F.’. Emmanuel Ste. Grand Maître Provincial de la Province de Neuilly Bineau, venu accompagné de son Grand Trésorier Provincial, le R.’.F.’. Richard Ouk., et de son Grand Hospitalier Provincial Jean Mig., de notre Bien Aimé Frère Gaëtan Boc. Maître-Maçon à la R.’.L.’. L’Europe Unie à l’Orient de Paris Province de Lutèce, et de l’auteur de ces lignes, votre serviteur, Grand Expert et représentant aussi la Province de Paris.

La Délégation française, de gauche à droite: Le R.'.F.'. Emmanuel Ser., le T.'.R.'.G.'.M.'. de la GLNF,Jean-Pierre Servel, le R.'.F.'. Jean Mig. GHP de la Province de Neuilly-Bineau, le T.'.R.'.G.'.M.'.P.'. de Neuilly-Bineau Emmanuel Ste., le R.'.F.'. Richard Oukrat, GTP de Neuilly-Bineau, et le B.'.A.'.F.'. Gaëtan Bo. de la R.'.L.'. L'Europe Unie.  (Photo Tous droits réservés)

La Délégation française, de gauche à droite: Le R.'.F.'. Emmanuel Ser., le T.'.R.'.G.'.M.'. de la GLNF,Jean-Pierre Servel, le R.'.F.'. Jean Mig. GHP de la Province de Neuilly-Bineau, le T.'.R.'.G.'.M.'.P.'. de Neuilly-Bineau Emmanuel Ste., le R.'.F.'. Richard Oukrat, GTP de Neuilly-Bineau, et le B.'.A.'.F.'. Gaëtan Bo. de la R.'.L.'. L'Europe Unie. (Photo Tous droits réservés)

Avant de procéder à l’Installation de son successeur, le Grand Maître Baranès a prononcé une courte allocution au cours de laquelle il a relevé que la Franc-maçonnerie est une idée formidable, particulièrement la Franc-maçonnerie israélienne qui accueille en son sein dans un élan fraternel des Frères juifs, musulmans, druzes et chrétiens. Puis il a tenu à rendre un hommage vibrant et appuyé à l’une des personnalités les plus marquantes de la Grande Loge d’Israël : son Grand Secrétaire, Victor Sereso !

Celui-ci, qui a servi sous huit Grands Maîtres, s’est vu proposé à plusieurs reprises d’être le candidat à la Grande Maîtrise, mais a à chaque fois décliné, préférant assumer ses fonctions de Grand Secrétaire (et de conseiller du Grand Maître), avec la gentillesse, la compétence et l’humilité qui le caractérise.

En reconnaissance pour tant de services rendues et d’erreurs évitées, selon Avi Baranès, celui-ci, au nom de la Grande Loge d’Israël a conféré au T.’.R.’.F.’. Victor Sereso la dignité de Grand Maître d’Honneur de la Grande Loge d’Israël. Victor a reçu le sautoir de sa distinction sous les applaudissements chaleureux des présents.

Le T.'.R.'.F.'. Victor Sereso et sa si adorable épouse. On peut voir tant de bonté et de bienveillance dans leus yeux. A droite Mme Baranès, épouse du Passé Grand Maître. (Photo: Tous droits réservés)

Le T.'.R.'.F.'. Victor Sereso et sa si adorable épouse. On peut voir tant de bonté et de bienveillance dans leus yeux. A droite Mme Baranès, épouse du Passé Grand Maître. (Photo: Tous droits réservés)

Puis, le Grand Maître Avi Baranès a tenu à honorer particulièrement la GLNF en conférant la médaille du mérite maçonnique de la Grande Loge d’Israël ainsi que le titre de 1er Grand Surveillant d’Honneur de la Grande Loge d’Israël à celui qui, aux dires du Grand Maître israélien, est l’artisan infatigable du rapprochement et des liens entre les deux Grandes Loges…c’est-à-dire l’auteur de ces lignes, très ému, rajoutant que c’est parce qu’il sait que selon les Traditions de la GLNF on ne peut pas être à la fois Grand Officier actif et Garant d’amitié qu’il ne demande pas à ce que celui-ci soit le garant de la Grande Loge d’Israël mais que néanmoins il souhaite que nous travaillons toujours ensemble…

Le Grand Maître Avi Baranes me remettant la Médaille du Mérite de la Grande Loge d'Israël (Photo: Tous droits réservés)

Le Grand Maître Avi Baranes me remettant la Médaille du Mérite de la Grande Loge d'Israël (Photo: Tous droits réservés)

La médaille du Mérite de la Grande Loge d'Israël. (Photo: Tous droits réservés)

La médaille du Mérite de la Grande Loge d'Israël. (Photo: Tous droits réservés)

(Photo: Tous droits réservés)

(Photo: Tous droits réservés)

Aussitôt après, eut lieu la cérémonie d’Installation du nouveau Grand Maître, Suliman Salem, issu de la communauté des arabes israéliens (il est le 4ème Grand Maître israélien issu de la communauté arabe).

Cette cérémonie sobre a été assurée avec maîtrise, dimension qui caractérise aussi la prise de fonction du nouveau Grand maître.

Le T.'.R.'.F.'. Emmanuel Ste. G.'.M.'.P.'. de la Province de Neuilly-Bineau, assis derriere les passés Grands Maîtres israéliens, savourant son bonheur d'être présent pour cette belle Tenue. (Photo: Tous droits réservés)

Le T.'.R.'.F.'. Emmanuel Ste. G.'.M.'.P.'. de la Province de Neuilly-Bineau, assis derriere les passés Grands Maîtres israéliens, savourant son bonheur d'être présent pour cette belle Tenue. (Photo: Tous droits réservés)

Le T.’.R.’.F.’. Suliman Salem prononça ensuite un discours dans lequel il précisa ses orientations et ses objectifs pour son mandat renouvelable une fois - qui s’achèvera dans deux ans.

Après avoir investi ses Grands Officiers (élus), il donna la parole aux chefs des différentes délégations, lesquels le couvrirent ainsi que le Passé Grand Maître immédiat de cadeaux, et manifestèrent combien la Grande Loge d’Israël est respectée pour sa sagesse dans le monde maçonnique et combien les conseils de son Grand Maître (passé) sont écoutés. Gageons que cet état de fait se poursuivra sous la Grande Maîtrise de notre Frère Suliman.

A la clôture des Travaux, les Frères retrouvèrent les épouses avant de partager un dîner de gala auquel le nouveau Grand Maître, Suliman Salem fit son entrée précédée par les cadets de la garde écossaise de Nazareth, vestige de la présence britannique dans le pays durant le mandat de la SDN.

Les cadets de la garde écossaise de Nazareth... (Photo: Tous droits réservés)

Les cadets de la garde écossaise de Nazareth... (Photo: Tous droits réservés)

Au cours d’un aparté, l’auteur de ces lignes a eut l’occasion de présenter au nouveau Grand Maître israélien sa première invitation à visiter une loge, la sienne, la R.’.L.’., Menorah n°526 à l’Or.’. de Paris, Province de Paris.

De Gauche à droite le Passé Grand Maître de la Grande Loge d'Israël, le T.'.R.'.F.'. Avi Baranès, avec le nouveau Grand Maître, le T.'.R.'.F.'. Suliman Salem. (Photo: Tous droits réservés).

De Gauche à droite le Passé Grand Maître de la Grande Loge d'Israël, le T.'.R.'.F.'. Avi Baranès, avec le nouveau Grand Maître, le T.'.R.'.F.'. Suliman Salem. (Photo: Tous droits réservés).

Les TT.'.RR.'.FF.'. Avi Baranès et leurs épouses respectives. (Photo: Tous droits réservés)

Les TT.'.RR.'.FF.'. Avi Baranès et leurs épouses respectives. (Photo: Tous droits réservés)

Le T.'.R.'.F.'.Avi Baranès avec la délégation de la GLNF. (Photo: Tous droits réservés)

Le T.'.R.'.F.'.Avi Baranès avec la délégation de la GLNF. (Photo: Tous droits réservés)

P.S. : Ce jeudi soir, j’ai eu le plaisir d’assister à l’installation du nouveau V.’.M.’. de la R.’.L.’. Hakohav n°13à l'Or.'. de Tel-Aviv. L’installation s’est déroulée en présence du nouveau Grand Maitre, le T.’.R.’.F.’. Suliman Salem ainsi que celle de trois de ses prédécesseurs, les TT.’.RR.’.FF.’. Nadim Mansour, Ytshak Zino, et Samy Raphaéli, ainsi que celle du Grand Maître d’Honneur, le T.’.R.’.F.’. Victor Sereso, qui tous participèrent activement à cette Installation avec une vraie maîtrise. La délégation que j’emmènerai prochainement en Israël aura l’occasion de visiter cette loge admirable.

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 11:33
Photo: Le blog de Soleil levant et de bien Aimée.

Photo: Le blog de Soleil levant et de bien Aimée.

Alors que depuis son installation de Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil Pour La France du R.’.E.’.A.’.A.’. Henri Lustman faisait mine de vouloir trouver un accord avec Jacques Prats le Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil National De France, et même, curieusement, avec les dirigeants de la GLNF qui ne sont pas concernés par cette affaire, il s’est laissé aller à commettre une lettre circulaire destinée à tous ses membres dont le ton agressif et menaçant n’est pas sans rappeler le style stifanien de la pire époque.

 

Pourquoi ouvrir des hostilités maintenant ?

 

Il m’avait semblé que la messe étant dite, l’ensemble de la Franc-maçonnerie régulière comme celle des obédiences dites libérales en France ayant réaffirmé la place de premier rang de la GLNF au sein de la famille des Grandes Loges régulières et que donc les magouilles et mensonges de certains dirigeants de la GLAMF comme du SCPLF avaient été vain, ces deux dernier se déchirant publiquement au plus haut niveau notamment par blogs interposés et ayant lamentablement échoués dans tous les engagements pris auprès de leurs membres, leurs chefs se feraient discrets et tenteraient de se racheter une conduite.

Tel n’a pas été le cas, et peut expliquer la raison pour laquelle Henri Lustman se lance dans des vitupérations dont le seul effet est de brasser de l’air.

D’abord, il faut replacer cet évènement dans son contexte général, celui des relations entre la GLAMF et sa Maison du REAA (MREAA), et son prolongement, le SCPLF :

Tout d’abord, particulièrement révélateur, un mail envoyé par l’ex Grand Maître de la GLAMF Alain Juillet adressé à l’ensemble des dirigeants de la GLAMF ainsi qu’aux chefs de maisons de rite – ils ont rang d’Assistants Grands Maîtres de la GLAMF – à l’exception notable du chef de la maison du REAA. Et pour cause !

A contrario, étaient aussi destinataire de ce mail, les trois experts de la MREAA en rébellion ouverte contre leur chef et perçus comme étant des affidés de l’alors député Grand Maître de la GLAMF, Dominique Moreau, lui-même le binôme de Claude Seiller.

Il est notable que ce mail est envoyé trois jours après l’élection du nouveau Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil Pour la France.

Et que dit donc alors Juillet en juin 2016 ?

Aussi incroyable que cela puisse paraître, avant de s’en prendre à ce qu’il appelle une trahison des anglais parce que ceux-ci ont à nouveau reconnu la GLNF en 2014, il approuve les détails d’un plan présenté par Dominique Moreau visant à déstabiliser le chef de la Maison du REAA, un certain Patrick Ber. qui assure l’intérim de cette fonction, son prédécesseur ayant été suspendu par le Grand Maître alors en titre, Claude Beau.
Et que propose Dominique Moreau, selon Alain juillet ? Rien de moins que successivement faire écrire une lettre par les fameux experts rebelles de la maison du REAA demandant au Grand Maître son aide, puis fort de cela, une saisie par le G.’.M.’. du conseil des sages – à la botte de la direction – qui aurait eu pour mission de suspendre instantanément la décision de l’Assistant Grand Maître chef de la MREAA et enfin de destituer le malheureux qui subirait ainsi le sort de ses prédécesseurs. Après coup, il n’y avait plus qu’à aviser tous les ateliers du REAA (rappelons que les dirigeants de la Maison du REAA sont eux empêchés de communiquer avec mes loges de leur rite, les accès informatiques leur étant coupés par les dirigeants de la GLAMF). Et enfin d’affirmer la volonté de convoquer un convent pour élire un nouvel Assistant Grand Maître plus docile pour la Maison du REAA!

Pour faire bonne mesure, Alain Juillet, lui-même couronné 33ème au bénéfice de son rôle dans la crise passée mais peu apprécié de ses pairs, conclue qu’il faut contrer une rébellion orchestrée par des membres du SCPLF… Ambiance. Ça se passe comme cela à la GLAMF !

Ce document, largement circularisé au sein des milieux autorisés de la GLAMF et du SCPLF appelle plusieurs observations :

1) Son authenticité est attestée par son auteur interrogé sur ce point tellement l’énormité de son contenu a provoqué l’incrédulité de certains.

2) Il y a lieu de prendre acte que depuis lors, l’AGM dont il est question ayant démissionné de son propre chef, son successeur Marc Pas. a mangé son chapeau et a cédé aux pressions exercées sur lui par le nouveau Grand Maître de la GLAMF, Dominique Moreau qui a exigé de lui imposer une partie de son collège (et ainsi le mettre en observation constante, voir sous tutelle).

3) Il n’est pas inexact que des membres importants du SCPLF aient voulu faire pression sur les dirigeants de la GLAMF, mécontents de constater que la GLAMF s’ancre de plus en plus dans l’irrégularité. De ce fait le SCPLF recrute lui-même dans une obédience irrégulière et est devenu irrégulier.

Ces faits gravissimes illustrent bien les luttes intestines et de rapports de forces qui prévalent malgré un « accord de paix » officiel conclu en ce début d’année 2017 entre le Grand Maître de la GLAMF et sa maison du REAA largement majoritaire au sein de l’obédience.

Dans cette guéguerre de positions ou chacun a montré ses muscles, les dirigeants de la GLAMF ne supportent pas ceux du SCPLF, l’inverse étant tout aussi vrai alors que tous sont du même rite. Il se dit (pour être clair, d’éminents frères de ces associations m’ont dit) que Dominique Moreau actuel Grand Maître de la GLAMF et ami de l’ancien Souverain Grand Commandeur du SCPLF Jean-Luc Fauque (qui a conduit cette juridiction dans l’impasse catastrophique dans laquelle elle se trouve actuellement) ne pardonne pas au nouveau Souverain Grand Commandeur Henri Lustman d’avoir été élu en lieu et place du candidat voulu par lui et son ami (Paul-André Cha.), et qui aurait contribué à asseoir leur politique visant à rapprocher la GLAMF des obédiences libérales.

A contrario, Henri Lustman, dont on murmure qu’il considère Moreau comme étant la « peluche de Fauque » cherche à empêcher – par tous les moyens – le nouveau Grand Maître de la GLAMF d’aller au terme de sa politique de rapprochement avec les obédiences libérales (dont les obédiences féminines) car dans ce cas, le SCPLF qui recrute ses membres au sein de la GLAMF, ne pourra plus continuer à prétendre continuer à être régulier.

Parmi ces échanges à fleurets mouchetés, il faut signaler comment Henri Lustman a « remonté les bretelles » d’Alain Juillet après que celui-ci ait non pas accordé mais donné une interview à un blog, en lui signifiant qu’en aucun cas, il n’était habilité à parler au nom du SCPLF.

A cela s’ajoute un élément qui pourrait le rassurer : la promesse que lui aurait faite Dominique Moreau lors de l’une de leur rencontre, de ne pas se représenter pour un mandat supplémentaire à la tête de la GLAMF… (NDLR : « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent » Jacques Chirac).

Pour pallier la catastrophe annoncée, le SCPLF qui a déjà perdu ses principaux liens d’amitiés avec les Suprêmes Conseils les plus importants dont les deux Juridictions Sud et Nord des Etats-Unis – le nouveau Souverain Grand Commandeur du SCPLF a fait des ouvertures auprès du Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil National de France (SCNDF) Jacques Prats (en lien d’amitié avec la GLNF), malheureusement dans des termes si condescendants et naïfs, qu’ils démontrent qu’Henri Lustman n’a pas bien saisi la situation dans laquelle il se trouve, conduisant Jacques Prats à décliner - à ce stade - la possibilité d’un rapprochement.

Pourtant, Lustman, pressé par le temps - il voit bien que plus celui-ci passe, plus la désagrégation du SCPLF est actée – cherche toujours à rencontrer des soutiens au sein de la GLNF pour plaider sa cause auprès des chefs du SCNDF.

Le SCPLF prend en effet l’eau de toutes parts, les défections se multipliant y compris au sein de membres très en vue, et faisant l’objet de critiques tous azimut y compris du blog infâme, instrument à peine occulte de dirigeants de la GLAMF.

C’est donc dans ce contexte délétère qu’Henri Lustman, sans doute sous pression pour tenter de juguler les départs et donner des gages à la GLAMF – faute d’avoir mieux où recruter- a diffusé la semaine dernière une lettre circulaire à tous les membres de sa juridiction par laquelle, comme tous les dirigeants auxquels le courage manque, il se défausse de ses graves responsabilités en les reportant, par ce que les psychologues appellent « un transfert » sur les dirigeants de la GLNF et du SCNDF et en prenant violemment à partie la famille de la maçonnerie régulière en France : « Récemment, un certain nombre de nos membres appartenant aux loges symboliques d’une obédience aujourd’hui hostile et attiré par des promesses alléchantes alternant avec des menaces de sanctions, a choisi de quitter notre Juridiction au mépris des serments prêtés pour rejoindre une organisation dite de Hauts Grades du Rite Ecossais Ancien et Accepté, créée en toute illégitimité, en toute irrégularité »

Tout en donnant acte à Henri Lustman de ne pas cacher, par le biais de cette phrase, les nombreuses défections qui secouent le SCPLF, il est permis de réfuter cette navrante réécriture de l’histoire. En effet, il inverse les valeurs : la GLNF n’est pas hostile au SCPLF, mais c’est bien celui-ci qui a plongé un couteau dans le dos de la seule obédience régulière de France alors qu’elle était mal en point, en orchestrant une scission qui avait pour but de réaliser le vieux fantasme de gouverner, par GLAMF interposée, le REAA du 1er au 33ème degré… Même certains Grands Officiers du SCPLF le reconnaissent dans des conversations privées…

Mais là où le Souverain Grand Commandeur ne manque pas de toupet, c’est lorsqu’il écrit :

« Je n’ai pas ici à m’attarder sur des comportements inqualifiables sur le plan maçonnique qui portent atteinte à l’image du Rite, mais je veux dire à tous nos Frères qui demeurent fidèles à leurs engagements de na pas se laisser intimider ».

Sans vouloir me prononcer sur le caractère déplacé de pareilles affirmations, qu’il me soit seulement permis de relever que si Henri Lustman manque à ce point d’informations sur la réalité dans laquelle il se trouve, il convient de l’éclairer et de lui rappeler qu’aux termes des normes de la régularité (dont il a peut-être entendu parler en fréquentant les loges de la GLUA dont il est membre), un Grand Maître soucieux de protéger la reconnaissance et la régularité de l’obédience qu’il dirige est non seulement légitime lorsqu’il interdit à ses membres de fréquenter une juridiction devenue irrégulière, mais il en a même l’obligation ! Il est donc mal fondé à reprocher le moindre « comportement inqualifiable » autre que le sien…

S’il se montre si soucieux de ce « qui porte atteinte à l’image du Rite » il serait bien inspiré de s’interroger sur les mensonges publics écrits et vérifiés de récents dirigeants de sa Juridiction à ses membres, comme sur son incapacité à la maintenir dans le chemin de la régularité, puisque constituée majoritairement de membres d’une obédiences à la fois irrégulière et néo-libérale !

Il convient donc de « recadrer » Henri Lustman : il sait très bien que la GLAMF au sein de laquelle il recrute ses effectifs étant à la fois irrégulière et non reconnue, le SCPLF est irrégulier de fait, les Suprêmes Conseils devant recruter dans une Grande Loge reconnue, cette contrainte n’étant aucunement à géométrie variable selon les besoins de chacun.

Or en France, il n'y a qu'une seule Grande Loge régulière et donc reconnue comme telle: la Grande Loge Nationale Française!

Et si l’actuel Souverain Grand Commandeur à la mémoire qui flanche, ces paroles de son prédécesseur Jean-Luc Fauque extraite de son discours à la Fête de l'ordre de décembre 2011, lui rappeleront la Règle :

« Je retiendrai seulement les éléments que nous devons avoir constamment à l'esprit:

- un seul Suprême Conseil et une seule Grande Loge sont reconnus sur un même territoire national,

- une Grande Loge détient sa reconnaissance d'une autre Grande Loge régulière, la filiation de la chaine de reconnaissance remonte à la Grande Loge Unie d'Angleterre, la première constituée,

- le processus est analogue pour les Suprêmes Conseils pour lesquels la filiation originelle est le premier Suprême Conseil de 1801,

- un Suprême Conseil reconnu régulier est tenu d'accueillir exclusivement des membres appartenant à une Grande Loge reconnue régulière. Pour certains territoires, les membres du Suprême Conseil doivent également appartenir à la Grande Loge régulière reconnue pour ce pays. En France cette condition n'existe pas. Néanmoins, la quasi totalité des Frères du Suprême Conseil pour la France est membre de la GLNF,

- les deux corps constitués sont souverains et s'engagent réciproquement à s'interdire de toute ingérence.

Voilà mes frères, un bref condensé non exhaustif des éléments essentiels et des problématiques qui constituent notre environnement maçonnique et pour lesquels nous avons à mettre en adéquation les solutions adaptées à la crise actuelle, dans le respect des principes immuables sans lesquels nos institutions n'existent pas. ».

Pour l’heure, les frères du SCPLF sont toujours mené en bateau, et les dindons de la farce

A la lueur de ce qui précède, Henri Lustman qui lira attentivement le présent édito, ferait bien de méditer sur cette phrase de l’Empereur des Français, Napoléon Ier :

“Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit. ” A bon entendeur.

 

 

SUPREME CONSEIL POUR LA FRANCE: « L’AVEUGLEMENT TUE BIEN AVANT LA MORT. » ALEXANDRE JARDIN
Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 21:49
GRAND CONCERT AU PROFIT DES OEUVRES DE LA GLNF
Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 21:46
(Image (blogspot.com)

(Image (blogspot.com)

A l’occasion de la nouvelle année 2017 qui s’ouvre à cet instant,

 

le Myosotis du Dauphiné-Savoie présente ses meilleurs vœux à ses nombreux lecteurs,

 

ainsi qu’à tous les Frères de la GLNF, sans oublier le personnel profane et dévoué de Pisan.

 

Que chacun soit, demeure ou retrouve bonne santé, ainsi que sa famille.

 

Paix, joies, bonheur amour(s) et prospérité à chacun et à tous !

 

Formons ensemble un vœu fort et puissant, pour que tous les Frères demeurent dans un sentiment de fraternité renouvelée, seul ciment et garant de notre avenir.

 

Pour cette année qui commence, tous nos vœux de paix, de bonne santé, de prospérité et de succès accompagnent notre Grand Maître Jean-Pierre Servel, afin que lui et son collège continuent de ré enchanter notre maçonnerie en développant ses valeurs, celles profondes de l’Initiation, qui rejette tout esprit profane et matériel.

 

A tous les VV.’.MM.’. de la GLNF, avec les mêmes vœux, celui que vous réussissiez à aider chaque Frère de votre Loge à être un véritable Initié pétri de nos valeurs, de celles de notre Règle en 12 Points, un vrai Frère, dans le sens initiatique du terme.

 

A toutes les Sœurs et tous les Frères – nombreux – des différentes obédiences libérales et cependant proches de ce blog, Le Myosotis du Dauphiné-Savoie présente des vœux sincères d’excellente année 2017 et leur renouvelle sa gratitude pour l’aide fraternelle désintéressée qu’ils lui ont apporté durant sa lutte contre l’ex grand maître radié, Monsieur François Stifani, et son (ses) exécuteur(s) des basses œuvres...

 

A tous mes Frères qui partagent mon cheminement maçonnique, qui m’accompagnent au cours des voyages en Israël que j’organise, ceux que je côtoie en loge, ceux qui ont partagée avec moi les combats et l’adversité il y a quelques années,

ceux que je retrouve dans les différentes instances ou collèges de la GLNF et qui sont trop nombreux pour que je puisse les appeler ou leur écrire, avec mes vœux de bonheur et de bonne santé les plus sincères, je tiens à leur redire la profonde affection que je leur voue.

 

Enfin, à mes Frères qui sont partis au sein d’une obédience sujette à bien des troubles, qui souvent le regrettent, et qui manifestent si souvent leur sympathie envers ce blog, particulièrement ceux qui y pratiquent notre R.’.E.’.A.’.A.’., et parmi eux leurs dirigeants, j’adresse aussi mes vœux les plus sincères, avec l’espoir que cette année 2017 sera celle où nous nous retrouverons dans la régularité…

 

P.S.: Message personnel pour ma petite filleule corse et à tous mes frères de l'île de Beauté:  A paci à saluta pà st'annu novu. Chi 2017 sia fattu di fratellenza è di libertà. Basgi à tutti. Pace e salute.

 

 

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 20:10
(Photo Tenou'a.org) avec mes remerciements pour mon amie Emmanuelle....

(Photo Tenou'a.org) avec mes remerciements pour mon amie Emmanuelle....

Ce soir, les enfants d’Israël, à l’issue du Shabbat ont allumé la première des bougies de Hanoukka, la fête des Lumières, sachant que durant huit jours ils allumeront une bougie supplémentaire.

Et ce même soir, les chrétiens (pas tous), célébreront la naissance de Jésus à Bethléhem.

Il se trouve que Jésus, comme ses parents et comme ses apôtres célébrait lui aussi Hanoukka, fête juive qui célèbre la victoire de la petite armée juive des Makkabés qui a vaincu l’armée des grecs, et la ré inauguration du Temple de Jérusalem après qu’il ait été profané par les païens.

Les deux fêtes ont donc une signification (et une vocation) fort différente, mais ont des symboles communs : la célébration des valeurs de la vie, la victoire de la spiritualité sur l’oppression guerrière, la victoire de la lumière sur l’obscurité.

Nous avons cela en commun, juifs, chrétiens et maçons : « Nous avons désiré la lumière ».

En cela, nous avons nos frères musulmans, ou d’autres religions, et même parfois des athées…Hé oui !

A tous, Frères et Sœurs, le Myosotis du Dauphiné-Savoie souhaite sincèrement et chaleureusement :

!חג חנוכה שמח

Joyeux Noël !

 

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 08:33
"Quand un grand acteur et un grand maître se rencontrent, rien de ce qui touche à l'humanité ne leur est étranger"....

"Quand un grand acteur et un grand maître se rencontrent, rien de ce qui touche à l'humanité ne leur est étranger"....

« Homo sum, et nilhil humani a me alienum puto » : Je suis un homme, et j'estime que rien de ce qui est humain ne m'est étranger. Cette citation du poète latin Térence résume parfaitement ce qu’est la vocation de la Fondation de la GLNF*, Institut pour la promotion de l’homme.

 

C’est dans cet esprit que les responsables de cette institution ont œuvré dès le début du premier mandat (2012) du Grand Maître Jean-Pierre Servel afin d’accomplir l’un des plus nobles devoir du Franc-maçon, œuvrer à rendre l’humanité meilleure, en contribuant à apaiser les souffrances des hommes, où qu’ils soient sur notre planète.

 

N’oublions pas que cette fondation suscitait durant la crise bien des suspicions (et ce blog s’en était alors fait l’écho) et revient de loin.

Après la radiation de François Stifani de la Maçonnerie régulière, beaucoup (dont j’étais, pourquoi le faire oublier) pensaient qu’il convenait de supprimer toutes les fondations reliées de près ou de loin à la GLNF, pour mettre un terme à toutes les interrogations et défiances.

 

Le Grand Maître ne partageait pas cet avis, loin de là, et ne l’avait pas caché dès avant sa ratification et son Installation. Au cours de celle-ci, il avait déclaré qu’il s’impliquerait dans son œuvre, afin de lui rendre sa vocation.

De fait, la fondation recevait il y a 4 ans 20.000€ de dons par an, l’année suivante 40.000€, 100.000 € en 2015, et depuis le 1er janvier 2016 293.200 euros !

Les chiffres sont éloquents, et démontrent bien que la confiance est rétablie.

Du reste, les dirigeants de la Fondation GLNF veillent a ne choisir que des associations ayant peu de frais de fonctionnement avant de décider de leur apporter leur financement.

Quant à elle, la Fondation de la GLNF n’a aucun frais de fonctionnement, pas de salarié, pas de loyer, chaque euro est reversé pour aider !

 

Elle a financé à hauteur de 20.000€ la formation et la remise (avec suivi sur 5 ans) d’un chien guide d’aveugle à un enfant. La remise du chien à « Alban » s’est effectuée sous l’égide de la fondation Frédéric Gaillard le 16 juillet dernier à l’Isle sur la Sorgue en présence du président de la fondation.

 

Elle a remis la somme de 22.000€ à France Parrainage pour l’accueil d’enfants défavorisés dans des familles d’accueil en France

 

Elle subventionne à hauteur de 10.000€ une école enseignant en français à Madagascar. Projet d’excellence porté par l’association FIFOTIFA (Association des villageois épris de progrès d’Anjiabe)

 

Une semaine de ressourcement organisée par l’association « Tout le monde contre le cancer » pour des enfants gravement touchés par un cancer et leur famille dans le Lot a été financé à hauteur de 20.000€ cette année.

 

La construction de maisons pour des orphelins de parents morts du sida au Burundi par l’association ANSS a été financée pour 12.000€.

 

Elle participe à hauteur de 10.000€ à la reconstruction par l’association HYSALIS de l’école de Bungtang au Népal détruite par le tremblement de terre d’avril 2015.

 

Les projets pour l’année à venir sont nombreux :

  • Un chien-guide pour un enfant aveugle : Objectif 50.000€, parce que les enfants aveugles eux aussi doivent pouvoir être aidés par un chien dans leur vie de tous les jours. http://fondationglnf.com/all-project-list/pour-aider-les-enfants-aveugles/

  • Pour un sourire d’enfant : Objectif 15.000€ pour sortir de leur quotidien des enfants handicapés ou malades (autistes, trisomiques, diabétiques…) http://fondationglnf.com/all-project-list/pour-un-sourire-denfant/

  • Faire vivre une école française à Madagascar : Objectif 22.000€. Pour permettre le fonctionnement d’une école enseignant en français à Madagascar. http://fondationglnf.com/all-project-list/faire-vivre-une-ecole-francaise-a-madagascar/

  • Parrainer un enfant défavorisé : Objectif 30.000€. Parrainer des enfants qui vivent de grandes difficultés familiales ou sociales, et contribuer à construire leur avenir. http://fondationglnf.com/all-project-list/parainner-un-enfant-defavorise/

  • Fonds d’urgence catastrophes : Catastrophes naturelles ou industrielles. Première urgence : mettre les populations à l’abri, leur permettre de se nourrie et de se soigner. Cette année, ce fond a servi pour apporter une aide à Haïti au moment de l’ouragan qui a dévasté ce pays, en Italie au moment du séisme, et aussi pour venir en aide aux chrétiens d’orient qui sont gravement persécutés. http://fondationglnf.com/all-project-list/fonds-durgence-catastrophes/

  • Choyer les enfants hospitalisés atteints par le cancer : Objectif : 30.000€. Offrir un ressourcement à 150 enfants malades du cancer et à leur famille pour mieux se battre contre la maladie.

  • Soutien à l’Association la Ribambelle qui sauve des enfants de Madagascar et du Maroc en réalisant des opérations cardiaques qu’ils ne peuvent obtenir dans leur pays.Il faut savoir qu’avec 10.000€ on peut sauver un enfant (prise en charge du coût de l’opération, de l’hébergement en France de l’enfant et de ses parents) http://fondationglnf.com/all-project-list/choyer-les-enfants-hospitalises-atteints-par-le-cancer/

Dans le but de promouvoir toutes ces activités, deux Frères de la GLNF, Jean-Michel Plazy et Bernard Voarino se sont entourés d’une équipe de frères dévoués, et ont travaillé d’arrache-pied pendant quatre mois une pour réaliser une journée consacrée à la promotion des projets de la Fondation de la GLNF, avec la participation du célèbre acteur Charles Berling qui a accepté de parrainer la fondation, et animée par Bernard Montiel.

C’est le 10 décembre à Toulon (la ville où réside le Grand Maître) que se sont succédés les évènements liés à cette action :

Tout d’abord, un spectacle au Théâtre Liberté de Toulon, avec la participation de Bernard Montiel, et d’une chorale,

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

et la prestation impressionnante de Charles Berling qui a lu des textes accompagné par une pianiste.

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

Cette journée, honorée par la présence du Sénateur Maire de Toulon, Huber Falco, était consacrée à offrir un chien-guide à un enfant aveugle.

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »
FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »
FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »
FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

Le Maire de Toulon a tenu à féliciter les auteurs de cette initiative, mais aussi les jeunes hommes qui ont reçus les chiens guides.

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

Le soir, avait lieu un gala de bienfaisance, réunissant trois cents personnes (frères et profanes).

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

L’ensemble de cette action s’est déroulée dans une ambiance harmonieuse, ou la douceur et le cœur exultaient.

 

L’opération complète a rapporté plus de 50.000€ ce qui va permettre à la fondation d’offrir deux chiens (chaque chien dressé coute 25.000€).

 

Devant le succès de cette opération, mais aussi parce que l’efficacité de cette idée est avérée, le Grand Maître Provincial de la Province du Dauphiné-Savoie, Jean-Paul Moachon a aussitôt décidé de monter le même type d’action dans notre Province, suivi en cela par le Grand Maître Provincial de la Province d’Alpes-Méditerranée.

 

Devant le grand succès de cette journée, le Grand Maître Jean-Pierre Servel a émis le souhait que chacune des Provinces de la GLNF prenne ce genre d’initiative.

 

 

* http://fondationglnf.com/

** La fondation de la GLNF est reconnue d’Utilité Publique. Votre don vous donne droit à un reçu fiscal permettant de déduire de ses impôts : 66% de la somme donnée sur l’I.R., 60% sur l’I.S., 75% sur l’ISF.

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche